Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fortitude. Saison 1. Episode 4.

7 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Fortitude

Critiques Séries : Fortitude. Saison 1. Episode 4.

Fortitude // Saison 1. Episode 4. Episode Four.


Plus l’on pénètre la première saison de Fortitude et plus les choses deviennent limpide comme de l’eau de roche. Mais aussi plus les choses deviennent intéressantes. L’une des choses les plus intéressantes dans Fortitude c’est la façon dont elle traite ses héros. Cette série devrait être celle des aventures du DCI Morton incarné par Stanley Tucci au coeur de son enquête. Au lieu de ça, la série nous propose quelque chose de complètement différent, notamment car la série parvient à utiliser l’univers comme héros et pas les personnages. Tout le monde a une place dans la série mais personne n’est au dessus d’un autre personnage et c’est quelque chose que je trouve d’assez remarquable mine de rien. On le voit notamment dans la scène d’ouverture de l’épisode où Morton rode autour de la maison du Professeur Stoddart afin de trouver des indices. Ce n’est pas seulement le fait que Morton semble être le seul à enquêter (et c’est déjà une excellente idée), c’est surtout sans l’aide des forces de l’ordre de Fortitude (qui semblent plus se mouiller pour les secrets de ses habitants qu’autre chose) mais c’est aussi car Morton fait cela en pleine nuit, le seul moment où il va être tranquille pour le faire sans trop réfléchir.

Je trouve que Fortitude exploite à merveille cette scène et c’est une mise en bouche de l’épisode plutôt jouissive. Morton va également rendre une petite visite à Henry afin de tenter de lui tirer les vers du nez au sujet de Pettigrew, l’homme que Henry a accidentellement tué dans l’ouverture de la série. Morton mène donc sa propre enquête. C’est nécessaire certes mais c’est aussi une façon de parler de ses méthodes, bien différentes de celles que l’on a pour habitude de voir. Sa méthode est de faire en sorte que les habitants de Fortitude se retournent les uns contre les autres afin de découvrir la vérité au bout du compte. Car quoi de mieux que des discordes pour apprendre des choses sur les autres. Petit à petit la série parvient à faire quelque chose de ce que Morton tente de mettre en place et je trouve ça magnifique. C’est en plus de ça toujours aussi soigné d’un point de vue de la mise en scène, beaucoup plus calme que les mystères de Fortitude. Les petites histoires de coucheries semblent avoir énormément d’importance dans la narration de la série, surtout que c’est ce qui va permettre de créer des discordes, comme avec Elena/Dan/Frank dans l’épisode précédent. Les révélations ne se font pas ressentir tout de suite et c’est un point fort.

Dans une série qui cherche à parler de mystères, Fortitude semble plutôt bien s’y prendre pour le moment. La série n’a pas encore trouvé de terrain totalement cohérent mais je ne pense pas que cela soit un problème. Au contraire, je trouve que la série a trouvé une façon bien à elle et assez énergique de mettre en scène son univers et ses personnages. Ronnie et Carrie par exemple qui permettent de voir d’autres aspects de Fortitude et de commencer à creuser l’histoire autrement. Car il faut savoir se renouveler. Parfois je retrouve un peu de The Killing, à d’autres moments un peu de 30 Jours de Nuit (sans l’aspect fantastique bien évidemment) et peut-être un peu de ce que Helix aurait pu être d’excellente lors de sa première saison (sans l’aspect fantastique encore une fois) et enfin à Top of the Lake. Finalement, plus les choses passent et plus l’histoire devient claire. La série exploite à merveille ses personnages, son univers dans cet épisode alors que j’avais été un peu déçu du résultat de l’épisode précédent. Stanley Tucci est l’atout de cette série et pourtant, ce n’est pas vraiment le héros. Au contraire.

Note : 7.5/10. En bref, la série reprend du poil de la bête, appréciable.

Commenter cet article