Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : American Odyssey. Saison 1. Episode 3. Drop King.

27 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #American Odyssey

Critiques Séries : American Odyssey. Saison 1. Episode 3. Drop King.

American Odyssey // Saison 1. Episode 3. Drop King.


Encore un épisode que j’ai eu énormément de mal à cerner sauf peut-être le fait que j’ai apprécié entendre du français et voir un acteur français. En effet, American Odyssey a fait appel à Grégory Fitoussi (Engrenages) qui a déjà roulé sa bosse dans d’autres productions anglophones (Mr Selfridge ou encore G.I. Joe le réveil du Cobra). Dans ce nouvel épisode, American Odyssey continue de ruiner ce qui pourrait faire la force de la série dans des rebondissements artificiels et des révélations qui manquent cruellement de panache. Dans l’épisode précédent, Odelle se retrouve encore une fois perdue au milieu du désert entre les mains de nouveaux terroristes. Elle doit maintenant prouver sa valeur à Ansar Dine. Elle est retenue captive à Bamako et le problème c’est qu’Odelle a beau être intéressante sur le papier, à l’écran elle m’ennuie terriblement. Je ne sais pas pourquoi la série m’ennuie autant quand elle se concentre sur ces personnages mais bon, je ne peux pas trop lui en demander non plus. La série a besoin de ce genre de choses pour évoluer apparemment. C’est ce que j’ai ressenti tout au long de cet épisode en tout cas. L’ambition est belle et bien présente mais la série ne sait pas mettre ce qu’elle sait en valeur.

On se retrouve alors avec des tas de choses assez ennuyeuses dans leur ensemble, comme si tout d’un coup les choses retombaient comme des soufflés. A New York les choses sont tout de même un peu plus intéressantes sauf que le souci de la série reste qu’elle ne sait pas trop dans quelle direction aller. Harrison va devoir s’en remettre à son journaliste de père (et connu en plus) afin de l’aider quand il apprend qu’il a un lien avec le colonel Glen incarné par un Treat Williams particulièrement fatigué. D’ailleurs, c’est un problème dans American Odyssey. J’ai l’impression que NBC n’a de cesse de produire des séries légèrement similaires. On retrouve énormément de The Event dans American Odyssey, sans pour autant que cela ne soit complètement The Event mais ce n’est pas une très bonne nouvelle pour autant. Je dirais même que c’est une très mauvaise nouvelle. Ce que cet épisode ne sait pas trop faire non plus c’est nous donner l’impression que le personnage de Peter est un personnage très important. Peter se retrouve certes en danger et les enjeux de SOC et de tout ce que cela implique pour lui à la fin de l’épisode, c’est sympa, mais cela manque cruellement de profondeur. C’est ça le problème de la série, elle manque de profondeur.

Il trouve de nouvelles preuves incriminants Societel Mining si sur le papier c’est sympa, je trouve que la série ne sait pas forcément quoi en faire. C’est dommage tout de même. Peter est un personnage intéressant, certainement le plus intéressant d’un point de vue narratif car c’est de lui que tout semble partir sauf que American Odyssey ne sait tout simplement pas quoi faire de lui. On se retrouve alors avec des intrigues déjà vu, des trucs qui n’ont pas de grand intérêt et c’est là le problème de cet épisode. En tout cas, c’est comme ça que je le ressens. ET puis il y a Sophia Tsaladari qui est candidate au poste de Premier Ministre grecque. C’est là aussi quelque chose American Odyssey tente de développer de façon très minutieuse mais c’est balancé de façon tellement peu efficace que l’on a l’impression que la série en fait des caisses. Je ne sais pas trop si le but de American Odyssey est vraiment de venir à bout de ses intrigues parasites, des relations entre les personnages car c’est tout simplement ennuyeux à mourir pour le moment. Tout doit probablement venir d’Odelle mais elle n’évolue pas énormément elle non plus. Du coup, je ne sais pas trop où est-ce que la série va bien pouvoir aller mais j’ai presque déjà envie d’abandonner.

Note : 2/10. En bref, on s’ennuie.

Commenter cet article