Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Grey’s Anatomy : Et le drame arriva…

23 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Grey's Anatomy

Grey’s Anatomy : Et le drame arriva…

Grey’s Anatomy // Saison 11. Episode 16. Don’t Dream It’s Over.


Le départ de Derek a été pour moi l’une des meilleures idées que la série ait pu avoir. Grey's Anatomy avait réussi à donner à Meredith l’occasion d’être différente, beaucoup plus intéressante mais la série, qui aurait très bien pu se passer encore du personnage jusqu’à la fin de la saison, décide de le faire revenir à la fin de l’épisode. Alors certes, je n’ai pas encore vu la suite : la confrontation avec Meredith sur cette femme à l’autre bout de son téléphone, sa disparition et les problèmes que les deux ont d’un point de vue de leur couple, etc. Mais sincèrement, ce n’est pas ce qui me plaisait le plus depuis quelques épisodes. Ce que j’ai apprécié c’est le fait que Grey's Anatomy permette enfin à Meredith de retrouver la place d’héroïne qu’elle mérite. Certes elle se transforme un peu comme sa mère mais justement, c’est une évolution assez logique et qui est à mon sens l’une des meilleures choses que la série ait pu faire cette année. Dans Grey's Anatomy il y a Grey, donc Meredith (et accessoirement sa demi-soeur). A l’issue de l’épisode précédent, Meredith passait enfin un coup de téléphone à Derek sauf qu’à l’autre bout du fil, une femme avait répondu. Qui était cette femme ? C’est la question à laquelle cet épisode ne va pas répondre.

En effet, il faudra attendre le prochain épisode pour comprendre ce qui s’est réellement passé. Meredith ne sait plus trop où se placer par rapport à son mariage. Elle sait que Derek est un homme qu’elle aime mais est-ce que ce dernier pense la même chose ? C’est une question qu’elle se pose et à laquelle Grey's Anatomy ne donne pas forcément de réponse. Derek n’est pas le personnage le plus intéressant de la série car il a toujours affadi quelque peu Meredith depuis quelques années maintenant, la laissant plus ou moins vrombir dans l’ombre. Elle imagine dans cet épisode le pire au sujet de l’homme qui est sensé partagé sa vie, son grand amour (c’est en tout cas comme ça que c’est plus ou moins décrit depuis le début). Par ailleurs, Richard se retrouve face à son propre passé et tout cela est amené de façon un peu filandreuse. Disons que ce n’est pas ce qu’il y a de plus fluide au monde mais j’apprécie malgré tout énormément ce que Grey's Anatomy tente de faire autour du passé du personnage. C’est la preuve que la série peut encore nous raconter des choses fraîches et nouvelles autour du passé d’un personnage que l’on pensait connaître en long et en large. Après tout, Grey's Anatomy a déjà développé des tas de choses à son sujet au fil des années.

Mais justement, Grey's Anatomy parvient à s’en sortir grâce à une intrigue intéressante, sans compter que la place de sa fille est là aussi quelque chose qui m’a beaucoup plu. Ensuite nous avons Callie. Cette dernière a une relation avec une autre femme, et Arizona va les surprendre en train de s’embrasser. C’est un coup dur pour Arizona et cela peut très bien se comprendre. J’aurais tellement aimé que Grey's Anatomy cherche à développer un peu plus le ressenti d’Arizona mais ce n’est pas nécessaire là dessus que l’épisode veut se concentrer. Il y a donc plus à faire d’après eux chez Callie. Sans compter que Jackson, toujours aussi amoureux d’April, se fait du mouron pour cette dernière, apportant là aussi son lot de jolis moments. Cette saison de Grey's Anatomy prouve à merveille qu’elle sait très bien manier ses personnages et que cette saison est vraiment un renouveau que la série a réussi à délivrer avec beaucoup de belles choses. Tous les personnages sont exploités de la meilleure façon et ce dans un environnement qui peut être parfois léger et parfois beaucoup plus troublant en termes de sentiments. L’équilibre a donc été trouvé une fois de plus ici entre ce qui se passe dans la vie professionnelle de nos médecins préférés, et dans leur vie privée.

Note : 7/10. En bref, toujours une belle saison.

Commenter cet article