Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : American Heist, braquage surprise

14 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : American Heist, braquage surprise

American Heist // De Sarik Andreasyan. Avec Adrien Brody et Hayden Christensen.


La seule originalité de American Heist c’est donc d’avoir deux frères avec un passé pas très enviable. Sauf que le film n’exploite pas vraiment ce filon de la bonne façon. J’ai eu l’impression de voir un film de braquage de seconde zone, surtout ennuyeux malgré la présence au casting de personnalités diverses et surtout intéressantes : Hayden Christensen (qui ne s’est apparemment toujours pas remis du flop de Jumper étant donné qu’on ne lui propose plus rien depuis), Adrien Brody (dont la carrière est au point mort et qui devrait tenter le monde des séries) et Jordana Brewster (qui fait son petit bout de chemin entre télévision - Dallas - et cinéma - Fast & Furious -). En termes de casting, même pour un petit Direct to DVD, je pense que ce n’est pas trop mal. Mais le souci avec American Heist c’est qu’il accumule très rapidement tous les poncifs du genre avec quelques scènes qui tentent de nous réveiller. On a l’impression de passer une bonne heure à préparer l’action, jusqu’à ce que les choses prennent une forme complètement différente par la suite et là c’est le drame. On peut parler de drame car même dans la notion de braquage, je trouve que le film ne fait rien de bien efficace, jouant sur tout ce que l’on connaît déjà et avec une fin tout ce qu’il y a de plus prévisible).

Deux frères avec un passé trouble se retrouvent embarqués dans un braquage.

Je dois avouer que j’ai trouvé assez drôle tous ces drames qui s’enchaînent à la vitesse de la lumière dans la seconde partie du film : les explosions, l’accident de voiture, etc. tout cela afin de mobiliser les forces de l’ordre et donc d’oublier qu’il y a un braquage qui se prépare quelque part. Raul Inglis (Continuum, Les sables de l’enfer) reprend donc tout ce qu’il connait de ses années de téléfilms de seconde zone, tout cela avec la mise en scène d’un arménien qui réalise ici son premier film américain. Le ton reste assez sobre mais la mise en scène parfois trop classique. Les quelques scènes les plus intéressantes sont celles d’action (et encore, on a connu bien dans le registre). Ce que j’ai du mal à comprendre c’est pourquoi American Heist n’est pas devenu un film différent car l’histoire de ces deux frères ce n’est pas suffisant pour faire un bon film. Le pire est tout de même quand American Heist tente de plonger l’histoire dans une sorte de purgatoire où les deux tentent de s’offrir une nouvelle vie. Les émotions sont tout ce qu’il y a de plus rasoir et le film devient alors l’ombre de lui même. Les moments les plus intéressants sont ceux qui nous gardent éveillés (on a donc l’hélicoptère, ce qui nous amène au braquage, etc.).

Sari Andreasyan n’est pas le metteur en scène le plus chevronné mais on ne peut pas lui en vouloir de tenter des choses tout au long de son film afin d’utiliser le script de la façon la plus judicieuse qu’il soit. La pluie artificielle à la fin du film est probablement l’une des plus grosses fautes de goût. J’aime bien quand la pluie fait vraie et pas que l’on ait l’impression qu’il y un pommeau de douche au dessus de la tête des acteurs pour les arrosés. Car c’est ridicule et que cela se voit très bien. Hayden Christensen tente tant bien que mal de porter le film sur ses épaules pendant que Adrian Brody délivre probablement l’une des ses prestations les plus douteuses. L’acteur en fait des caisses pendant que son acolyte délivre quelque chose d’un peu moins impressionnant mais de plus nuancé. Etant donné que le film leur donne la part belle, les autres personnages passent à l’as et deviennent donc tout ce qu’il y a de plus ennuyeux. Je suis content de voir que l’on donne à nouveau à Hayden Christensen des rôles car le pauvre n’est pas le meilleur acteur du monde mais ce n’est pas le pire non plus et il garde son minois qui n’est pas ce qu’il y a de pire à regarder. Même pour un divertissement de dimanche après-midi, American Heist ne vaut pas le coup d’oeil, plongé par des bons sentiments à tire larigot. Dommage.

Note : 2/10. En bref, on s’ennuie terriblement dans ce petit thriller de braquage à la mord moi le noeud.

Date de sortie : Directement en DVD

Commenter cet article

bernard 13/07/2015 05:39

et toi tu t'essai a la critique cinématographique ,parce qu' elle n'a rien de structuré ,bref une critique a la mord moi le noeud

delromainzika 15/07/2015 22:37

Hum. Ai-je prétendu être un critique ? Non. Je te rappelle que tu es sur le blog d'un amateur qui aime juste partager son avis. Je n'ai jamais eu l'envie de devenir critique. Je fais ça par passion donc merci d'éviter ce genre de commentaires comme si il y avait quoi que ce soit de prétentieux dans ce que je fais.