Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Justified. Saison 6. Episodes 6 et 7.

10 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Justified

Critiques Séries : Justified. Saison 6. Episodes 6 et 7.

Justified // Saison 6 et 7. Alive Day / The Hunt.


Avant de parler de « Alive Day », je pense qu’il faut parler de « The Hunt » qui fait probablement partie de mes épisodes préférés de toute l’histoire de la série. C’est un épisode qui au fond est très classique pour du Justified mais qui justement, derrière tout cela trouve le moyen de nous bouleverser et de nous offrir quelques moments mémorables. Il y a bien évidemment la confrontation entre Ava et Boyd à la fin de l’épisode qui est un grand moment mais ce n’est pas le seul. Pour en revenir à Ava, je pense que cette dernière n’a fait que suivre son coeur, ce dont on se rend encore plus compte quand on a vu les deux épisodes précédents ceux-ci. Il y avait des moments qui ne trompaient pas, comme une façon de nous dire que Ava avait retrouvé Raylan et que ces deux là allaient enfin plier l’affaire sans problème. Mais ce n’est pas ce qu’il y a de plus intéressant car les retrouvailles entre ces deux là n’ont d’intéressant que la trahison d’Ava. Cette dernière a trahi Boyd, elle l’a vendu simplement pour sauver sa propre peau. On peut la comprendre mine de rien car ce qu’elle dit est vrai et terrible. Boyd n’a jamais été gentil avec elle, il l’a laissé croupir en prison sans en faire cas alors qu’il aurait pu l’aider, la réconforter. Mais non, il a fait tout le contraire. Sauf que quand c’est lui qui se retrouve dans la situation du malheureux, tout le monde doit lui baiser les pieds.

Et Ava ne pense pas les choses comme ça et elle a bien raison. La narration de cet épisode est bourrée de moments déchirants comme celui-ci et de beaucoup de tendre également. Je ne m’attendais pas du tout à ce que les choses évoluent dans ce sens là, en tout cas pas aussi rapidement mais c’est la preuve que dans sa dernière saison Justified ne choisi pas de suivre un chemin linéaire et veut prendre des risques. C’est une bonne idée car la série manquait justement d’un petit quelque chose l’an dernier qu’elle est en train de retrouver cette année, à la fois en faisant revenir d’anciens personnages mais également bien d’autres choses qui font évoluer le casting régulier de la série dont Ava, Boyd et aussi Raylan bien que ce dernier soit vu parfois comme une sorte d’accessoire que l’on dégaine comme une arme à des moments propices. Walton Goggins est dans cet épisode l’un des grands personnages. Cet épisode est brillant en partie grâce à ce personnage et cet acteur. Les dialogues sont ciselés et donnent un vrai rythme à l’épisode. Mais c’est aussi un épisode qui est cruellement honnête entre les personnages. Chacun a quelque chose à raconter, une façon d’être honnête et c’est tout simplement brillant.

Car il n’y a pas de défauts là dedans. Bien au contraire. Boyd est un personnage qui me fascine car c’est quelqu’un de tellement différent des autres. Il ne ressemble à aucun autre personnage de la série, à la fois d’un point de vue narratif mais également d’un point de vue de sa personnalité. Et Justified n’a jamais tenté de créer un personnage qui puisse lui ressembler. Car souvent c’est le risque dans une série à succès faire pour durer, de créer des personnages similaires à ceux que l’on aime le plus afin de tenter de faire perdurer la chose et nous donner envie d’apprécier encore un peu plus l’ensemble. Mais Justified n’est pas une série comme les autres. Mais Boyd est très différent des autres, ne serait-ce que Avery Markham. Boyd est très différent de ce dernier car ils n’ont pas du tout la même façon de voir les choses. Avery est quelqu’un qui vend quelque chose, qu’il ne va pas tergiverser et qui va tout simplement aller là où il va pouvoir négocier et mettre quelque chose sur la table. De son côté Boyd est quelqu’un de beaucoup plus pensé et réfléchi. C’était tout simplement excellent de voir à quel point ces deux là sont très différents et comment Justified les aborde tous les deux. J’aime beaucoup aussi Ty Walker.

Graham Yost a bien fait de garder Garret Dillahunt pour cette dernière saison. Ty est vraiment le personnage parfait pour une fin de série. C’est quelqu’un qui fonctionne en roue libre et sincèrement, c’est parfait. Mais c’est en grande partie car dans cet épisode il ne se passe rien du tout. La scène finale de cet épisode est à vivre comme un tableau, comme la dernière scène de quelque chose d’excellent. Et cette scène parvient à mettre tout Boyd depuis la première saison en une seule séquence. C’est à la fois un Boyd touchant, un Boyd sûr de lui, un Boyd avec les tripes à l’air, etc. On ne sait pas à quoi s’attendre car tout est possible dans cette scène finale. Bien évidemment que Boyd ne semble pas totalement honnête non plus mais la confrontation avec Ava était terriblement intense. Cet épisode est aussi l’occasion pour Winona de faire son grand retour avec Willa, la fille qu’elle a eu avec Raylan. Ce qui est assez dingue c’est que Graham Yost a voulu donner l’espoir au téléspectateur de peut-être retrouver une romance entre Ava et Raylan avant de tout casser en faisant revenir Winona. Je savais de toute façon qu’elle allait revenir étant donné qu’elle n’avait pas encore fait d’apparition et que cela reste un personnage emblématique de Justified. Une saison finale n’aurait pas pu se faire sans elle et Willa. Cela aurait été étrange.

Mais c’est un épisode qui tente aussi de redorer le blason de Raylan. Ce dernier reprend enfin sa place, ou en tout cas un semblant de place. Pas en tant qu’homme d’action mais avant tout en tant que père. Car cela faisait un bout de temps que l’on n’avait pas vu ce Raylan là et cela faisait plaisir à voir. Timothy Olyphant et Natalie Zea ont une alchimie que peu de personnages ont dans cette série mine de rien. Pour ce qui est de « Alive Day » les choses sont complètement différentes. C’est un très bon épisode mais pas aussi bon que le suivant. Dans cet épisode, Boyd trouve une façon de surveiller Ava pendant qu’il travaille dans la mine avec l’oncle d’Ava, Zachariah. J’aime bien la façon dont Boyd garde la main sur les gens qu’il veut proche de lui. Mais ce qu’il fait dans cet épisode est aussi la preuve qu’il n’a confiance en personne, même pas en Ava. Pour le coup, il a bien raison de ne pas lui faire confiance. Ty de son côté ordonne à Choo-Choo, qui n’est pas vraiment chaud, à ce que les choses prennent une conclusion après qu’il ait tué Calhoun Schreier. Le scénario brillant par sa simplicité. C’est un épisode qui n’a pas des tonnes de choses à nous raconter et pourtant, c’est tellement fluide que l’on n’a pas l’impression d’avoir vu grand chose. C’est l’épisode suivant qui, beaucoup plus riche et surprenant, permet aussi de voir à quel point « Alive Day » est loin d’être le même.

La relation entre Art et Rachel est aussi l’un des trucs que j’ai peut-être un peu de mal à cerner mais qui dans cet épisode trouve en grande partie son sens. Raylan prend quant à lui une place réellement intéressante car cet épisode participe à dire où il en est de son côté. Finalement, ces deux épisodes de Justified parviennent donc à nous offrir une autre vision de la saison mais aussi d’entrevoir ce que cette conclusion va bien pouvoir faire sur la longueur. Car l’on arrive maintenant au milieu de la saison.

Note : 7.5/10 et 10/10. En bref, deux solides épisodes.

Commenter cet article