Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Nashville. Saison 3. Episode 13. I'm Lost Between Right and Wrong.

6 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Nashville

Critiques Séries : Nashville. Saison 3. Episode 13. I'm Lost Between Right and Wrong.

Nashville // Saison 3. Episode 13. I'm Lost Between Right and Wrong.


A la fin de l’épisode précédent, Jeff réussissait à convaincre Teddy de signer le contrat de sa fille Maddie chez Edgehill. Elle était donc devenue une artiste de Edgehill jusqu’à ce que Rayna s’en rende compte et décide de tout faire pour que le contrat soit invalidé. J’ai trouvé cet épisode plutôt intéressant de ce point de vue là alors que les enjeux que l’épisode tente de définir sont vraiment bons. J’ai adoré le fait que Jeff, qui pensait être l’homme de la situation, le tout puissant, va se faire virer à la fin de l’épisode. Le seul truc avec quoi j’ai un petit problème c’est la dernière image de l’épisode qui laisse Layla et Jeff. C’est curieusement malsain tout de même car je me demande vraiment comment cela va se terminer. Jeff est la pire des pourritures et je pense sincèrement que pour être tranquille, Rayna devrait tout faire pour l’éloigner le plus loin possible de sa vie car tout ce qu’il touche se transforme en film d’horreur. Je me demande si Layla va vraiment réussir à s’en sortir de son côté car Jeff n’est certainement pas celui qu’il lui faut pour s’en sortir correctement. Mais Nashville tente de s’amuser tout de même avec lui, de le coincer entre tout un tas d’intrigues mais la plus ambitieuse est de l’avoir viré.

Le virer cela veut dire que la bataille qu’il menait avec Edgehill contre Highway 65 ne peut plus être comme avant. Je me demande comment il va tenter de reprendre ce qui lui a été pris car Nashville est de toute façon un soap et que je vois mal Jeff partir sans rien dire. Je suppose qu’il va tout faire pour se reprendre et le prochain épisode devrait donc être très intéressant. Sans compter que Layla va elle aussi probablement avoir une place différente dans le prochain épisode. Layla peut faire mieux que Jeff tout de même, c’est quelqu’un d’horrible. Par ailleurs, j’ai adoré la façon dont Rayna tente de tout faire pour que sa fille n’ait pas de contrat chez Edgehill. Elle sait très bien frapper où cela fait mal pour Jeff et elle va le faire sans vergogne. Rayna avait besoin de montrer les crocs car cela fait depuis bien trop longtemps qu’elle est douce comme un agneau. Sincèrement, j’en avais un peu marre qu’elle n’ait de cesse de faire encore et encore les mêmes choses. L’histoire de Maddie était l’occasion de la sortir de sa zone de confort et ce que cet épisode prouve c’est que la sortir est toujours une excellente idée car cela fonctionne.

Peu d’intrigues dans Nashville peuvent se féliciter d’avoir réussi aussi bien une entrée en matière une sortie en si peu de temps (car cela n’a duré que l’espace d’une fin d’épisode et un épisode entier). La chanson de Deacon est probablement le plus joli moment de l’épisode. J’aime beaucoup les chansons dans Nashville mais celle-ci a une symbolique très particulière, celle d’un homme qui est en train de perdre le fil de sa propre vie, qui est en train de sombrer sans l’avoir voulu (alors que quand il buvait comme un trou, il le voulait bien, il n’avait aucune volonté d’arrêter, maintenant que tout semble aller bien dans sa vie, tout part en cacahuète). Nashville parvient justement bien à mettre en scène la perspective de ce personnage et tout ce que cela peut bien impliquer. Les scénaristes s’amusent mine de rien et font des choses réellement intéressantes qui changent de ce que l’on a pour habitude de voir dans cette série. Nashville avait tendance à devenir plan-plan lors de la première partie de la saison et franchement, ce que j’ai vu dans cet épisode me redonne confiance. La seconde partie a déjà fait un faux pas (l’épisode 3.12), attention à ne pas trop en faire au risque de me donner envie de fuir (bien que fuir une série pour moi soit plus facile à dire qu’à faire).

Je suis encore dans l’attente pour les histoires de Scarlett qui n’a de cesse de m’irriter au possible et de Gunnar qui est devenu le personnage le plus pompeux de toute l’histoire de Nashville. Il reste alors Will. Si sa relation avec Layla est maintenant terminée, j’aimerais bien qu’ils tentent de rester amis car Will en a besoin mais Layla aussi, surtout quand on voit qu’elle finit avec Jeff à la fin de l’épisode. C’est comme l’histoire de Sadie, il faut encore attendre pour que quelque chose en éclate car pour le moment tout est encore très vert. Il faut alors que l’histoire mûrisse mais avec Avery dans les parages, cela peut faire des étincelles et c’est ce genre de choses que je veux dans Nashville, je veux aussi un peu d’action, Tennessee way.

Note : 6.5/10. En bref, Nashville reprend des couleurs et j’aime ça.

Commenter cet article

ben 08/03/2015 21:10

Rayna en mode Bad-ass ... j'ai adoré ;)