Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 4. Episode 17.

11 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Person of Interest

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 4. Episode 17.

Person of Interest // Saison 4. Episode 17. Karma.


Cet épisode de Person of Interest peut apparaître comme déroutant mais il permet avant tout de se concentrer sur le passé de Finch. C’est quelque chose que la série n’a pas forcément énormément développé cette année. Il y a eu des choses faites dans les saisons précédentes et « Karma » est donc l’épisode de Finch, celui qui nous permet de nous rendre compte qu’il est devenu ce qu’il est aujourd’hui en grande partie grâce à ce qu’il a perdu par le passé. Car il est passé lui aussi par la case vengeance. Le seul truc qui m’a déçu dans cet épisode c’est l’histoire qu’il y a en surface, dans le présent, qui permet donc d’amener les scénaristes à parler de Finch et de son côté. Je pense qu’il y avait mieux à faire dans un épisode qui aurait très bien pu être complètement dans le passé et ne pas avoir besoin d’un cas de la semaine pour le développer. Ce qui manque peut-être dans cet épisode c’est d’habillage. On sent que Person of Interest veut faire quelque chose autour de Finch mais elle ne parvient pas à faire quelque chose d’une envergure soutenue. J’apprécie que Finch puisse avoir tord parfois et que l’on veuille nous parler de ses faiblesses, de ses doutes passés et surtout de ce qui a forgé l’homme qu’il est maintenant. Sauf qu’il n’y avait pas besoin de nous offrir un tel épisode.

Car cet épisode passe énormément de temps sur le cas de la semaine et ce cas n’est pas le plus passionnant des cas. On tombe face à un homme qui cherche à se venger de la mort de sa femme et qui va le faire en faisant en sorte que ceux qui sont responsables payent le prix cher et soient mis en prison pour ce qu’ils auraient fait de terrible. Le cas ne répond à aucune véritable logique et se concentre alors sur les hommes de Person of Interest. Il n’y a donc pas de place pour les femmes, notamment Root (et accessoirement Shaw que l’on ne reverra pas avant un petit bout de temps de toute façon). Mais même la collègue de Fusco ne sert pas à grand chose. Les hommes de la série sont les plus importants dans « Karma ». Ce que je regrette tout de même c’est qu’ils aient poussé le parallèle jusqu’à son paroxysme. Le numéro de la semaine est donc une sorte de Finch à sa façon, qui se trouve aussi avoir un chien. C’est un peu beaucoup à mes yeux mais peu importe, ce n’est pas bien grave car de toute façon Person of Interest aime bien justement nous surprendre de la sorte. Enfin, la surprise manque aussi un peu de folie.

Je pense que la perte de Shaw a énormément affecté Person of Interest. Car la série a perdu une grosse partie de sa dynamique avec la perte de ce personnage. Bien que cela ne soit qu’une perte temporelle, c’est une perte malgré tout. Root ne peut pas remplacer Shaw bien que Root soit excellente dans son rôle. Par ailleurs, nous avons Reese et sa relation avec sa psychiatre. L’occasion est de se plonger dans les traumatismes du héros. C’est une relation intéressante même si Person of Interest ne l’exploite pas non plus à sa juste valeur. On a l’impression que c’est posé là pour remplir un trou car il y avait un trou à boucher. Sauf que ce n’est pas comme ça que j’ai envie de voir les choses se faire, tout simplement. Finalement, cet épisode tente donc de parler de Finch sous un angle différent pour nous prouver que sa propre vie et ce qu’il a vécu dans sa propre vie l’a complètement changé. C’est fait de façon terriblement bancal. Tout n’est pas à jeter mais le cas de la semaine n’apporte rien. Si le but de Person of Interest est de nous offrir des épisodes centrés sur chacun des personnages de la série jusqu’aux moments propices pour faire évoluer l’histoire et la faire exploser, alors je serais déçu. Le seul intérêt est donc probablement la fin de l’épisode grâce à la Machine, car c’est elle finalement la vraie héroïne de l’épisode.

Note : 5/10. En bref, un épisode décevant au cas de la semaine particulièrement ronflant.

Commenter cet article