Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Following. Saison 3. Episode 2. Boxed In.

11 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Following

Critiques Séries : The Following. Saison 3. Episode 2. Boxed In.

The Following // Saison 3. Episode 2. Boxed In.


Le premier épisode de la saison était intéressant car il tentait de rebooter la série à sa façon. Ce second épisode fait retomber la série dans ses travers malheureusement et je ne pense pas que l’on puisse faire grand chose pour l’en sortir. Si la série décide d’accélérer les choses avec la mort de l’Agent Jeff Clark, on ne le connaissait pas du tout donc on ne peut pas vraiment ressentir quoi que ce soit. C’est terrible mais disons que The Following tente de créer une relation de façon ultra artificielle avec Ryan. Et ce n’est pas vraiment ce qu’il y a de plus intéressant non plus. L’épisode a énormément de mal à décoller et à nous embarquer dans son histoire jusqu’au bout. La mort de Clark était terrible mais pas si choquant que ça finalement. En effet, The Following a déjà prouvé par le passé qu’elle pouvait tuer des gens de façon aussi facile qu’en claquant des doigts. C’était tout de même terrible de mourir de la sorte car c’est aussi quelqu’un qui n’aurait pas mérité de mourir aussi tôt dans la série mais bon, « Boxed In » veut prouver que la série n’a pas perdu la main, qu’elle est capable de créer une vraie hécatombe sans problème. Le fait est que cet épisode manque cruellement de surprises au delà de la mort de Clark car l’on a l’impression que cette mort justifie le scénario de tout l’épisode, qu’il n’y a donc rien de besoin de plus.

Les flashbacks de la relation entre Ryan et Clark n’ont pas de grand intérêt. Construire en un épisode une relation entre ces deux personnages n’a pas de logique. A mon humble avis la série n’avait pas besoin de ça mais seulement de nous offrir une vision des choses complètement différente, peut-être plus amusante. Car The Following a besoin de nous divertir. J’avais envie de croire en cette saison 3 car le premier épisode était une introduction intéressante à défaut d’être une brillante introduction. La série était en train de se renouveler tout en gardant ce qui faisait aussi son succès au départ. Ensuite, le problème c’est que la série ne sait plus surprendre. Elle a été dans tellement de recoins étranges que maintenant elle ne sait plus rester simple et nous surprendre avec des twists tout ce qu’il y a de plus classiques. The Following avait tout pour renouveler le genre du thriller, comme elle a tenté de le faire lors de la première saison. Le slasher en horreur est quelque chose que Kevin Williamson connaît bien mais je me demande si ce dernier est encore derrière la série ou bien s’il l’a complètement abandonné à son triste sort. La série revient également sur Mike et Max. Les deux sont différentes de ce point de vue là.

Pourquoi ? Tout simplement car Mike et Max n’ont pas la même vision du passé, de cette année que l’on n’a pas vu mais que l’on n’a pas nécessairement envie de voir. Disons que je préfère les conséquences que les causes. La nouvelle petite amie de Ryan est aussi le médecin de Jeff. C’est presque un peu facile de nous embarquer tous les personnages dans la même histoire aussi facilement. Car le scénario manque cruellement de surprises. On sent que The Following a envie de nous surprendre mais elle n’a aucune idée de comment faire. Les relations qu’il y a entre Joe Carroll et cette saison continuent de manquer de punch et quand on pense que The Following devait à la base être une série s’inspirant du travail d’Edgar Allan Poe, il n’y a plus rien de ce dernier dans cette série qui s’est lavée de toute son originalité de départ afin de devenir une série policière automatique et tout ce qu’il y a de plus classique. Après deux épisodes, je me pose déjà des questions sur l’utilité de cette saison et surtout sur ce que la série peut réellement faire encore. Car s’il y a des personnages intéressants, la façon dont le scénario les met en scène n’a rien de bien intrigant. Le seul truc intéressant c’est que les héros sont finalement aussi coupables que les vilains d’un crime.

Note : 3/10. En bref, un second épisode long à la détente.

Commenter cet article