Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Les Experts - Rehab

22 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : CSI Trilogie

Critiques Séries : Les Experts - Rehab

Les Experts // Saison 15. Episode 7. Road to Recovery.


Cette semaine, CSI laisse un peu de côté l’intrigue de la saison pour un cas de la semaine tout ce qu’il y a de plus classique. Enfin, en apparence car j’ai beaucoup aimé la façon dont l’histoire est menée. J’ai retrouvé encore avec cet épisode ce que j’aime dans cette série policière. Je ne dis pas que CSI est en train de redevenir originale mais disons qu’elle se retrouve de nouvelles intrigues à raconter avec une narration un peu moins répétitive. Dans cet épisode nous enquêtons sur la mort d’une femme avec de l’alcool et de drogue dans le sang. Elle est retrouvée dans la piscine d’un établissement de rehab, ce qui est tout de même assez ironique. En tout cas, l’histoire fonctionne très bien dans son ensemble et nous offre tout ce que l’on peut attendre de la part d’un épisode de CSI. Le puzzle est très bien introduit dans une séquence efficace et originale. Généralement, j’ai peur que CSI ne cherche pas à nous surprendre dans son introduction car c’est justement là que tout se joue, que l’on a envie de voir un peu plus de ce que l’on a sous les yeux au premier abord. Cet épisode est aussi presque ironique alors qu’il semble avoir un angle un peu plus second degré. Le second degré est quelque chose que tente parfois CSI et cela me plait.

Cet épisode est aussi l’occasion de retrouver Marc Blucas (Necessary Roughness) dans le rôle d’Adam King, l’un des personnages les plus importants de l’histoire. Je trouve que l’épisode parvient à l’exploiter de façon assez intelligente dans son ensemble. L’épisode aurait pu être un véritable échec, notamment car l’enquête manque cruellement de surprises mais justement, toutes les petites trouvailles dans l’histoire font le succès de cet épisode. Ensuite on retrouve également Greg Grinberg (The Client List). Ce dernier est vraiment un acteur de seconde zone qui se retrouve avec les pires rôles qu’il soit dans le monde des séries ces dernières années. Il a les rôles d’homme un peu lourd sur les bords (sans mauvais jeu de mots). De plus, je me souviens que dans Heroes c’était l’un des acteurs que j’aimais le moins et cela n’a donc pas changé. Il faut bien avouer qu’il cabotine tellement dans cet épisode que finalement CSI parvient tout de même à bien l’utiliser. Car la série a évolué depuis quelques années vers un style proche du DTV (de qualité tout de même, la plupart du temps). « Road to Recovery »  ne déroge pas à la règle. On se retrouve avec ce genre d’intrigues de seconde zone qui finalement.

Andrew Dettmann (CSI, Body of Proof, Numb3rs) connaît déjà très bien la mécanique de la série et exploite donc plutôt bien l’univers de celle-ci. Après avoir écrit le médiocre « Buzz Kill » au début de la saison, il nous permet ici de retrouver l’essence même de CSI dans un épisode tout ce qu’il y a de plus classique. Il n’y a rien de nouveau là dedans. Finalement, CSI tente de rester sur la bonne voie. La saison 15 n’est pas celle qui veut réellement changer la direction de la série ou bien renouveler quoi que ce soit. Je me demande aussi ce que la série va bien pouvoir faire encore par la suite car cette saison est une saison importante et charnière pour la série. Au delà du fait qu’elle pourrait être la dernière de la série (ce que je sens peu probable étant donné que la série a énormément de potentiel pour une prochaine saison et que la saison va se terminer sur un cliffangher). La saison a cependant besoin, après cet épisode, de se recenter sur ses personnages que l’on connaît bien car après tout ce sont eux qui font le succès de la série et donnent envie de revenir. L’épisode ici apporte forcément de bonnes idées sans pour autant que cela soit brillant. Mais ce n’est pas le plus important de toute façon.

Note : 5.5/10. En bref, classique mais divertissant.

Commenter cet article