Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Suits. Saison 4. Episode 14.

10 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Suits

Critiques Séries : Suits. Saison 4. Episode 14.

Suits // Saison 4. Episode 14. Derailed.


Harvey - « You have great taste ». C’est ce que Harvey va dire à Evan Smith dans cet épisode. Cette dernière, incarnée par l’excellente Tricia Helfer était vraiment la bienvenue. J’adore cette actrice et de la retrouver dans un épisode de Suits était une très bonne surprise que je n’attendais pas du tout. Pour un épisode exceptionnellement réalisé par Patrick J. Adams, aka Mike dans la série, voici donc une histoire assez intéressante que la série vient nous raconter cette semaine. Cet épisode est là pour nous rappeler que si les hommes peuvent faire des erreurs, ce sont aussi parfois les femmes qui en font. J’ai beaucoup aimé la confrontation entre Mike et Harvey car elle a du sens et elle arrive à un moment clé de la saison. Le fait que Mike ne soit pas très content d’apprendre tout à la dernière minute, notamment du point de vue de Gerard, est tout de même un peu dommage. Mike et Harvey ont une relation tout de même très complexe, basée sur une amitié très forte mais aussi la complexité de leur relation car elle n’est pas si simple que ça mine de rien. C’est quelque chose que j’apprécie de voir dans Suits, le fait que leur histoire est si compliquée car cela permet aussi aux personnages d’être différents et de passer par plusieurs états que l’on n’a pas nécessairement vus auparavant.

Etant donné que Harvey et Mike sont les héros de Suits, on a déjà vu les deux se chamailler mais pas vraiment pour les mêmes raisons ce qui permet de créer une situation inédite dans un épisode qui en avait bien besoin. Cet épisode créé des faces à faces un peu en tout genre, notamment vis-à-vis de Louis qui se rend compte que la réceptionniste appelle la firme « Pearson Specter » quand elle répond au téléphone. Louis est toujours aussi amusant dans ses nouvelles aventures dans la seconde partie de la saison 4. Il a gagné quelque chose dans sa vie, le droit d’avoir son nom à l’entrée du grand cabinet d’avocats sauf que cela ne s’est pas vraiment fait de la façon la plus méritante possible. Certes, il a eu ce qu’il méritait dans un sens puisqu’on ne lui a jamais remis de médaille pour tout ce qu’il a pu rendre comme services à cette firme (notamment quand Jessica avait voulu éjecter Hardman dans la saison 2 si mes souvenirs sont bons). Mais Suits parvient malgré tout à se renouveler et surtout à nous proposer des choses avec un personnage qui était assigné aux francs moments de rigolade plutôt qu’à quelque chose de très sérieux.

Mais cette année, Suits cherche à donner un sens dramatique à l’histoire de Louis. Le fait qu’il soit complètement flippé face à cette histoire de nom prouve à quel point son nom il ne l’a pas vraiment mérité et surtout que personne n’a envie de le respecter. Comme si être associé n’avait finalement pas changé grand chose pour lui (et l’on sait que ce n’est qu’un nouveau placard dans lequel il se retrouve et duquel il ne peut finalement plus sortir étant donné que Jessica a tout fait pour qu’il y reste et qu’il ne puisse plus changer grand chose). C’est aussi là que Jeff tente de devenir un peu plus important. La saison n’a jamais vraiment su quoi faire de lui mine de rien mais cela ne veut pas pour autant dire que c’est complètement raté. Notamment car Jeff est un personnage que j’ai envie d’apprécier mais qui ne parvient pas vraiment à devenir plus intéressant qu’un autre. Pour ses débuts en termes de réalisation, Patrick J. Adams parvient à donner sa propre vision des choses. Rien n’est parfait dans cet épisode de ce point de vue là mais cela ne manque pas de punch et l’on sent que cet épisode cherche aussi à faire réellement évoluer la série, notamment du point de vue de Donna.

Note : 7/10. En bref, encore un très joli épisode.

Commenter cet article