Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 2. Episode 14. T. Earl King VI.

8 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Blacklist

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 2. Episode 14. T. Earl King VI.

The Blacklist // Saison 2. Episode 14. T. Earl King VI.


Alors que The Blacklist a tendance à enchaîner les épisodes relativement ennuyeux et mal écrits ces derniers temps, « T. Earl King VI » tente d’inverser la tendance. Cet épisode était bien différent des autres et tente réellement de nous propulser ailleurs dans une série qui ne sait plus trop quoi faire pour se renouveler ces derniers temps. Le retour de Paul par exemple est quelque chose que j’ai peut-être un peu de mal à avaler mais qui fait son petit effet. Je me demande vraiment dans quelle direction The Blacklist compte aller mais je vais suivre la série car ce qui nous est introduit dans cet épisode fonctionne réellement bien. Paul est quelqu’un que j’ai toujours eu énormément de mal à cerner car la place qu’il a dans la série a toujours été prévisible. Il n’y a jamais rien eu de fait autour de lui que l’on ne voyait pas venir des tas d’épisodes avant que la série ne nous révèle quoi que ce soit. Du coup, quand on nous prend de court de la sorte, je pense sincèrement qu’il y a beaucoup plus à venir que ce que l’on ne veut bien nous faire croire. La transformation de Paul est là aussi un élément très important de l’épisode qui permet de le faire passer du Paul qu’il était au départ, au personnage qu’il est maintenant, traînant avec des nazis qui pourraient donc être la seconde phase de la saison. En espérant que ce ne soit pas un soufflé qui va retomber aussi rapidement qu’il a été introduit.

Mais si cette partie de l’épisode est intéressante, j’ai aussi bien aimé le cas de la semaine. L’une des grandes forces de cas de la semaine c’est de ne pas éloigner Red. Red se retrouve sur le terrain, aux côtés de Liz, afin de faire tomber une riche famille qui depuis des générations entières n’a de cesse de tomber dans des business pas très légaux, voire tout simplement horrible. L’esclavage, le kidnapping, etc. tout cela reste donc parfait pour un personnage de la fameuse Blacklist. Au début de l’épisode je m’attendais à ce que cela soit un énième épisode raté de la série mais dès que l’on voit Red réellement impliqué, les choses sont différentes. Surtout que le duo Liz/Red est quelque chose de prometteur pour cette série. Ce n’est pas la première fois que cela est mis en scène mais c’est il me semble la première fois depuis que Liz est devenue bien plus vilaine. Elle n’est plus l’agent du FBI innocent des premiers épisodes. Elle est maintenant quelqu’un de complètement différent. James Spader fait encore une fois son show mais de façon très sporadique. L’épisode ne veut pas en faire des tonnes et je ne peux que le remercier pour ça. Car s’il y a bien quelque chose que je déteste dans cette série parfois, c’est quand elle tombe dans la parodie d’elle-même.

Cela n’a aucun sens et forcément, James Spader, bien que très sympathique, en fait les frais. La proposition de cet épisode c’est aussi de tisser des liens entre Red et Liz. Liz va démontrer à Red qu’elle tient à lui (certainement pour mieux lui mettre un coup de couteau dans la dos quand elle aura découvert ce que Red cherche réellement avec elle) et le sauver. La conversation dans la voiture à la fin de l’épisode fait donc son petit effet et permet au téléspectateur d’entrevoir quelque chose de complètement différent. J’aime bien le fait que The Blacklist semble prenne des risques car c’est aussi une façon de prouver qu’il y a plus que cette coquille vide aux cas de la semaine ennuyeux. Depuis le départ, The Blacklist n’a jamais vraiment osé faire quoi que ce soit et ses relations entre les personnages sont interchangeables sans problème. J’ai cependant un peu de mal avec cette zone d’ombre qu’il y a entre Red et Liz. Est-il son père ? Sincèrement, je ne pense plus que cela soit ça, sinon ce serait vraiment se moquer de nous étant donné que tout le monde a plus ou moins pensé à ça, même Liz. Du coup, je me demande qui Red est réellement pour Liz si ce n’est pas son père. Car il y a un vrai enjeu là derrière et la série se doit de répondre au plus rapidement à cette question au risque de perdre des téléspectateurs.

Note : 6/10. En bref, un épisode assez sympathique, divertissant et donnant même lieu à quelques assemblages de personnages réussis.

Commenter cet article