Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House of Cards. Saison 3. Episode 8.

10 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #House of Cards

Critiques Séries : House of Cards. Saison 3. Episode 8.

House of Cards // Saison 3. Episode 8. Chapter 34.


Cet épisode est un peu comme « Chapter 33 », un épisode presque concept ou en tout cas qui serait complètement différent. Mais cet épisode c’est le calme avant la tempête. J’aime bien la façon dont cet épisode exploite dans un premier temps America Works. C’est une superbe idée qui va être secouée par un terrible évidemment. En effet, un ouragan se dirige vers le pays et plutôt que de continuer à financer America Works, Francis va signer un accord pour financer la FEMA. La nature c’est quelque chose que Francis ne peut pas contrôler, probablement la seule chose qu’il ne peut pas contrôler sauf qu’il peut bien évidemment faire en sorte de gagner cette bataille. Mais le truc c’est que l’ouragan n’arrive pas et c’est trop tard pour Francis. Il ne peut retirer sa signature et son chèque pour la FEMA est donc parti. Il ne peut pas revenir en arrière. Le seul plan qu’il lui reste c’est donc annoncer qu’il est candidat à la Présidence en 2016. Sa campagne, un vote pour Francis est un vote pour America Works. Francis prend donc le pari que tout ce qu’il a fait de bien à Washington D.C., avec les milliers de boulots qu’il a créé, tout le monde va vouloir ça sur une échelle nationale. Sauf que les signes de faiblesse comment à pointer le bout de leur nez quand dans les coulisses on voit qu’un patron a énormément de mal à garder deux employés et qu’il va devoir soit les gérer à mi temps soit n’en garder qu’un des deux.

Je trouve que Francis est vraiment humain dans cet épisode, comme si finalement House of Cards avait fait les choses différemment cette fois-ci, comme si l’épisode précédent l’avait changé. Car l’épisode précédent a changé énormément de choses pour Francis, ce qu’il veut dire, sa relation avec Claire, etc. Mais House of Cards semble réellement faire des changements avec cet épisode et je dois avouer que j’apprécié énormément ce qui est fait là dedans car les scénaristes parviennent à renouveler l’univers de House of Cards, à nous offrir de nouvelles directions et notamment du point de vue de Francis et de sa future campagne. Ce dernier a beau penser énormément à la politique, à sa place et ce qu’il pourrait bien en retirer. Mais ce n’est pas forcément ce que l’on va voir non plus dans cet épisode car le but n’est pas d’en faire des tonnes autour de cette campagne qui se prépare. J’ai beaucoup aimé les scènes entre Heather Dunbar et Jacqueline Sharp, la principale opposante (incarnée par Molly Parker) à Dunbar. Les deux vont se mettre d’accord. Je pense que Heather et accessoirement Doug ont vraiment quelque chose qui pourrait faire basculer la balance. Je pense que sans Underwood à la tête du pays, House of Cards n’a plus vraiment de sens. Mais étant donné que sans ça la série n’a plus de sens, c’est à se demander quand est-ce que Netflix va annoncer une saison 4.

Car le renouvellement de House of Cards n’a toujours pas été prononcé et sincèrement, je me vois mal ne pas avoir une nouvelle saison qui serait alors centrée sur la campagne des Underwood afin d’accéder à nouveau au trône suprême. Ce qui évolue au travers de cet épisode c’est encore une fois les femmes de la saison mais pas Claire. Cette dernière est un peu oubliée après avoir été mise en avant dans les deux épisodes précédents. Je trouve que House of Cards parvient à bien équilibrer l’utilisation de ses personnages cette année sans nous donner l’impression que l’un ou l’autre est en train de manger l’autre. On est donc loin de la saison précédente où les Underwood semblaient être les seuls personnages sur cette planète, rien de plus. Je pense que Doug a quelque chose à cacher mais surtout que l’on ne sait pas vraiment ce qu’il faut en attendre. Finalement, cet épisode fait réellement des choses que je n’attendais pas de la part de House of Cards cette année. La saison est en train de virer dans un truc complètement différent. La première partie était presque à vivre comme une saison complète et la suite est alors maintenant très différente, permettant de mettre en avant le côté plus humain du héros, dans ses relations avec les autres. C’est peut-être même lui, ce qu’il cache au fond de lui, qui va le sauver et donner envie aux américains de lui donner la chance de faire ses vraies preuves à la Maison Blanche lors d’un mandat.

Note : 9/10. En bref, encore un excellent épisode de House of Cards, nouant l’estomac des téléspectateurs jusqu’au bout.

Commenter cet article

moi59 11/03/2015 16:37

"nouant l’estomac des téléspectateurs jusqu’au bout."

carrément , il en faut peu alors. de plus en plus de mal avec ces critiques dithyrambique pour pas grand chose

de moins en moins en phase avec les avis du blog c' est bizarre car avant , j' étais souvent d' accord mais la on tombe dans la critique que je déteste et qu' on retrouve chez les pseudos intellos de la presse cinéma ou d' émission comme le cercle ...

delromainzika 13/03/2015 11:09

:(

Bon alors parlons franchement, je ne pense pas avoir changé. En tout cas j'ai toujours détesté ces "pseudos intellos de la presse cinéma" . J'ai toujours des goûts tout public. Je pourrais encore quémander une saison 2 de Hellcats à The CW donc je n'ai pas changé :) J'ai des goûts ultra éclectique, je peux aimer des tas de trucs. Mais c'est pas parce que j'aime aussi des trucs un peu plus intellos, comme cette série (et encore, je ne trouve pas qu'il s'agisse de la plus intello qu'il soit), ce n'est pas pour autant que j'ai changé. Arpès, je peux comprendre que tu n'aimes pas cette série. J'aime touijours aussi la crétinerie de Glee, ce que je pense beaucoup de gens du Cercle décriraient comme immonde ^^ Enfin, il y a un autre fait : j'ai grandi. Je ne sais pas si cela joue énormément sur les goûts mais j'ai 24 ans donc forcément ma façon de voir les choses évolue. Surtout que plus je regarde de choses et plus je fais des comparaisons avec le reste et devient exigent (mais bon, l'exigence est différente chez chacun car chacun a son propre avis sur chaque série, et c'est bien d'ailleurs). La saison 2 de HOC m'avait déçu, et cette saison parle de choses différentes, que je préfère.
Mais je suis toujours Romain, le même qui écrit depuis plusieurs années maintenant mes petits avis sur les séries que je regarde :) Mais je suis ouvert au débat, à ce qui te gênes, etc. :) Il n'y a pas de soucis là dessus :) J'en serais même heureux :)