Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Arrow. Saison 3. Episode 16. The Offer.

20 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Arrow

Critiques Séries : Arrow. Saison 3. Episode 16. The Offer.

Arrow // Saison 3. Episode 16. The Offer.


Je pense que la fin de l’épisode précédent en avait laissé plus d’un pantois. En effet, je me suis moi-même demandé si c’était une bonne idée que de partir dans cette direction alors que Ra’s Al Ghul demandait à Oliver de devenir son héritier. Evidemment, la série ne cherche pas à donner de réponse tout de suite et cet épisode nous fait alors mariner petit à petit afin de parler d’Oliver, de la place qu’il a actuellement et surtout de ce qu’il peut devenir par la suite. La confrontation avec Felicity à la fin de l’épisode est pleine de sens car elle arrive aussi à point nommée. Je pense que l’on arrive à un moment de la série où les personnages ne sont plus tous en phase les uns avec les autres et notamment Oliver avec les autres. Felicity est dévastée et les émotions que la série tente de mettre en avant sont judicieusement dispersée tout au long de cette courte scène. Le souci c’est que certains personnages dont Oliver, sont un peu perdus actuellement. L’épisode cherche alors à faire une sorte de retour sur le personnage afin qu’il analyse plus ou moins ce qu’il doit devenir. La proposition de Ra’s Al Ghul doit-elle être acceptée ? C’est une question qui mérite mûre réflexion mine de rien. Le retour d’Oliver à Starling City afin d’arrêter Murmur et cie n’est pas ce que Arrow a fait de plus intéressant cette année.

Disons que c’est un cas de la semaine comme les autres qui permet surtout au Captain Lance de reprendre un peu du poil de la bête. Car la famille Lance repose ces derniers temps surtout sur Laurel. Le père Lance manque peut-être un peu le coche pour le moment alors que cet épisode cherche à nous montrer à quel point les choses sont statiques pour lui qui a perdu une fille dans cette histoire, et dont l’autre fille ne cherche même pas à devenir la brillante avocate qu’elle devrait devenir mais préfère devenir la vengeresse et suivre le lègue que sa soeur a pu laisser avec Black Canary. Mais Oliver a du mal à aller de l’avant, comme Arrow dans sa globalité d’ailleurs. Car après Slade Wilson l’an dernier, la série semble avoir énormément de mal à se renouveler dans cette seconde partie de saison, comme s’il était impossible pour les scénaristes de faire mieux. La confrontation à venir entre Ra’s Al Ghul est quelque chose de logique, que la série prépare mais justement, ce n’est pas fait avec la plus grande des subtilités et la proposition de Ra’s à l’issue de l’épisode précédent allait dans le mauvais sens à mon humble avis. J’apprécie tout de même que Arrow tente de faire grandir certains de ses personnages tout en gardant à l’esprit qu’elle ne peut pas tout oublier non plus.

A côté de ça il y a Thea. Cette dernière est complètement perdue. Elle ne sait plus trop où donner de la tête et ce n’est pas Malcolm qui va l’aider. Bien au contraire, je pense que l’on est arrivé à un point où Thea ne peut plus vraiment compter que sur elle-même. Sauf qu’elle a aussi besoin de quelqu’un. Ce que j’apprécie surtout chez Thea dans cet épisode c’est qu’elle parvient à dire où elle en est et en s’enferme pas dans un mutisme que beaucoup d’autres personnages de la série sont en train de connaître actuellement.Thea est probablement le personnage qui a le plus évolué cette année et Arrow vient encore de nous prouver qu’elle grandi constamment. Tout ce que je peux apprécier en somme. Finalement, cet épisode est une transition assez correcte dans son ensemble vers les derniers épisodes de la saison. Je pense que Arrow a encore besoin d’un peu de temps pour trouver ses marques afin de ne pas foirer complètement la fin de la saison. Elle a déjà tenté pas mal de choses, ne serait-ce que dans l’introspection constante (ou presque) de son héros. Cela a des bons côtés mais pas toujours non plus. De cet épisode je n’ai donc envie de retenir que Thea pour ce qui semble être le bilan de son évolution et Laurel qui continue de rester sur le même chemin pour le moment et c’est un chemin qui me plaît. Elle est bien moins niaise.

Note : 6/10. En bref, correct mais transition un peu longue tout de même.

Commenter cet article