Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Revenge. Saison 4. Episode 17. Loss.

23 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Revenge

Critiques Séries : Revenge. Saison 4. Episode 17. Loss.

Revenge // Saison 4. Episode 17. Loss.


Il se passe énormément de choses dans cet épisode de Revenge mine de rien. A commencer par Stevie Grayson qui est de retour dans les Hamptons. Ce n’est pas la partie la plus passionnante de l’histoire mais disons qu’elle est importante pour Jack. Ce dernier a besoin de son aide alors qu’il vient d’être arrêté et qu’il risque la prison. Elle doit l’aider à s’en sortir et ce n’est pas aussi facile que cela en avait l’air sur la papier. Je n’ai rien contre l’histoire de Jack mais ce n’est pas ce que Revenge a pu nous offrir de plus inspiré. Le problème c’est que cette histoire était tellement simpliste et n’avait finalement pas d’issue surprenante. On sait bien que Jack allait s’en sortir et il s’en sort royalement bien, sans trop de problèmes. Mais cet épisode avait encore énormément de choses à raconter. Jack reçoit une vision d’un assistant social qui vient voir si son fils vit dans de bonnes conditions. Il se trouve que ce dernier va par la suite rencontrer Nolan et que les deux vont probablement fricoter ensemble. C’est mignon et sincèrement, je préfère quand Nolan est en mode romance gay qu’en mode romance hétéro. Je n’ai jamais compris la relation entre Nolan et Louise qui n’est pas l’aspect le plus intéressant de la série. Je préfère largement Louise toute seule.

Cette dernière a tué son frère il y a de ça deux épisodes si mes souvenirs sont bons. Maintenant que le corps de son frère a été retrouvé sur la plage, forcément une enquête est ouverte. Il ne va falloir bien longtemps avant qu’ils ne décident de pointer du doigt Louise je suppose mais si c’est le cas, j’ai envie de dire tout ça pour ça. Malgré tout, la façon dont l’épisode évolue autour de cette partie de l’histoire me plaît. Le truc c’est que j’ai appris à adorer Louise au fil des épisodes. Elle a su se rendre indispensable au plaisir que l’on peut prendre à regarder cette série. Cet épisode était donc à la hauteur de mes attentes de ce point de vue là. On sent en plus de ça que les scénaristes ont envie de donner à Louise l’occasion d’être réellement intéressante. Margaux est enceinte de David et Victoria est forcément très heureuse de devenir une grand mère. Sauf qu’en parallèle, Margaux abandonne son idée de vengeance envers Emily car Victoria l’a mise en garde et que des gens sont morts à cause d’elle. L’histoire va rapidement connaître un retournement de situation à l’issue de l’épisode quand Margaux va avoir un accident et que les choses vont prendre une forme complètement différente. Le fait que Margaux ait perdu le bébé et qu’elle accuse maintenant Emily de l’avoir poussé sous une voiture (alors que l’on sait que ce n’est pas vrai) cela me plaît.

Il était temps que Margaux et Victoria deviennent de vraies méchantes dans cette aventure. Car le problème de cette saison pour le moment c’est que les méchants ils arrivent ici et là sans que l’on ne sache réellement à quoi ils servent. Car ils ne servent pas à grand chose finalement. Je me demande quand est-ce qu’Emily va enfin révéler à tout le monde qu’elle est en fait la fille de David Clarke car cela commence à faire un sacré bout de temps qu’une grande partie des personnages de la série le savent alors ce serait bête de ne pas en profiter pour développer un peu plus l’idée. Je me demande s’il ne manque pas un peu Charlotte à Revenge aussi. Cette dernière était un personnage important auparavant qui a complètement disparu de l’histoire de la série. La justification de sa sortie était légèrement ridicule et pour être honnête, j’ai surtout hâte de voir le prochain épisode qui pourrait bien changer la donne quand on voit ce qui se passe à la fin de cet épisode. Finalement, Revenge parvient donc à nous amuser à sa façon avec un épisode riche en histoires à droite et à gauche. Il n’y a plus de sentiment de globalité dans cette série depuis bien longtemps mais s’il faut se contenter d’épisodes comme celui-ci, on va dire pourquoi pas.

Note : 5.5/10. En bref, beaucoup de choses dans cet épisode, parfois trop mais souvent de bonnes idées.

Commenter cet article