Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Vikings. Saison 3. Episodes 3 et 4.

20 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Vikings

Critiques Séries : Vikings. Saison 3. Episodes 3 et 4.

Vikings // Saison 3. Episodes 3 et 4. Warrior’s Fate / Scarred.


Comme je le dis souvent pour Vikings, les meilleurs épisodes de la série sont ceux qui mettent en scène la mythologie des vikings, leurs coutumes et leurs traditions. Après deux épisodes décevants, la série reprend du poil de la bête avec ces deux épisodes bourré d’action, de surprises et de moments plus touchants et troublants. La saison a eu du mal à démarrer mais maintenant elle est enfin en marche et elle compte bien nous prouver qu’elle a encore énormément de choses à raconter. La place de la religion dans un premier temps dans « Warrior’s Fate » est quelque chose que j’ai apprécié car cela permet aussi de créer un véritable conflit. Je pense sincèrement que la religion a sa place dans une telle série car elle impose de se poser tout un tas de questions. La religion et les vikings font-ils bon ménage ? C’est probablement la plus grosse thématique de cet épisode et elle est très bien gérée par les scénaristes. On ouvre dans un premier temps sur une grande bataille qui est là pour nous rappeler à quel point Vikings est une série qui ne compte pas se reposer sur ses lauriers et qui veut voir ses vikings se battre. Car c’est aussi pour cela qu’elle a été créée et qu’elle est à mon sens une série réellement intéressante. Eckert et Ragnar ont des croyances sauf que pour Ragnar c’est quelque chose de pragmatique.

C’est un avantage qui le sert plutôt bien depuis le départ et qui permet aussi de refléter une fois de plus les forces de ce héros sanguinaire. Par ailleurs, c’est aussi un épisode qui a le sens du sacrifice. La scène de sacrifice à l’issue de l’épisode n’est pas sans rappeler cet de la fin de la première saison de la série, mais au delà de l’écho que cette scène peut faire, c’est un scène qui fonctionne. Lagertha se donne une vraie importance et tout cela est d’une logique implacable. La façon dont les croyances rejoignent donc les héros de Vikings dans cet épisode est une façon intelligente de nous dire qu’au fond la série peut faire encore énormément de choses dans des registres tous plus variés les uns que les autres. Cet épisode a donc deux éléments très importants, la religion et le sacrifice de la fin mais également la grande bataille qui est la première de la saison alors que Ragnar et sa bande vont enfin venir à bout de Burgred, le frère de Kwenthrith. La série retrouve ici ses forces alors que les deux premiers épisodes n’avaient pas réussi à nous offrir les batailles épiques que la série avait su mettre en scène depuis le départ. Jeff Woolnough, réalisateur de l’épisode, fait donc un effort pour nous offrir une séquence des plus jouissives.

En espérant que cela se poursuive dans ce sens là par la suite. La conséquence de la bataille revient donc à parler de croyance. Floki voue une haine viscérale pour tout ce qui est chrétien et je trouve sincèrement que Floki a lui aussi toute sa place dans la réflexion. Surtout face à Ragnar. La série promet également de faire un virage à 360° avec cette histoire de surnaturel. Je pense qu’il faut traiter cette partie de Vikings avec des pincettes, notamment car s’ils font comme Reign a pu faire avec le surnaturel, alors on n’est pas sorti de l’auberge. « Warrior’s Fate » est donc un épisode prometteur pour la série, tout comme « Scarred » qui joui lui aussi d’une séquence des plus étonnantes. Cet épisode n’a presque pas d’action, voire pas du tout mais une bonne idée, bien utilisée, suffit amplement. C’est probablement l’épisode le plus étrange de la saison (et probablement le plus étrange de la série). La relation entre Ecbert et Ragnar me plaît vraiment car il y a quelque chose chez ces deux là qui fonctionne. On sait pertinemment que cela ne va pas durer (ce serait trop facile) mais Vikings exploite le tout de façon assez judicieuse.

Cet épisode se concentre également sur les personnages et pas sur des batailles ou des thématiques plus globales. Non, cet épisode veut que l’on se laisse plonger dans l’univers des personnages et le tout est fait avec une fluidité étonnante. Surtout pour un épisode avec aussi peu d’action. Ensuite nous avons Siggy. Jessalyn Gilsig incarne un personnage que j’ai toujours eu un peu de mal à cerner. Michael Hirst a tout de même été assez violent avec Siggy. La scène du lac gelé est probablement l’une des plus choquantes que j’ai vu depuis le début de Vikings. Le plus choquant n’est pas forcément que les enfants tombent ou que Siggy plonge elle aussi, mais plutôt sa mort. Sa mort est une surprise pour tout le monde car finalement il y avait encore tellement de choses à raconter autour d’elle. En tout cas, c’est comme ça que je l’imagine. La série n’avait pas encore terminé son chemin avec ce personnage. Siggy meurt en plus de ça de façon assez facile mais c’est un risque que la série prend et qui est sincèrement l’une des meilleures idées que Vikings ait pu avoir. Il y a même quelque chose de mystique dans sa mort que j’ai beaucoup aimé. Les scènes sous l’eau sont parmi les plus belles de la saison (et peut-être de la série mais je ne veux pas trop m’avancer là dessus, j’ai oublié plein de choses des deux premières saisons).

Note : 8/10 et 8.5/10. En bref, Vikings reprend enfin du poil de la bête, il était temps que la saison démarre.

Commenter cet article