Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Shameless (US). Saison 5. Episode 7.

6 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Shameless

Critiques Séries : Shameless (US). Saison 5. Episode 7.

Shameless (US) // Saison 5. Episode 7. Tell Me You Fucking Need Me.


Jimmy/Steve/Jack n’est pas forcément le personnage le plus intéressant dans Shameless. Disons que l’intérêt de ce dernier est surtout dû à l’intérêt que lui donne Fiona. Cette dernière était éperdument amoureuse de lui jusqu’à ce qu’il disparaisse à plusieurs reprises pour lui briser le coeur encore et encore. Dans cet épisode, Fiona décide qu’il est temps pour elle d’arrêter ce ménagère et de dire au revoir une bonne fois pour toute à Jimmy. Franchement, vous croyez vous qu’elle lui a réellement dit au revoir ? Moi non, je n’en crois pas un traitre mot et c’est bien dommage car l’an dernier, alors que l’on pensait que Jimmy c’était du passé, on avait pu suivre les nouvelles aventures amoureuses de Fiona avec un certain intérêt. Cette année les enjeux sont vraiment différents même si l’idée de son mariage n’était pas mauvaise. Fiona préfère donc sauver son mariage plutôt que de suivre Jimmy dans ses petites aventures. Ce que je peux comprendre, surtout que Jimmy est quelqu’un de tellement imprévisible. C’est justement son défaut, ce personnage n’a pas de grand intérêt car il est étrangement imprévisible. Son retour cette année n’a strictement servi à rien du tout et je me sens donc encore plus trahit. Car le scénario manque de profondeur.

Dès que Shameless cherche à se concentrer sur ces deux là, sur leurs adieux à la fin de l’épisode, on sent qu’il y a quelque chose qui manque cruellement à l’épisode et c’est de profondeur. Les personnages ne sont pas creuser, leurs sentiments non plus ce qui fait finalement de cette scène une scène facile et anecdotique au milieu d’un épisode qui a des choses bien plus intéressantes à nous offrir. Fiona devient l’ombre d’elle-même, errant dans la série entre son mariage et d’autres choses. On n’a plus le sentiment qu’elle fait partie d’une famille, qu’elle est celle qui doit s’occuper de ses frères et soeurs, etc. On n’a plus ce sentiment là si ce n’est celui de la femme qui se rebelle contre sa propre vie, qui va à contre sens et qui ne cherche pas vraiment à évoluer. Peut-être que c’est le but des scénaristes mais c’est fait avec tellement peu de finesse et de surprises que le scénario tombe à plat. Je suis donc déçu par cet épisode car Fiona prend une grande partie du temps imparti pour ne rien faire bouger et cela a le dont de m’énerver. Au fond, faire revenir Jimmy n’était pas une mauvaise idée mais les scénaristes n’ont tout simplement pas su quoi en faire. On a l’impression que ce n’était donc qu’un argument pour faire revenir les téléspectateurs de semaines en semaines, d’une saison à l’autre. Rien de plus.

L’histoire de Gus et Fiona n’a jamais pu se développer comme elle aurait dû se développer car il y avait l’ombre de Jimmy qui planait au dessus, une ombre que l’on nous avait laissé a l’issue de la saison précédente. Même Angela ne sert pas à grand chose alors qu’elle aurait probablement pu avoir elle aussi son rôle à jouer. Donc je suppose que le plan pour Shameless était de faire revenir Jimmy le temps de deux épisodes histoire qu’elle trompe Gus et qu’elle nous montre encore une fois à quel point Jimmy est une saloperie. Du coup, l’intérêt il faut aller le chercher ailleurs. Il y a Debbie. J’ai adoré le moment où elle confronte Derek au sujet de leur relation. Il y a quelque chose de terrible là dedans car Debbie se retrouve au milieu de ce qu’il y a de pire dans l’adolescence d’une femme, cherchant à clamer haut et fort qu’elle est une femme et plus la petite enfant que l’on a appris à connaître au début de la série. La relation entre Derek et Debbie sera, je l’espère, teintée de bonnes surprises par la suite. J’imagine bien que Derek n’a jamais couché avec qui que ce soit et Debbie va tenter de faire croire qu’elle non plus ou un truc dans ce genre là. Car dans Shameless tout le monde est cinglé finalement.

Du côté de Ian, il est maintenant interné dans un hôpital psychiatrique. C’est un lieu parfait pour rebooter le personnage et lui donner une nouvelle allure. Cela permet aussi à Cameron Monaghan de nous montrer une panoplie différente de son talent. On sait qu’il a envie de revenir à la maison mais la question est justement de savoir comment il va réussir à faire car il est complètement perdu le petit. C’est encore un joli petit moment que l’épisode n’a pas vraiment le temps d’explorer. Lip de son côté se rend compte que sa famille se fout complètement de lui et il doit trouver énormément d’argent afin de payer son école. C’est un moment où l’on voit que Lip est en train de grandir et le fait qu’il aille prendre sa propre boîte aux lettres dans une poste est forcément un grand moment pour lui, un signe de son indépendance, preuve que sa famille n’est pas là pour l’aider alors il va s’aider lui-même tout seul. Reste enfin Frank et Sammi, un running gag qui semble tout droit sorti d’une très mauvaise sitcom. William H. Macy est malheureusement en train de se transformer en l’ombre de lui-même. Dommage, j’aimais bien Frank fût un temps mais ce temps a assez duré. Je me demande si ce n’est pas le bon moment pour l’éliminer… Bien que cela aurait eu plus de logique l’an dernier.

Note : 5/10. En bref, je suis une fois de plus déçu par cette saison, donnant de l’importance à Fiona alors que son histoire manque cruellement de profondeur.

Commenter cet article