Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Girls. Saison 4. Episode 8. Tad & Loreen & Avi & Shanaz.

12 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Girls

Critiques Séries : Girls. Saison 4. Episode 8. Tad & Loreen & Avi & Shanaz.

Girls // Saison 4. Episode 8. Tad & Loreen & Avi & Shanaz.


Cet épisode était succulent. C’est l’un des meilleurs épisodes de la saison car en plus de nous faire une proposition différente, il nous permet aussi de sortir un peu de notre lot de personnages afin de se concentrer sur d’autres personnages. Ce que j’apprécie avec Girls c’est le fait que la série ne veut pas forcément nous donner l’impression qu’il n’y a que Hannah et ses amies qui comptent, et bien d’autres personnages qui ont tous une vraie place. C’est un épisode qui permet aussi de changer un peu de perspective sur les relations que Hannah entretient avec les autres. Bien entendu que le but n’est pas de nous faire oublier que nos personnages centraux existent mais simplement de créer de nouvelles histoires afin de nous donner l’impression que Girls est une série bien plus globale et qu’elle a encore plus de choses à nous raconter que l’on ne pourrait le penser. On sent aussi que cet épisode gère encore les conséquences de la séparation entre Hannah et Adam. J’aime bien la façon dont Girls parvient à mettre en avant le fait que Hannah n’arrive pas à guérir tout en restant très subtile. Car dans cet épisode ce n’est pas forcément ce qu’il y a de plus visible. Bien d’autres intrigues sont racontées dans cet épisode histoire de camoufler le tout et de nous rappeler que Girls ce n’est pas Hannah mais bien Girls.

Lena Dunham s’est chargée avec Jenni Konner de l’écriture de cet épisode. C’est la seconde fois que les deux sont associés autour d’un épisode et je trouve qu’il y a des tas de choses assez drôles. Comme par exemple l’aventure d’Hannah tout au long de l’épisode. J’aime bien sa réconciliation, le piercing (qui est tout de même un moment assez gore au fond quand on repense à ces cris de douleur assez terrifiants), son nouveau boulot qui tente de nous apporter quelque chose de nouveau, etc. La vie d’Hannah n’est pas un long fleuve tranquille mais l’on voit qu’elle s’occupe, qu’elle cherche à aller quelque part sans trop savoir où. Le coup du piercing de Cleo est forcément l’un des moments les plus viscérales de la saison. Cela me rappelle un peu le coton tige dans la saison 2. C’est la même chose qui se passe plus ou moins dans cet épisode avec ce piercing. C’est presque aussi une métaphore pour rappeler la brutalité dans laquelle semble être Hannah dans sa tête. Elle ne se rend même plus compte du fait qu’elle est complètement perdue et qu’elle ne sait donc plus du tout où donner de la tête. Tad et Loreen ont une place très différente, car ce sont des personnages qui sont là pour être la bonne épaule sur laquelle Hannah semble pouvoir se reposer. On sent que Hannah a perdu le sens des réalités.

Mais j’apprécie aussi les dialogues qui sont écrit pour elle par son interprète. Car il y a quelque chose de cruel, de vrai, mais aussi de terriblement amusant. « I’m not a fucking character on The Hills » qu’elle nous sort. Elle a raison, mais elle a aussi raison quand elle dit qu’elle est quelqu’un de dramatique, qu’elle ressemble une « Courtney Love », etc. Mais il y a aussi une toute autre histoire, qui est celle de Tad qui pense être gay et qui va l’avouer à Loreen. Si le père d’Hannah est gay les choses sont forcément tout de suite très différentes. Le truc c’est que cela change aussi de ce que l’on a pour habitude de voir dans Girls. Les scènes entre Tad et Loreen, et celle entre Avi et Shanaz, sont donc parmi les meilleures de la saison car elles apportent une fraîcheur que l’on ne retrouvait pas ailleurs. La série parvient à faire quelque chose de brillant autour de ça, et l’on sent que ces personnages, très peu vu dans la série, apporte une pincée de ce qui fait aussi leur force. Tout simplement. C’est donc ici un épisode très spécial que Lena Dunham a voulu faire, très différent de ce que Girls est habituellement, de sa zone de confort. Tout en gardant malgré tout en tête qu’il faut aussi mettre ses personnages en avant, qu’il faut nous émouvoir et nous amuser avec. C’est là qu’Hannah dans ses aventures de la journée entre en jeu.

Note : 9/10. En bref, l’un des épisodes les plus aboutis de la saison.

Commenter cet article