Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bates Motel. Saison 3. Episode 1.

10 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Bates Motel

Critiques Séries : Bates Motel. Saison 3. Episode 1.

Bates Motel // Saison 3. Episode 1. A Death in the Family.


Maintenant que Norman Bates est de plus en plus proche de son destin, les choses deviennent forcément beaucoup plus intéressantes. Car l’on voit que Norman est en train de devenir le psychopathe que la série a toujours voulu qu’il devienne, tout cela pour nous préparer petit à petit à l’inévitable Psychose que l’on connaît tous. Ce premier épisode est également difficile à appréhender car il ne se passe pas énormément de choses mais l’on sent qu’il nous prépare malgré tout à la suite. Notamment lors de la scène entre Norman et Norma dans la chambre de cette dernière. Norman s’apprête à dormir dans le lit de sa mère sauf que cette dernière, sur les conseils de Dylan, annonce qu’elle ne veut plus de lui dans son lit, car ce n’est pas sain. Et elle a bien raison, tout comme Dylan d’ailleurs. Mais ce n’est pas tout, cet épisode permet aussi de nous remettre dans le bain. La saison 2 avait parfois été difficile à appréhender mais globalement, on comprend tout de suite où on en est dans cet épisode. L’important de la saison précédente était de nous dire que Norman était un tueur sans pitié. Cette saison va permettre d’asseoir la fin de la saison et de créer probablement encore plus de folie dans la tête de notre héros. Car que serait Bates Motel sans la folie de Norman. C’est tout ce que l’on a envie de voir. Freddie Highmore la retranscrit même à merveille.

Il me fait presque peur mine de rien. La saison commence très rapidement à mettre Norman au centre de ses sales histoires de meurtre et de peur. Bien que cela soit ce vers quoi Bates Motel se dirige depuis le premier épisode, j’ai l’impression dans « A Death in the Family » que les choses sont faites de façon légèrement différente. Je trouve pourtant que Norman a plutôt bien intégré le fait qu’il est d’un côté un adolescent et de l’autre qu’il est une sorte de vision de sa mère meurtrière. Norman est quelqu’un de gentil au fond quand il ne nous montre pas sa face cachée. Comme toujours, ce que je préfère dans Bates Motel ce sont les scènes entre Norman et Norma. Les deux personnages ont une relation qui est malsaine depuis le premier épisode. Et la série parvient à mettre tout cela en scène de façon assez jouissive. Ce qu’il y a de bien dans cet épisode c’est que cette relation est tout de suite à nouveau intéressante. On ne passe pas tout l’épisode à se demander où est-ce que l’on en est avec eux contrairement aux autres personnages et notamment Dylan. D’ailleurs, ce dernier est quelqu’un que j’ai toujours envie de comprendre sauf que Bates Motel a énormément de mal à l’utiliser de façon judicieuse.

Je n’ai jamais trouvé si passionnant que ça l’histoire de la drogue, ou encore tous ses petites problèmes de malfrats. Dylan fonctionne mieux quand il est intégré à la famille et qu’il se retrouve à la défendre ou bien à la renier. Car Dylan est comme ça, difficile à cerner lui aussi. Je me demande quand est-ce qu’il va quitter Bates Motel. Car dans Psychose on ne nous parle pas de Dylan et je suppose que soit il est mort, soit il est parti le plus rapidement possible. Ce qui n’est pas forcément très lisible dans cet épisode c’est tout le reste. J’ai envie de voir où est-ce que Bates Motel va réellement mais la série ne parvient pas forcément à le faire de la façon la plus judicieuse qu’il soit. C’est dommage car les personnages secondaires ont forcément des choses à nous raconter. Je pense par exemple au shérif. Ce dernier est quelqu’un que j’apprécie mais que Bates Motel ne parvient pas à mettre en avant de la façon la plus judicieuse qu’il soit. Ce premier épisode permet avant tout d’installer quelque chose : le meurtre présumé d’Annika. Norman en est probablement responsable. Je me demande vraiment pourquoi Tracy Spiridakos n’a pas été plus exploitée. Je pense que Annika aurait pu être utilisée de façon plus intéressante mais cela permet aussi de prouver que Norman est cinglé comme on a envie de le voir si elle est réellement morte. Dommage que tout soit encore trop suggéré et pas assez montré.

Note : 5.5/10. En bref, retour parfois étrange qui a du mal à se faire un chemin vers la fin pourtant extrêmement intéressante.

Commenter cet article