Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Americans. Saison 3. Episode 8.

22 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Americans

Critiques Séries : The Americans. Saison 3. Episode 8.

The Americans // Saison 3. Episode 8. Divestment.


Cette semaine, The Americans donne de l’importance à Nina mais pas qu’à elle non plus. Ce qui fait le succès de cet épisode c’est la façon dont il est structuré. Cet épisode débute avec tellement de choses, l’enquête de Taffet, le coup de téléphone d’Arkady au père d’Oleg, la nouvelle mission de Nina, etc. Il se passe énormément de choses mine de rien et après l’épisode précédent, probablement l’un des meilleurs de la série, The Americans parvient à nous offrir une suite du bon acabit. L’enquête de Taffet par exemple qui est la suite directe de ce qui s’est passé dans l’épisode précédent. Je dois avouer que j’aime beaucoup ce que la série fait avec ces personnages et Taffet est quelqu’un d’assez perspicace. Tout n’est pas encore fait et/ou conclu au sujet de la taupe mais l’épisode parvient à faire des choses judicieuse. Je parle notamment du fait que la taupe est forcément dans les bureaux, ce n’est pas quelqu’un d’extérieur. Ce n’est pas facile pour Martha d’être la taupe sans l’avoir voulu. Elle est donc devenue celle qu’elle n’aurait jamais voulu devenir et tout cela simplement par amour. Le moment où elle demande à Clark qui il est réellement était l’un des moments les plus troublants de l’épisode.

Ce qu’il y a de troublant c’est que l’on sait que Martha aime Clark mais étant donné qu’elle ne peut plus vraiment lui faire confiance et qu’elle a enfin ouvert les yeux sur ce qu’il semble être. Martha ne veut pas totalement s’avouer la trahison de Clark, surtout que ce dernier est fort pour embobiner Martha, lui sortant le discours qu’il est amoureux d’elle, qu’il est marié à elle, etc. Quoi qu’il en soit, Martha se rapproche petit à petit de la vérité pendant qu’à son bureau, la mayonnaise est en train de flamber. Mais j’aime beaucoup ce qui se passe justement là dedans, alors que leur scène reste intimiste. Dan Attias, le réalisateur de cet épisode, parvient à délivrer des moments intimes de ce genre là. Je me demande cependant quand est-ce que Martha va comprendre tout ce qui se passe autour d’elle car elle fait des déductions mais ce n’est pas suffisant. Du point de vue de Nina, elle doit découvrir quelque chose sur Anton. Sa façon d’utiliser ses talents est unique dans The Americans. Il n’y a aucun autre personnage qui est capable d’être Nina dans cette série et c’est probablement ce qui la rend aussi intéressant à mes yeux. Au début de la saison, The Americans ne savait pas forcément quoi faire d’elle mais on va rapidement le découvrir dans l’épisode précédent et accessoirement dans celui-ci.

Par ailleurs, Phil est probablement le personnage le plus mis en danger dans cet épisode. Je ne pense pas que Martha va avoir envie de le dénoncer (en tout cas pas tout de suite car ce serait trop facile) mais il y a un étau qui se ressert petit à petit. C’est quelque chose que l’on retrouve aussi chez Liz et sa peur constante. Car Liz a beau ne pas montrer tout ce qu’elle ressent, elle ne sait pas toujours ce qu’elle doit faire pour être au mieux de sa forme. J’apprécie la façon que la série a de remettre en cause tout un tas de choses car cela change de ce que l’on avait pour habitude de voir. Liz est une femme forte mais aussi une mère de famille qui a besoin de protéger ses enfants. Cet épisode a également quelques scènes graphiques dont une immolation en bonne et due forme. Cette scène est particulièrement horrible quoique pas aussi horrible que le corps démembré dans la valise (il y a de ça quelques épisodes). Les Jennings vont laisser Todd en vie, car ils ne voudraient pas que la même chose arrive à Paige ou Mischa. J’aime bien aussi ce que Paige développe au fil des épisodes. Elle est beaucoup plus capable de déduire des choses. Elle a toujours été la fille modèle, celle qui est intelligente et qui voit quand ses parents cachent quelque chose. La bonne question est aussi de savoir où est-ce que The Americans peut encore aller, forçant le spectateur à ne jamais décoller de son siège avec la simple envie de voir la suite.

Note : 9.5/10. En bref, The Americans continue pour moi d’être la meilleure série actuellement diffusée.

Commenter cet article