Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : iZombie. Saison 1. Episode 2. Brother, Can You Spare a Brain ?.

29 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #iZombie

Critiques Séries : iZombie. Saison 1. Episode 2. Brother, Can You Spare a Brain ?.

iZombie // Saison 1. Episode 2. Brother, Can You Spare a Brain ?.


J’ai lu un commentaire sur le premier épisode de iZombie qui disait que Rob Thomas a perdu de sa fraîcheur et que cela se voit depuis le film de Veronica Mars. Je ne suis pas du tout d’accord car je trouve que iZombie est une bonne série et ce second épisode prouve à quel point c’est une fois de plus réussi. Le premier épisode se devait de raconter qui est Liv (ou plutôt ce que c’est réellement). La série parvient à faire quelque chose d’assez intéressant de ce point de vue là car la série parvient dans ce second épisode à nous expliquer ce qu’elle veut être sur la longueur : une série procédurale, une comédie noire et une série avec des relations. Car les relations sont importantes dans cette série, elles permettent à Liv de garder une certaine part d’humanité en elle. Ce second épisode se devait également de nous introduire un peu mieux les dangers pour Liv et son univers. L’arrivée de Blaine est l’aspect le plus intéressant de cet épisode. La structure de la série a beau tirer du côté du cas de la semaine mais au delà de ça, je trouve que la série est tellement amusante. Le personnage de Blaine est amusant, il me rappelle d’ailleurs énormément ce qu’était une autre série de The CW : Reaper. Cette dernière n’a jamais eu l’occasion d’aller au delà des deux saisons mais c’était une bouffée d’air frais qui me manque encore aujourd’hui?

On nous parle également des liens de Blaine avec Liv, de comment cette dernière vit son côté zombie pendant que l’autre prend cela comme quelque chose de beaucoup plus amusant. L’affaire de cette dernière n’est pas mauvaise et notamment d’un point de vue purement graphique. La mise en scène de la scène du crime est déjà un solide élément en lui-même. iZombie a un aspect visuel original qui change de ce que l’on voit à côté, surtout dans les séries adaptées de comics. iZombie est celle qui adopte le style visuel le plus intéressant (même si Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D., sans faire totalement le comics à l’écran, parvient à avoir sa vraie identité mais plus proche du cinéma). iZombie est donc parfaite pour une série. Mais c’est aussi les cas de la semaine qui permettent à Rose McIver de nous offrir des choses plus amusantes car son personnage est capable de pas mal de choses et l’actrice l’interprète de façon assez efficace. Cette histoire de meurtre n’a rien de bien original au fond tant elle repose sur des tas de choses très classiques : une aventure de poly-amour qui est différent de la polygamie. Peu importe la différence entre les deux, le récit n’a pas trop d’égard sur le sujet en lui-même car ce n’est pas le plus important.

iZombie préfère donc se concentrer sur le reste. J’ai beaucoup aimé la façon dont Liv évolue au centre de cet épisode, à la fois avec sa vie de zombie qui mange des cerveaux pour résoudre des crimes mais aussi dans ses relations avec les autres. Le personnage de Major par exemple est quelqu’un que j’aime bien. Ce n’est pas le meilleur personnage de l’histoire des séries policières mais Robert Buckley fait un boulot plutôt intéressant dans son ensemble. C’est aussi un personnage qui permet à iZombie de garder les pieds sur terre et de sortir de l’univers des zombies. Je me demande bien si l’ex-fiancé qu’il était pourrait redevenir un jour le fiancé. Car c’est une histoire que la série ne va pas abandonner. Et il y a Blaine, il me rappelle énormément Tru Calling quand arrivait un personnage comme l’héroïne et qui faisait tout l’inverse de ce qu’elle pouvait faire. Leurs discussions dans cet épisode ne sont pas toutes intéressantes (notamment quand il s’agit de dire à quel point la nourriture leur manque) mais ce que j’apprécie justement dans iZombie c’est plutôt l’humour qui se dégage de ses personnages. Et cela fonctionne très bien de ce point de vue là. Globalement, les prémices mythologiques autour du personnage de Blaine pourrait être une bonne occasion pour iZombie de devenir encore plus passionnante, surtout vu ce qui se passe à la fin de l’épisode.

Note : 7/10. En bref, une série qui par son côté amusant surprend.

Commenter cet article

Juju 28/11/2015 18:26

I zombie manque de zombie qui mange des cerveaux et sourtout sa manque de sang sinon l histoire est bien mais je voudrais voir plus de gore