Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scandal. Saison 4. Episode 17.

27 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Scandal

Critiques Séries : Scandal. Saison 4. Episode 17.

Scandal // Saison 4. Episode 17. Put a Ring on It.


Je pense que Scandal a perdu un peu de sa superbe ces derniers temps. Après l’épisode décevant inspiré de l’affaire Ferguson, Scandal nous avait offert un épisode plutôt bon dans son ensemble et puis tout d’un coup, on retrouve alors les problèmes de cette saison. Pourtant, cet épisode a mis en avant l’un des personnages que j’apprécie le plus ces derniers temps : Cyrus Beene. Être un bon personnage ne suffit tout simplement plus. Dans cet épisode Cyrus se marie. C’est quelque chose d’intéressant dans le sens où cela permet aussi de faire évoluer l’histoire de ce personnage qui vit dans l’ombre de Fitz, mais au delà de l’émotion bleuet du mariage, il n’y a pas grand chose dans ce film qui vaut vraiment le coup d’oeil. L’épisode revient sur les précédents mariages de Cyrus maintenant que l’on va enfin voir une histoire de sa relation avec son ancien prostitué préféré Michael. D’ailleurs, la vie privée de Cyrus n’a jamais été ce que je préfère dans Scandal. Je suis heureux de voir que Shonda Rhimes ait créé un personnage homosexuel d’une aussi grande influence sauf qu’au delà de cette influence, la vie privée de Cyrus n’a jamais été le point fort de la série. Le point fort on le tient de Cyrus lui-même et de sa façon de gérer des crises, à la fois privées (le scandale de sa relation avec Michael par exemple) ou encore professionnelles.

Nous allons découvrir son mariage avec Janet qui s’est faite dans le placard, comme beaucoup d’homosexuels à une époque où le SIDA bat son plein et où pour avoir une carrière politique il ne fallait pas être gay; Maintenant, ce n’est plus trop un problème (enfin, c’est ce que l’on veut nous faire croire dans le monde de Shonda Rhimes car je suis certain qu’être gay est encore un problème pour beaucoup d’américains, notamment ceux contre le mariage pour tous). Peu importe, ce n’est pas vraiment la question que pose cet épisode. Le second mariage de Cyrus était avec un homme, James et ce dernier a malheureusement perdu la vie au travers d’une sale histoire de B613, quelque chose que Scandal a bien aimé développer au fil des saisons et qui semble encore influencer la série au fil des épisodes. Ce que j’ai d’ailleurs énormément de mal à comprendre. Cyrus a toujours été un homme qui préfère le pouvoir au reste, c’est d’ailleurs pour cela qu’il ne peut pas se laisser contrôler par le reste et notamment ses émotions. Michael à côté est quelqu’un de complètement différent, qui n’a pas du tout la même vision des choses que son mari. Mais la façon dont cet épisode se concentre sur l’histoire de Cyrus m’a déçu. Je m’attendais à ce que le récit soit beaucoup plus fluide, notamment dans sa façon de naviguer dans le passé du personnage.

Sauf que tout est fait de façon tellement mécanique que l’on ne ressent pas vraiment les belles émotions. Le face à face entre Mellie et Olivia au début de l’épisode est l’un des meilleurs moments de l’épisode et je pense que cet épisode souffre justement du manque d’Olivia. Cette dernière n’est pas absente, elle a une place encore importante, mais il y a tellement de personnages dont il faut nous parler (les parents de Michael, Abby, Leo, Mellie, Elizabeth North - incarnée par Portia de Rossi que l’on n’avait pas vu depuis le début de la saison si mes souvenirs sont bons -, sans parler de Sally qui revient sur le devant de la scène). Du coup, Scandal se perd un peu et ne parvient pas à prendre les choses dans le bon sens. Le pire c’est tout de même que Mellie, qui n’est pas l’héroïne de cet épisode devient ce qu’il y a de plus intéressant à son sujet. C’est bien qu’il y a un léger problème tout de même, qu’un épisode centré sur Cyrus vaille surtout la peine pour Mellie. Sally est à côté quelqu’un que j’aime beaucoup, notamment car elle impose son histoire rapidement dès qu’elle apparaît à l’écran. Cela me rappelle énormément quand Kate Burton était dans Grey’s Anatomy. Dès qu’elle était présente dans un épisode de la série médicale, elle s’imposait automatiquement.

Note : 5/10. En bref, l’épisode n’est pas raté mais il est terriblement décevant.

Commenter cet article

Lewis 27/03/2015 21:59

Deux remarques.

1) A propos de votre paragraphe suivant :
"Nous allons découvrir son mariage avec Janet qui s’est faite dans le placard, comme beaucoup d’homosexuels à une époque où le SIDA bat son plein et où pour avoir une carrière politique il ne fallait pas être gay; Maintenant, ce n’est plus trop un problème (enfin, c’est ce que l’on veut nous faire croire dans le monde de Shonda Rhimes car je suis certain qu’être gay est encore un problème pour beaucoup d’américains, notamment ceux contre le mariage pour tous)."

Je crois que vous vous trompez. A plusieurs reprises, il a été montré dans la série que Cyrus se rêvait en président des USA, et que son homosexualité était sa seule barrière face à son destin (réel ou imaginaire). A aucun moment, Shonda Rhimes ne banalise la situation politique des gays. Au contraire. Cyrus restera éternellement dans l'ombre de Fitz, justement.

2) A propos d'Elizabeth North : vous dîtes que nous ne l'avions plus vue depuis le début de la saison ; mais celle-ci a été présente très fréquemment. Elle était d'ailleurs au coeur du complot ridicule qui a valu à Olivia d'être enlevée. Elle a été torturée par Huck. Elle a rivalisé contre Mellie pour les faveurs d'Andrew, avant de se rallier à elle pour se sauver la peau.