Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Shameless (US). Saison 5. Episode 8.

13 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Shameless

Critiques Séries : Shameless (US). Saison 5. Episode 8.

Shameless (US) // Saison 5. Episode 8. Uncle Carl.


Cette saison est pour moi l’une des moins bonnes de la série mais quand elle délivre de bons épisodes, je sais le reconnaître et « Uncle Carl » fait partie des bonnes surprises. Ian sort de l’hôpital psychiatrique et est de retour à la maison sauf que ce n’est plus le Ian que l’on connaissait auparavant. On a beau le mettre sous lithium, il ne veut pas se droguer. Il y a quelque chose de bizarre qui se passe avec Ian cette année mine de rien mais je crois que c’est l’un des aspects les plus intéressants de cette saison. Cameron Monaghan est touchant comme il faut et son jeu tout simplement juste. Cette semaine, la drogue est au centre même de l’épisode. Que cela soit du point de vue de Ian ou encore des autres personnages. Je pense par exemple à Lip qui se retrouve encore une fois dans un système qu’il n’a jamais vraiment apprécié mais il faut bien payer ses études. Le bougre n’a pas de chance tout de même car dès qu’il tente de revenir dans le droit chemin, on a l’impression que Shameless fait tout pour qu’il replonge encore plus bas par la suite. Lip a envie de grandir et surtout d’avoir une vie meilleure. C’est ce qui transpire du personnage depuis le début de la saison sauf qu’il n’arrive pas à accéder à cette vie meilleure qu’il semble se promettre à lui-même car tout ce qu’il fait l’oblige à l’inverse.

Le monologue de Lip est l’un des moments les plus intéressants de cet épisode, prouvant encore une fois à quel point Lip est à un endroit de sa vie où il est difficile de sortir du trou dans lequel il est tombé assez souvent à cause de sa famille. On a toujours tenté de le pousser à utiliser son intelligence et quand il ne voulait pas l’utiliser, il s’est décidé à faire ce qu’il fallait pour le bien de sa propre famille. Car il aime ses frères et soeurs, on l’a encore plus vu l’an dernier quand Fiona n’allait pas très bien. Puis nous avons le Lip qui veut réussir et qui se retrouve face à de nouveaux obstacles comme le fait qu’il doit faire encore des choses illégales afin de se sortir de sa situation. C’est comme si sortir de sa situation impliquait finalement d’être ce qu’il ne veut plus être. C’est un dilemme que j’aime et qui est plutôt bien orchestré autour de Lip. Au départ je m’attendais à ce que Lip n’ait rien à nous raconter cette année mais cet épisode vient de me prouver le contraire. Pour ce qui est de Ian, la drogue a une signification complètement différente et ce n’est pas le plus important. Car j’ai préféré ce qui se passe avec Debbie. Cette dernière veut de la drogue, elle en veut à tout prix. J’adore sa façon de tenter d’en avoir : chez le pharmacien, à l’hôpital, etc. Elle fait tout pour en avoir.

Cela devient aussi dramatique que drôle. Je pense que Debbie arrive à un moment de sa vie où tout va mal et où tout pourrait bien l’envoyer droit dans le mur. Il y a donc des tas de choses qui fonctionnent dans cet épisode et qui permettent à Shameless de nous offrir quelque chose de réellement drôle et touchant à la fois. Rien que le moment où Ian apporte l’émotion à l’épisode. Car il fallait bien s’attendre à ce que les émotions viennent toutes seules. La confrontation entre Debbie et Mickey lui demandant de garder ses distances suite à sa sortie de l’hôpital est quelque chose que je n’attendais pas, surtout de la part de ce personnage. Ian et Mickey forment un couple tellement étrange parfois. Ils s’aiment mais de la mauvaise façon. C’est la passion. Ian et Mickey c’est un peu Nabilla et Thomas, des amants maudits qui ne peuvent pas s’aimer sans qu’il n’y ait la passion et la folie de cette façon qui prenne le dessus. Bien entendu, ma référence n’est pas la meilleure qu’il soit mais elle décrit plutôt bien l’état de ces deux personnages et la façon dont cette relation est vécue par le téléspectateur que je suis. J’y vois des différences aussi, et surtout ici une écriture réellement soignée. Mais il est temps pour les deux d’arriver à se poser, tranquillement, sans jouer aux amants maudits.

Fiona de son côté continue de subir les conséquences de l’épisode précédent sur sa relation avec Gus. Leur mariage est maintenant brisé, tout cela à cause de Jimmy, et recoller les morceaux n’est pas facile, surtout pour Fiona. Cette dernière est vraiment la plus affectée, ce qui est normal et elle l’a bien cherché tout de même. Je pense que l’on ne verra pas Gus disparaître au moins avant la fin de la saison 5 donc profitons de ce qui nous reste.

Note : 8.5/10. En bref, cela fait plaisir de voir les personnages et Shameless reprendre du poil de la bête.

Commenter cet article