Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Shameless (US). Saison 5. Episode 9.

20 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Shameless

Critiques Séries : Shameless (US). Saison 5. Episode 9.

Shameless (US) // Saison 5. Episode 9. Carl’s First Sentencing.


Je trouve que cette année Shameless est devenue une série non pas mauvaise mais parfois banale dans sa façon de parler de ses personnages. En effet, cet épisode rappelle encore une fois que mon envie de découvrir chaque nouvel épisode de Shameless s’est amenuisée. Je me suis presque lassé. La série n’est pas mauvaise, continue d’avoir des idées, mais la façon dont elle met en scène ces idées, n’est pas de la meilleure façon qu’il soit. C’est un épisode ici très classique pour Shameless, qui nous offre des intrigues simplistes. A commencer par la première condamnation de Carl comme l’indique le titre de l’épisode. Malgré le fait que je sois déçu de cet épisode, je trouve qu’il s’agit tout de même d’un bon épisode dans sa façon d’exploiter des choses familières pour en faire des choses très logiques. Carl et Chuckie vont donc faire face à la justice pour le plan de Carl au sujet de l’héroïne. C’est tout de même assez drôle de voir la série traiter d’intrigues aussi difficiles avec ces deux personnages. C’est sans compter que Carl et Chuckie vont avoir une façon de voir les choses très différentes, notamment du point de vue de Chuckie. Ce dernier est tout de même le plus niais des personnages de Shameless mais peut-être celui qui va me faire le plus rire dans les prochains épisodes si Shameless veut donner de l’importance à cette partie de son histoire.

Chaque année, Shameless n’a de cesse de faire évoluer Carl et de nous montrer comment il se transforme en un petit délinquant. Ian de son côté accepte enfin de prendre ses médicaments après s’être rendu compte qu’il en avait besoin. Je trouve que cette partie de l’épisode reste là aussi très classique et ne fait pas vraiment évoluer la série dans une direction plus intelligente que d’autres. Ian a besoin de poursuivre son traitement afin de pouvoir enfin avancer dans la vie. Ce n’est pas facile mais je trouve que Shameless parvient à le représenter de façon assez intelligente. Tout au long de l’épisode, les choses évoluent. La place de Mickey là dedans reste importante elle aussi, car il est aussi là pour aider Ian. Leur relation est tout de même unique en son genre, de toutes les relations gays ou hétéros que l’on peut voir dans les séries actuellement, celle-ci est la plus étrange et la plus fascinante. C’est peut-être pour cela que cette relation fonctionne si bien à l’écran et que l’on a toujours envie d’en voir encore plus. Lip de son côté va pouvoir passer du temps avec Helene, incarnée par Sasha Alexander. Il a du mal avec la fac car il a besoin d’une aide financière et cela ne se trouve pas facilement. Il va demander l’aide de tout un tas de choses et se rendre compte qu’il ne peut compter que sur lui même.

J’ai adoré la relation entre Lip et Helene dans cet épisode même si au fond il n’y a rien d’étonnant là dedans. La série donne l’impression qu’elle fait tout dans le même sens, peut-être un peu trop dans le même sens. Le fait que Helene soit mariée est quelque chose que l’on voit venir dès qu’elle lui saute dessus. C’est tellement logique. Et puis il y a Frank qui reste coincé dans les pires intrigues de la saison. Sa relation avec Bianca par exemple n’a ni de sens, ni d’intérêt. C’est pour cela que je pense que l’on vit l’année de trop du personnage. Frank serait mort l’année dernière, je l’aurais regretté. S’il venait à mourir demain, je ne pourrais que souffler. Bianca apparaît en plus de ça comme une excuse pour la débauche de Frank. Comme s’ils avaient besoin d’un personnage annexe pour nous montrer Frank sous cet angle. Fiona manque encore une fois l’appel de l’épisode. Je trouve que sa relation avec Gus n’est plus vraiment intéressante. Le retour de Jimmy a tout simplement tout brisé, d’un coup d’un seul. C’est sans parler de Dermot Mulroney, qui incarne toujours le rôle du patron de Fiona. L’acteur a trouvé refuge ici après l’échec de Crisis et je pense qu’il aurait mieux faire de réfléchir avant d’accepter ce rôle. C’est d’un ennui. Je vais passer sur le cas Kevin qui est probablement l’une des pires choses que Shameless ait pu faire avec lui. Kevin et V ne servent plus à rien dans la série cette année, il serait peut-être temps de leur faire reprendre du poil de la bête.

Note : 5.5/10. En bref, un épisode très classique pour Shameless devant lequel la surprise est difficile.

Commenter cet article