Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Originals. Saison 2. Episodes 12 et 13.

12 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Originals

Critiques Séries : The Originals. Saison 2. Episodes 12 et 13.

The Originals // Saison 2. Episodes 12 et 13. Sanctuary / The Devil is Damned.


Difficile de ne pas voir The Originals tenter. J’apprécie toujours la série même si parfois j’ai du mal à voir où est-ce qu’elle veut réellement nous emmener. Le souci avec une série aussi riche en personnages et en histoires que celle-ci, c’est de savoir tout gérer en même temps et de nous offrir quelque chose de satisfaisant avec tout ce qui peut se faire d’intéressant dans cette série. A la fois du point de vue de personnages mais aussi de l’univers des vampires/sorcières/garous. Mais The Originals est bien plus que ça car c’est avant tout une série dynastique qui se concentre sur les Mikaelsson avec des personnages qui gravitent autour de leurs petites histoires personnelles. Bien entendu, c’est ce que j’apprécie le plus dans cette série. Dans « Sanctuary », on reprend les choses de plus belles alors que le fantôme de Freya (ou en tout cas celui qui prétend être le fantôme de Freya) cherche à prendre contact avec Rebekah alors qu’elle est en train de dormir. Ce fantôme lui envoie alors des visions du jour où leur tante Dahlia a éloigné leur soeur. Cette partie de l’épisode permet de donner encore plus d’indices sur le passé des personnages et de la famille Mikaelsson.

D’ailleurs, cette saison semble avoir pour mot d’ordre de se concentrer sur cette famille alors que la saison précédente jouait sur quelque chose d’un peu plus facile : le némesis de Klaus et le combat qu’il devait y avoir entre les deux personnages. Cette année The Originals a mué et grandi pour devenir une série différente ce qui ne s’est pas toujours soldé par une grande réussite d’ailleurs. Mais ils tentent et l’on peut les féliciter de le faire mine de rien. Dans le bayou, Klaus part à la recherche d’Hayley. Toute la partie qui se concentre sur Hayley manque peut-être d’un peu de souffle car j’ai l’impression que The Originals veut trop en faire autour de ce personnage au risque de l’épuiser. C’est un élément essentiel de la série, ne serait-ce que pour le fait qu’il s’agit de la mère de l’enfant « sacré » si je puis dire. Pour en revenir à Rebekah, ce que j’apprécie avec The Originals c’est qu’elle a réussi à donner un nouveau souffle à ce personnage en l’imposant dans un nouveau corps. La personnalité de Rebekah est toujours présente bien que Claire Holt ait complètement quitté la série (ce qui reste dommage mais je trouve qu’ils s’en sortent très bien pour garder en vie Rebekah sans que cela ne soit artificiel).

Davina va se réveiller de son côté dans le laboratoire de Kol où il poursuit ses plans pour créer une dague qui pourrait fonctionner sur Klaus. Les terribles problèmes qu’il y a entre les membres de la famille Mikaelsson me font toujours rêver car ces querelles sont tellement drôles et parfois même efficaces. Rien n’est parfait dans The Originals mais la série tente de donner à ces querelles familiales un arrière goût de soap fantastique qui change un peu de ce que l’on avait vu dans la saison précédente. Cette année nous avons également Jackson qui emmène Hayley vers des loup-garous. La place de Jackson est plutôt bien définie dans l’épisode et permet également à Hayley de ne pas trop nous jouer le schéma répétitif dans lequel elle semblait se plonger depuis quelques temps maintenant. Après la naissance de son enfant et la mise à l’écart de ce dernier, c’était à se demander ce que The Originals pouvait réellement faire pour nous surprendre. L’épisode précédent était une sorte d’épisode de remplissage par moment alors que cette fois-ci, on semble être certain que la série reprend du poil de la bête après ces deux épisodes. Car l’intrigue prend une forme légèrement différente, beaucoup plus efficace à mon goût.

« The Devil is Damned » est donc un épisode complémentaire au précédent alors que Finn continue de chercher Hope et utilise alors Marcel et la magie afin de la localiser. La recherche du bébé « sacré » est tout de même quelque chose qui pourrait, en étant un peu plus développé dans les prochains épisodes, devenir assez intelligent. C’est à mon sens ce que The Originals peut faire de mieux de toute façon. Car ce bébé, tant que l’histoire ne sera pas passé à autre côté, on ne peut que s’attendre à le voir mis en scène. Le retour de Freya est quant à lui peut-être un peu surfait. Disons que la série veut trop en faire d’un coup d’un seul et l’épisode semble donc aller dans un sens pas toujours efficace à mon goût. Ils tentent des choses et c’est encore une fois très bon signe mais ils pourraient aussi prendre le temps de développer certaines de leurs idées (sans pour autant garder un rythme lancinant) avec rythme et efficacité. Cela pourrait leur permettre aussi de ne pas avoir d’épisodes creux à certains moments de la saison. Hayley et Jackson continuent quant à eux leurs plans pour leur mariage dans le bayou. L’aspect loup garou de The Originals manque encore de surprises mais je suis persuadé que cela pourrait devenir plus intéressant au fil des épisodes s’ils s’en donnent la peine.

Surtout que la psychologie des personnages est un peu plus creusée, notamment du point de vue de Klaus ou encore de Rebekah. Cette dernière a su se faire une toute nouvelle place dans The Originals que je n’attendais pas du tout. Cet épisode confirme mes dires selon lesquels elle n’a pas besoin de Claire Holt pour survivre. Cela a permis de donner un second souffle au personnage. Le bébé est donc important et cela semble être l’idée de la seconde partie de la saison. J’ai toujours peur des histoires de bébé, même de bébés magiques car cela peut être excellent comme cela peut être complètement raté. Le souci avec les bébés c’est que ce sont des personnages qui ne peuvent pas parler et qui sont donc amenés à rester assez statiques à certains moments. Le seul truc maintenant que The Originals va devoir faire avec le bébé s’ils ne le tuent pas à un moment donné, c’est durer longtemps afin que l’on puisse au moins le voir parler et devenir un enfant. J’apprécie par ailleurs que l’on nous montre un peu plus le côté humain de Kol. C’est une chose que la série n’ait jamais vraiment exploité auparavant et qui parvient à donner un nouveau sens à la série. Ensuite, je pense que Freya est en fait Dahlia. Elle semble un peu trop motivée à l’idée de trouver Hope…

Note : 6/10. En bref, la série tente des choses mais ne réussi pas toujours.

Commenter cet article

Elijah 14/02/2015 10:48

Oulah tu oublies de parler de la mort de Finn et le rôle d'Elijah ce qui m'a semblé le plus important dans cette série! et que le bébé est un sorcier..