Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Shaun le Mouton, le film

3 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Shaun le Mouton, le film

Shaun le Mouton, le film // De Mark Burton (et Richard Starzak). Avec Justin Fletcher, John B. Sparkes et Omid Djalili.


Shaun le Mouton c’est un personnage de Wallace et Gromit à la base, apparu en 1995 pour la première fois. Cela a par la suite donné une série animée au format 7 minutes. Je pense que malheureusement, cela aurait dû rester une série au format de 7 minutes. Parfois, à vouloir faire des films spin-off centré sur des personnages d’un film à succès ce n’est pas une très bonne idée et je pense que Shaun le Mouton en est malheureusement la preuve. Il ne se passe pas grand chose d’intéressant dans ce film alors que l’ensemble fonctionne comme un enchaînement de petits épisodes reliés par de gros trous d’air. Vu lors du dernier Label des Spectateurs UGC, je ne m’attendais pas du tout à voir un tel film, et bien que la surprise aurait pu être au rendez-vous, je n’ai malheureusement pas été aussi surpris que j’avais pu l’être plus jeune devant Wallace et Gromit ou encore Chicken Run pour ne citer que des films en motion-capture. L’idée reste intéressante et ces petits moutons sont tout ce qu’il y a de plus mignons mais cela ne veut pas dire que c’est réussi. Loin de là. Je m’attendais à quelque chose de beaucoup moins drôle, de moins saccadé entre tout un tas de petites scènettes qui donnent l’impression qu’une saison de Shaun le Mouton a été condensée dans un film d’une heure et demie.

Shaun est un petit mouton futé qui travaille, avec son troupeau, pour un fermier myope à la ferme Mossy Bottom, sous l’autorité de Bitzer, chien de berger dirigiste mais bienveillant et inefficace. La vie est belle, globalement, mais un matin, en se réveillant, Shaun se dit que sa vie n’est que contraintes. Il décide de prendre un jour de congé, avec pour cela un plan qui consiste à endormir le fermier. Mais son plan fonctionne un peu trop bien et il perd rapidement le contrôle de la situation. Une chose en entraînant une autre, tout le troupeau se retrouve pour la première fois bien loin de la ferme et plus précisément : dans la grande ville.
Mais comment un mouton peut-il survivre en ville ?

Mark Burton (Gnomeo et Juliette) et Richard Starzak (Shaun le Mouton) se sont donc occupés de cette adaptation grand écran d’un personnage qui existe depuis près de 20 ans (et oui, déjà). C’est énorme et assez fort tout de même d’avoir un personnage qui fait son apparition sur le grand écran autant de temps auprès. On peut donc se dire qu’ils ont su prendre leur temps pour faire ce film afin d’étudier un script amusant. Mais ce n’est pas vraiment le cas. On sent qu’ils sont rapidement à court d’idées originales une fois que l’on a passé le cap de Grand Ville. J’avais complètement oublié l’existence de Shaun le mouton dans Wallace et Gromit pour vous rassurer mais cela ne veut pas pour autant dire que je vais le renier. Je me demande juste si c’était vraiment nécessaire de faire un tel film quand on a déjà exploité ce petit personnage dans une série d’épisodes courts tout en ayant vu qu’au fond c’était assez limité. Shaun le Mouton n’a pas le pouvoir d’un Wallace et Gromit, peut-être car cela ne peut pas être aussi global et drôle. Il y a pourtant des références à Wallace et Gromit mais également à Chicken Run.

Mais une fois de plus, ce n’est pas suffisant pour faire de Shaun le Mouton un bon film d’animation. Lorsque j’avais vu la bande annonce, j’avais adoré le délire que l’on pourrait nous proposer sauf que rapidement, je me suis rendu compte que ce n’était pas à la hauteur de mes attentes. Shaun le Mouton tente alors de nous raconter tout un tas d’histoires toutes engoncées les unes à côté des autres sans que l’on ait l’impression d’y voir une quelconque cohésion. Cela reste une histoire avec un vrai fil rouge mais tous les gags par lesquels ont tente de nous faire passer ne fonctionnent pas tous. Les personnages les plus intéressants ne sont pas forcément les moutons qui sont là presque seulement pour le quota de mignonerie. Le méchant, le fermier qui devient coiffeur, le pitbull au regard fixe, etc. toutes ces choses sont bien plus intéressantes et casées souvent de façon très étrange au sein du film. Je me suis donc demandé si finalement Shaun le Mouton n’était pas une blague, comme si l’on voulait nous plonger dans un cauchemar qui ne veut pas se terminer.

Note : 2/10. En bref, visuel irréprochable et il n’y a bien que ça d’irréprochable, le reste était tout simplement raté.

Date de sortie : 1er avril 2015

Commenter cet article