Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 1. Episode 16. Chapter Sixteen.

21 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Jane the Virgin

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 1. Episode 16. Chapter Sixteen.

Jane the Virgin // Saison 1. Episode 16. Chapter Sixteen.


Mine de rien, Jane the Virgin est une série qui ne m’a jamais déçu. Tout au long des 16 épisodes, elle n’a eu de cesse de me surprendre, de me donner l’impression que ce petit soap qui avait tout pour être l’une des pires séries de la saison, est devenu finalement l’une des meilleures. A sa façon, Jane the Virgin a su construire un vrai univers, de vraies intrigues et des attentes constamment comblées d’épisodes en épisodes. C’est rare d’avoir des séries de ce genre aussi réussies. L’une des vraies réussites de la série est d’avoir su créer un vrai univers propre, loin de tout ce que l’on connaît actuellement, rappelant peut-être un peu Ugly Betty (et encore, je dirais que Jane the Virgin est bien meilleure que l’ancienne série d’ABC). Cet épisode est l’un des meilleurs épisodes de la saison à mes yeux car la série parvient à jouer des relations entre les personnages de façon judicieuse. Jane veut faire évoluer l’univers et surtout réparer les relations qui l’entoure. Si elle a refuser la demande en mariage de Rafael et que sa romance avec ce dernier commence à s’étioler (et Michael a d’ailleurs repris du poil de la bête dans l’épisode précédent envers Jane), Rafael s’est maintenant braqué et je trouve que Jane the Virgin exploite cela de façon assez judicieuse.

Rafael devient donc peut-être un peu moins intéressant pour Jane quand au contraire Michael est en train de le redevenir. A mes yeux, j’ai toujours envie de voir Jane et Rafael ensemble, mais Jane the Virgin s’accorde pour ne pas rendre cette relation aussi facile qu’elle ne l’est probablement dans notre esprit. C’est aussi l’une des forces de cette série, de toujours remettre en jeu ce qu’elle a voulu pré-établir. Michael n’a de cesse de tenter de gagner à nouveau le coeur de Jane, pendant que Rafael devient distant, surtout après ce qui s’est déroulé dans l’épisode précédent. Le petit jeu qui se joue dans le triangle amoureux (qui n’en était plus complètement un il y a peu) permet de voir que finalement Jane the Virgin est arrivée à un certain moment de son existence où elle ne peut pas rester statique et peut surtout évoluer. Jane va avoir droit à rencontrer sa romancière préférée : Amanda Elaine (incarnée par une Jane Seymour tout ce qu’il y a de plus radieuse) qui se trouve être à Miami et que Jane va pouvoir rencontrer grâce à Michael. Ce dernier est tout de même malin et sait ce qu’il faut à Jane. La rencontre avec Elaine, survient après celle avec Harper et je trouve que c’était bien plus réussi dans cet épisode que dans l’épisode précédent.

L’histoire de Michael et Rogelio à qui il apprend comment être un flic, je dois avouer que je n’ai pas trouvé ça aussi efficace que cela aurait probablement pu l’être. Mais ce n’est pas le plus important car cette histoire n’est là que pour justifier le reste. Par ailleurs, Rafael va apprendre grâce à Petra que Rogelio connaît la superstar de la musique latine David Bisbal. Les relations entre les personnages et les liens que Jane the Virgin créé entre les personnages c’est quelque chose qui me passionne car tout est connecté même par la plus petite des intrigues. Rogelio est cependant déçu que Rafael n’est pas demandé la main de Jane avant de la demander en mariage. C’est peut-être pour cela aussi qu’il aurait dû faire les choses dans les règles et éviter de tout précipiter de la sorte. Rafael a finalement tout gâché, jusqu’à ce que le fantasme de cette danse qu’ils vont partagés à la fin de l’épisode vienne chambouler à nouveau l’esprit de notre héroïne. Finalement, cet épisode de Jane the Virgin permet surtout de développer les relations entre Jane et les autres. Elle tente de réparer les choses de la meilleure façon entre les personnages et pour le téléspectateur c’est un véritable plaisir. Avec l’arrivée de la mère de Rafael très prochainement, j’espère sincèrement qu’ils vont choisir une actrice connue.

Note : 9.5/10. En bref, un excellent épisode de Jane the Virgin.

Commenter cet article