Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Grey’s Anatomy : Avec ou sans toi…

27 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Grey's Anatomy

Grey’s Anatomy : Avec ou sans toi…

Grey’s Anatomy // Saison 11. Episode 17. With or Without You.


A l’issue de l’épisode précédent, je pensais que le drame serait le retour de Derek. Finalement, cet épisode ne se sert pas vraiment du retour de Derek dans le sens où ce n’est pas important. La série préfère se concentrer sur tout un tas d’autres choses dans cet épisode et notamment l’arrivée de la mère d’Owen à l’hôpital pour un problème médical. Owen va découvrir que sa mère est actuellement dans une relation avec un homme beaucoup plus jeune qu’elle (et même beaucoup plus jeune que son propre fils). J’ai trouvé intéressant de traiter l’histoire de la mère d’Owen sous cet angle. Owen a du mal à comprendre pourquoi sa mère est avec un homme aussi jeune et il a peur que ce dernier se serve de sa mère. Sauf qu’il l’aime vraiment car l’on est dans Grey’s Anatomy et qu’il est impossible que quelqu’un profite de quelqu’un d’autre dans ce genre d’intrigues. En tout cas, j’aime bien la façon dont l’univers de la mère d’Owen évolue au fil de cet épisode car c’était mignon comme tout. C’est la preuve que Grey’s Anatomy peut aussi créer de très jolies histoires d’amour sans que cela ne tourne autour de ses personnages principaux. Ce n’est pas tout car Owen a aussi droit à sa petite histoire d’amour qui évolue de façon assez sympathique. L’issue de cet épisode était un peu trop facile à mon goût.

Le retour de Derek est quelque chose que je n’avais pas vraiment envie de voir arriver. Disons que sans Derek, la série a réussi à développer le personnage de Meredith de façon complètement différente. Meredith est alors devenue quelqu’un d’autre et la série a même su la faire grandir, lui donner l’occasion de se dire qu’elle n’a pas besoin de Derek pour avancer dans sa propre vie. Dans cet épisode elle va se poser encore énormément de questions, surtout car elle ne sait pas vraiment ce qu’elle veut faire au sujet de son mari. Ce que nous allons découvrir c’est que Derek aime vraiment Meredith. A Washington une jeune femme, très charmante, lui a fait du rentre dedans mais il n’a pas été réceptif. Quand elle l’a embrassé, Derek s’est rendu compte à quel point Meredith lui manque et qu’il aime terriblement sa femme. J’espère juste que ce qui a été fait cette année autour de Derek sera une occasion en or de développer ce couple sous un angle différent. Meredith a droit à de jolies scènes dans cet épisode. Outre la scène finale avec Derek, j’ai adoré le moment où Alex la serre dans ses bras. Ces deux là font partie du casting original de Grey’s Anatomy et pourtant on ne les voit que très rarement ensemble. C’est aussi une scène qui symbolise les liens créés entre les personnages depuis le début de la série.

A Washington, Derek n’avait pas une vie particulièrement passionnante et ce n’est pas Renée, sa collègue très intéressée, qui va changer grand chose à sa petite vie. Derek manque aussi de sa femme, qu’il a besoin auprès de lui. Je me demande vraiment comment la fin de la saison va se construire. Grey’s Anatomy n’a pas que ces personnes à la bouche non plus. Les passages avec Meredith et Alex permettent d’apporter un peu de fraîcheur là où la série semblait faire encore et encore les mêmes choses depuis pas mal de temps. Ensuite nous avons aussi Jo et Stéphanie qui, avec leur petit cas de la semaine (l’histoire de cette sangsue dans le nez était tout de même hilarante) ou bien leurs heures de garde à faire, parviennent à nous offrir quelque chose de beaucoup plus léger. Cet épisode laisse donc en grande partie de côté tout un tas de choses qui ne me passionnant guère dans la série. Grey’s Anatomy n’avait vraiment pas besoin de trop en faire au sujet de certains personnages mais globalement le tout se tient. Pour le moment cette saison 11 de Grey’s Anatomy est un véritable sans faute. Quand je me souviens la catastrophe que pouvait être la saison précédente à certains moments, je suis heureux de voir l’évolution faite cette année qui est tout de même sacrément drastique.

Note : 8/10. En bref, encore du très bon Grey’s Anatomy.

Commenter cet article