Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Brooklyn Nine-Nine. Saison 2. Episodes 16 et 17.

7 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Brooklyn Nine Nine

Critiques Séries : Brooklyn Nine-Nine. Saison 2. Episodes 16 et 17.

Brooklyn Nine-Nine // Saison 2. Episodes 16 et 17. The Wednesday Incident / Boyle-Linetti Wedding.


Le mariage des parents Boyle et Linetti est quelque chose que j’attendais et le moins que l’on puisse dire c’est que c’était un épisode réussi. Mais ce n’est pas la seule chose qui fonctionne dans ces deux épisodes car « The Wednesday Incident » était un épisode très drôle, quelques moments plus tendre (si l’on est touché par Marvin) et même presque quelques révélations, mais ce n’est pas l’épisode suivant qui est un évènement. C’est un épisode qui rempli un peu la saison mais il le fait bien car dans une comédie comme Brooklyn Nine-Nine, la série a su décevoir avec des épisodes attendus et surprendre avec des épisodes qui n’étaient pas attendus. Il ne se passe pas grand chose dans cet épisode et pourtant, c’était un épisode devant lequel on ne voit tout simplement pas le temps passer. Avec l’Organized Crime Unit qui prend le relai sur une affaire de Jake, les choses auraient très bien pu mal se terminer et donc rapidement devenir terriblement ennuyeuses. Mais associer Gina et Jake est toujours excellent car il y a une vraie synergie entre les deux personnages que l’on ne retrouve pas ailleurs dans la série. Il y a une alchimie qui fonctionne tout de suite entre les deux personnages et je dois avouer que j’adore ça. Mais il est aussi intelligent de la part de Brooklyn Nine-Nine de ne pas en faire quelque chose de trop régulier.

Ces deux là vont donc se retrouver dans ce que la série peut faire de mieux en termes d’humour. C’est une intrigue que l’on a déjà vu plus ou moins précédemment dans la série mais finalement, cela fonctionne encore. Dès que Jake est obsédé par quelque chose, surtout quand cela met en scène Holt, il va tenter d’aller jusqu’au bout de sa petite aventure. Il a toujours besoin de résoudre quelque chose et il faut qu’il soit constamment occupé. C’est un vrai hyper-actif et je pense que Adam Samberg représente plutôt bien l’hyper-activité du personnage qu’il incarne. Je suis même certain que personne n’aurait été mieux que lui pour incarner ce personnage. Ce n’est pas forcément son boulot de policier qui l’obsède tout le temps car parfois il est obsédé par des choses complètement différentes mais cela n’enlève en rien au personnage son intérêt. La mauvaise humeur de Holt est tout de même une excellente idée qui permet de lancer un épisode différent qui permet de mettre en avant l’une des qualités d’Andre Braugher dans Brooklyn Nine-Nine : son côté bougon. Il est parfait dans ce registre là et la série l’exploite donc encore à merveille.

Alors quand Jake cherche quelle en est la raison, nous avons probablement l’un des meilleurs épisodes de remplissage que Brooklyn Nine-Nine ait pu nous offrir depuis un petit bout de temps. C’est un épisode où il n’y a pas d’enjeux non plus, où les personnages stagnent chacun dans son histoire sans parvenir à évoluer. Et c’est peut-être pour cela que l’histoire de Boyle est la meilleure de l’épisode. Cet épisode se concentre donc un peu plus sur son rôle de flic et moins sur son rôle de garçon un peu étrange sur les bords. Il tente de rappeler aux gens qu’il est quelqu’un de gentil, quelqu’un de droit dans son boulot tout simplement. Et le moins que l’on puisse dire c’est que Brooklyn Nine-Nine s’en sort à merveille. Avec « Boyle-Linetti Wedding » les choses sont différentes car c’est un épisode très attendu et qui se devait donc de délivrer quelque chose de réussi. Pourtant, je n’ai pas eu l’impression que cet épisode était construit comme un épisode évènement. La plupart des intrigues ne sont pas reliées au mariage en lui-même ce qui est à mon sens l’une des idées les plus étranges de l’épisode même si globalement j’ai réussi à trouver cet épisode relativement drôle.

Tout débute avec l’histoire d’Amy et Jake. Nous avons Amy et Gregor et de l’autre Jake et Jenny. D’ailleurs, cette dernière est celle qui l’a largué à sa bar mitzvah, il y a donc une vraie revanche à prendre. L’épisode ne permet pas forcément à ces deux là de briller car les deux sont dans une histoire malheureusement prévisible. J’ai l’impression que tout ce que l’on voit entre Amy et Jake a déjà été vu en mieux dans d’autres épisodes. Du coup, la relation entre Amy et Jake n’est pas vraiment développée et l’épisode ne gagne pas de points de ce point de vue là. Puis il y a Rosa et Marcus. Les choses sont tout de même bien plus intéressantes de ce point de vue là. Car l’épisode se concentre un peu sur leur relation. Si l’on se base sur cet épisode, Rosa est amoureuse de Marcus et bien que cela soit quelque chose de très important. J’ai trouvé assez drôle la référence à Bones. Ce n’est pas la première fois que Brooklyn Nine-Nine fait une référence à Bones. On sait que Holt est un grand fan de Bones et que son DVR est rempli d’épisodes de Bones. Du coup, quand on voit que Rosa enregistre elle aussi les épisodes de Bones et a peur des spoilers sur sa série préférée, j’ai tout simplement ri.

Car oui, c’est drôle. C’est ce genre de choses un peu ridicule au premier abord qui fonctionnent sur moi et j’en veux plus souvent des choses de ce genre là. Gina et Boyle de leur côté ont forcément une place importante dans l’épisode alors que ce sont leurs parents qui se marient. Les répliques fusent et sont hilarantes, surtout du point de vue de Gina qui a probablement les meilleures répliques de l’épisode.

Gina - « Good. These tasks are top priority around here, people. I don’t care how many criminals go free, alright? Dismissed. »
Amy - « Uh, I’m not done with my briefing yet. »
Gina - « I SAID DISMISSED. »
Par ailleurs, Stephen Root est en excellente forme ce qui n’est pas étonnant mais qui est très bon pour un épisode comme celui-ci qui aurait très bien pu rater le coche. Finalement, ce mariage n’est peut-être pas l’épisode brillant que j’attendais pas il parvient malgré tout à nous offrir de bons moments, ne serait-ce que pour les moments plus tendres avec Kevin et Holt.

Note : 7/10 et 7.5/10. En bref, deux épisodes très différents et pourtant égaux en termes de qualité.

Commenter cet article