Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House of Cards. Saison 3. Episode 4.

3 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #House of Cards

Critiques Séries : House of Cards. Saison 3. Episode 4.

House of Cards // Saison 3. Episode 4. Chapter 30.


House of Cards est une série qui peut parfois étonner. Après une seconde saison complètement foirée à cause de certaines mauvaises idées, cette année les choses sont complètement différentes. En effet, après un premier épisode relativement décevant, la suite n’en est que plus excellente. « Chapter 30 » est un nouvel exemple de ce que House of Cards peut faire de bon avec les Underwood au pouvoir. Il est vraiment difficile de savoir qui de Claire ou Francis est le plus pervers des deux mine de rien. En effet, je ne sais pas du tout si Francis est vraiment le plus pervers mais il y a une scène dans cet épisode qui rappelle à quel point Francis est le diable incarné. La scène dans l’église est tout de même très symbolique. Il a besoin d’être soutenu dans ses choix et de démontrer aux autres qu’il est le meilleur, sauf que parfois il peut aussi se prendre les pieds dans le tapis et se faire prendre à son propre jeune. Mais pour en revenir à la scène de l’église, le moment où cette statue de Jésus tombe (et que Francis parvient à l’éviter), il y a une symbolique là dedans. Dieu n’est pas là pour aider Francis, encore moins après lui avoir craché à la figure. On a l’impression parfois de se retrouver dans une nouvelle lecture de l’histoire de The Omen. Et au fond, Francis est un peu l’antéchrist même si House of Cards ne l’avoue que par des images de ce genre là.

Après s’être concentrée sur Claire dans l’épisode précédent, House of Cards revient donc sur Francis alors que ce dernier tente d’éliminer petit à petit les candidats potentiels à la Présidence des Etats-Unis. Il n’a pas envie de se faire marcher sur les pieds et c’est pourquoi il propose à Heather Dunbar un poste que l’on ne peut pas refuser à la Cour Suprême. C’est un boulot que l’on garde à vie sauf que Heather Dunbar va rapidement voir ce qui se cache derrière le jeu de Francis, qu’il veut l’éloigner le plus du poste qu’il occupe actuellement et va donc continuer ses petites magouilles. Le juge de la Cour Suprême, Jacob, avec qui il tente de négocier dans cet épisode était un grand moment. On voit une fois de plus qu’il est prêt à tout. Jacob lui avait annoncé qu’il voulait se retirer alors qu’il avait Alzheimer. C’était une carte bien trop importante pour lui à jouer et il va la jouer. Je suis certains que cela ne va pas se passer comme Francis l’avait prévu par la suite mais peu importe, Heather va rapidement être mise hors du circuit sinon ce serait un peu trop facile. Mais son discours a fait du bruit car elle est quelqu’un qui n’a pas sa langue dans sa poche, qui est prête à tout dire, qui ne veut pas être une Présidente malhonnête favorisant la corruption du bureau ovale.

Mais l’on sait pertinemment que de toute façon Francis ne va pas se laisser faire. Toute l’histoire d’Heather est tout de même exceptionnelle et fonctionne très bien. Je ne m’attendais pas du tout à ce que la série aille dans cette direction avec les personnages mais je suis heureux de constater qu’ils ont réussi à se renouveler, à démontrer que le pouvoir gagné n’est pas une fin en soi et qu’il y a bien plus derrière. Après l’épisode russe, Claire tente de passer au delà de la Russie aux Nations Unies. Claire aussi prouve qu’elle est une femme féroce qui n’a pas froid aux yeux. Je trouve d’ailleurs sa façon de faire très classe. Sans compter que de voir Robin Wright parler français est forcément quelque chose de délicieux. Mais finalement, cet épisode de House of Cards est clair et précis du début à la fin, il veut montrer à quel point Francis est le Diable incarné tout en démontrant que le bien peut parfois aussi gagner des batailles. Pour le coup, Francis se rend aussi compte que son chemin pour accéder aux prochaines élections n’est pas aussi simple. Il y aura donc forcément du boulot à faire dans les prochains épisodes pour sécuriser sa présidence, sans compter qu’il va devoir probablement utiliser la force ultime la plus sombre.

Par ailleurs, lors d’une conférence des questions sont posées sur Francis et le droit des gays. Il n’est pas vraiment ouvert à ce sujet. Qui aurait pu croire qu’il aurait un problème ? Surtout quand on voit la relation qu’il entretenait l’an dernier avec son agent des services secrets Meechum et ses expériences à la fac. C’est tout de même surprenant mais d’un autre côté, on sent qu’il tente de sécuriser des voix et séduire une partie de l’électorat américain : les républicains. C’est en tout cas comme ça que je l’ai interprété.

Note : 8/10. En bref, House of Cards continue de surprenante et d’être passionnante.

Commenter cet article

hugant 03/03/2015 20:48

C'est marrant de te lire quand on a vu la suite ^^ en tout cas une de tes prévisions est fausse ;)
Cette saison est vraiment géniale, au niveau de la 1ère tu verras!