Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : American Crime. Saison 1. Episode 4.

29 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #American Crime

Critiques Séries : American Crime. Saison 1. Episode 4.

American Crime // Saison 1. Episode 4. Episode Four.


Il y a des scènes particulièrement fortes dans cette série et c’est bien évidemment l’une des forces de cette série. Ce qui me fascine également avec American Crime c’est sa façon d’explorer les relations entre les races aux Etats-Unis. Dans cet épisode nous retrouvons Barb qui retourne chez le coiffeur où elle s’était rendue dans l’épisode précédent avec la ferme intention que sa coupe de cheveux soit corrigée. Cette scène au salon dans l’épisode précédent était pour moi l’une des meilleures de la série montrant à quel point Barb est en pleine détresse émotionnelle. Barb a énormément de mal à gérer ses émotions, elle a dû mal à garder les apparences. Elle tente de montrer qu’elle est une femme forte et qu’elle fait face à ce qui est arrivé avec un certain aplomb sauf que ce n’est pas du tout le cas. Notamment lors de sa discussion au sujet de la première audience alors que Nancy va lui conseiller quoi porter à ce moment là car Barb, qui a perdu le contrôle de tout dans sa vie, même des petites choses, est prête à reprendre ce contrôle (on a pu le voir avec la coiffure, mais aussi avec son envie d’apparaître comme une femme forte). La petite discussion entre Nancy et Barb était un autre de ces jolis moments que l’épisode parvient à exploiter de façon judicieuse. La scène au tribunal à la fin de l’épisode était un moment où Barb tente de se contrôler. Elle tente.

Sauf que ses émotions reprennent forcément le dessus, surtout quand l’accusé commence à faire des clin d’oeil à sa petite amie, sans qu’il n’y ait de véritable respect. L’histoire de Nancy est terrible mais c’est justement là qu’elle trouve l’inspiration pour parler à Barb de ce qu’elle doit faire. La fille de Nancy a été assassinée par un homme qui n’était pas très bien éduqué, violent, et si le meurtriers a eu une image d’homme presque à plaindre, Nancy a eu l’image de la mère froide tout cela à cause d’une robe bleue. Elle voulait grâce à cette robe apparaître forte et montrer qu’elle peut faire face au meurtrier de sa fille, sauf que cela a été très mal perçu. C’est ce genre de choses qui fait le succès d’American Crime : l’attachement de la série au détail. La série prouve donc au fond qu’elle a compris que l’apparence est ce qui peut nous faire le plus de mal chaque jour. Après tout ce que l’on peut laisser apparaître aux autres est vraiment ce qu’il y a à faire comme attention. Par ailleurs, nous avons Gwen. Elle est toujours entre la vie et la mort à l’hôpital mais les parents de Gwen ont encore un peu de mal à gérer la nouvelle au sujet de la sexualité plus que débridée de leur fille. Je trouve que c’est fait de façon assez intelligente dans son ensemble.

Ensuite il y a Aliyah. J’ai adoré son discours devant l’assemblée. Elle parle de choses vraies mais aussi de comment tout ce qui lui arrive dans sa vie maintenant doit être mis au service du contrôle de sa propre existence. Aliyah ne veut plus être l’esclave de qui (ou de quoi) que ce soit. C’est une belle histoire là aussi, surtout qu’il y a un vrai message de foi. La façon dont elle tente de sauver ceux qu’elle aime, et dont elle a réussi à se sauver elle-même est quelque chose que j’aime beaucoup. Surtout que la religion a une place importante, ne serait-ce que dans le message de solidarité. Je me demande bien comment cela va évoluer par la suite. Finalement, ce nouvel épisode de American Crime prouve encore une fois que la série a une façon bien à elle de parler de ses personnages et surtout des conflits de races. On n’a pas l’impression de voir une série qui confronte des races et pourtant c’est bel et bien le cas. Mais c’est fait de façon tellement subtile. Tout cela permet de poser de jolies questions, ne serait-ce que sur les apparences qui sont les choses les plus importantes, comme une robe bleue qui peut changer la vie de quelqu’un et la transformer en enfer, simplement car cela peut être mal perçu.

Note : 8/10. En bref, une nouvelle plongée dans l’univers de American Crime.

Commenter cet article