Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Flash. Saison 1. Episode 15. Out of Time.

19 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Flash

Critiques Séries : The Flash. Saison 1. Episode 15. Out of Time.

The Flash // Saison 1. Episode 15. Out of Time.


Après avoir vu cet épisode, j’étais encore un peu sous le choc alors qu’il se passe énormément de choses dans les dix dernières minutes. Sauf que globalement, cet épisode vaut-il autant que ces dix dernières minutes ? Il y a tellement de choses dans les dernières minutes de cet épisode qui permettent de faire évoluer drastiquement l’histoire de The Flash que je me demande si au fond cet épisode ne vaut pas que pour ses dix dernières minutes. Car le vilain de la semaine n’est peut-être pas ce qu’il y a de plus important. Pourtant, le Weather Wizard est un personnage intéressant. C’est le second Weather Wizard (après celui du pilote) que l’on voit dans la série et je dois avouer qu’entre le pilote et cet épisode, il n’y a pas photo, la série a réellement gagné en stature et en ampleur. Elle peut maintenant délivrer des cas de la semaine efficaces tout en nous donnant l’impression qu’elle n’est pas une série de super-héros à la petite semaine. Car j’ai toujours eu peur de ça avec cette série finalement, qu’elle ne soit pas aussi efficace qu’elle devrait l’être. L’une des meilleures scènes où se retrouve ce vilain de la semaine est celle où Joe et Barry sont en voiture et que tout d’un coup, l’attaque survient, laissant alors la série piloter une séquence en ralenti particulièrement jouissive et un moment d’action qui vaut le coup d’oeil.

On est loin de ce que The Flash avait fait dans le premier épisode de la série et qui n’était au fond pas vraiment à la hauteur des attentes. Cela n’avait pas suffisamment d’impact, ce n’était pas assez puissant. Maintenant que l’on a appris à connaître les personnages et que l’univers est bien mieux cerné par les scénaristes, alors tout est beaucoup plus lisible et intéressant à mon goût. Le truc avec The Flash c’est qu’elle peut parfois être la meilleure et parfois nous offrir des épisodes particulièrement dispensables et étranges qui n’ont pas de grand intérêt, à la fois pour nous mais aussi pour l’histoire de la série. Le quadrilatère amoureux entre Linda, Barry, Iris et Eddie est probablement l’un des gros points faibles de la série car à chaque fois que The Flash tente de se plonger là dedans, j’ai l’impression qu’elle ne fait que s’enliser comme si elle était tombée dans ses sables mouvants. Son seul moyen de sortir de ce problème c’est de ne pas se concentrer sur ces personnages d’un point de vue romancé. Mais The Flash ne peut pas délier le fait que ces personnages sont justement liés par cette romance. Heureusement que le début de l’épisode ne nous laisse pas le temps de profiter de ce qui est la plus grosse faiblesse de la série.

Mais la fin de l’épisode est probablement ce qu’il y a de plus intéressant. Outre le fait que Barry semble sentir quelqu’un comme lui dans son dos, Wells va révéler qu’il n’est pas celui qu’il prétend être depuis le début de la saison. C’est forcément un aspect intéressant de la série et que cet épisode parvient à mettre en scène de façon jouissif. Wells est le genre de personnage que j’ai envie d’apprécier d’un point de vue narratif car il peut devenir le grand méchant dont je rêvais pour The Flash. Ce n’était pas vraiment le cas au départ, je dirais même que c’était sacrément laborieux, mais le résultat reste bel et bien présent. Ensuite nous avons bien évidemment nos rats de laboratoire qui se posent des questions et tout cela commence à rapidement prendre forme. On a l’impression que tout tombe d’un coup sur le téléspectateur dans les dix dernières minutes de l’épisode, comme si tout d’un coup les scénaristes avaient eu un véritable coup de speed et avaient décidé de faire évoluer l’histoire drastiquement afin de nous éviter des épisodes et des épisodes d’élucubrations en tout genre. On ne perd donc plus de temps dans The Flash ce qui permet aussi de voir la série grandir. Sans compter que chacun des personnages a quelque chose à raconter, même Joe.

Note : 9/10. En bref, un très solide épisode de The Flash.

Commenter cet article

Forumwalker 25/03/2015 01:25

Le plus intéressant, même si la fin de l épisode laisse penser que flash remonte le temps avant que les événements tragiques de cette épisodes aient lieu et qu il va donc les empêcher, c est qu il n aura pas perdu la mémoire et aura donc un coup d avance pour la suite...

4evaheroesf 19/03/2015 17:18

L'épisode était assez sympa.

Malheureusement, 2 gros points négatifs :

- Iris.

- Le twist final qui va sûrement régler tout les problèmes de l'épisode...

Flodibulle 19/03/2015 14:55

... et le fait, qu'à priori Wells viendrait d'un futur lointain, chose qu'il révèle en tuant Cisco en disant "tu es déjà mort depuis plusieurs siècle" me laisse dubitative sur les raisons et le comment se trouve là Wells !!??

Flodibulle 20/03/2015 14:56

^^ ouah !
merci :)

Dexyel 19/03/2015 17:22

Dans les comics, Eobard Thawne vient du 25eme siècle. Il travaillait sur la Speed Force parce qu'il idolatrait Flash. Il a réussi à obtenir ses pouvoirs grâce à ses recherches et il a décidé de remonter le temps pour le rencontrer. Sauf qu'il est arrivé dans une époque où il était déjà mort. Et dans cette époque, il apprit qu'il avait tué Flash de ses mains. Il est (un peu) devenu fou et s'est convaincu d'être Barry Allen. Du coup il a encore remonté le temps pour tuer le vrai Barry Allen et faire en sorte que le monde oublie l'existence de Flash. En gros.

4evaheroesf 19/03/2015 17:17

SPOILERS
Même pas besoin des comics, c'est pas compliqué.
Dans le futur, Wells est sûrement un méchant, Barry est sûrement Flash le héros.
Grâce à la technologie ou pouvoirs, Wells remonte le temps pour tuer Barry enfant, donc dans le futur, Barry adulte alias Flash ne sera plus un problème.
Mais Flash le suit et le bat, et Wells reste dans le passé.