Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Being Mary Jane. Saison 2. BILAN.

19 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Being Mary Jane

Critiques Séries : Being Mary Jane. Saison 2. BILAN.

Being Mary Jane // Saison 2. 12 épisodes.
BILAN


Lors de sa première saison, Being Mary Jane était une série assez intéressante qui permettait de changer un peu des séries afro-américaines que l’on a pour habitude de voir. C’était une série assez intelligente à mi chemin entre la romance bien dosée et quelque chose d’un peu plus professionnel. Gabrielle Union est l’héroïne de cette série et après une première saison qui semblait être une sorte de test, cette semaine est bien mieux gérée que la première. Mara Brock Akil, la créatrice de la série, a très bien compris ce dont les téléspectateurs avaient besoin cette année. L’intelligence de cette série est d’avoir réussi à associer tout un tas de choses de la vie quotidienne et de ce que la vie quotidienne peut impliquer. Professionnellement parlant, Mary Jane a énormément de choses sur le feu. La pauvre a une émission à faire tourner, celle de Mark à tenter de refaire de façon complètement différente et puis bien d’autres éléments d’une importance complètement différente. La série ne s’arrête bien évidemment pas à Mary Jane ou encore sa relation avec Kara, Andre et les autres. Mais aussi à sa vie personnelle, à la façon dont elle tente de trouver quoi faire de son futur, et de trouver aussi une façon de gérer tout ce qui lui arrive d’un coup d’un seul. Le fait que Mary Jane se retrouve à faire tout un tas de bêtises à un moment de la saison avant de se reprendre en main sur la fin est une occasion de poser les bonnes questions, de parler de l’influence de quelqu’un sur quelque chose.

L’histoire entre Mary Jane et Andre et le fait que Patrick l’apprend va forcément changer le triangle amoureux et le faire évoluer en une sorte de désastre. Certes, Mary Jane l’a bien cherché mais la pauvre ne méritait pas forcément de finir autant au fond du trou. C’est une femme qui a bon fond tout de même et qui a juste raté quelque chose quand elle a dû choisir entre Andre et Patrick. Elle ne savait pas quoi faire car elle le savait tout simplement pas du tout qui elle aimait plus, avec qui elle avait vraiment envie d’être. Mary Jane et Andre vont tout de même au milieu de la saison parvient à passer du temps ensemble, comme il se doit. C’est une bonne idée que de nous envoyer dans cette direction même si Mary Jane va devoir faire face à bien d’autres éléments beaucoup plus grave dans sa propre vie (notamment toute cette histoire de caméra qui vont la surveiller). La saison va accueillir également tout un tas de têtes sympathiques comme Kelly Rutherford sous les traits de Mark, l’animatrice de Primetime (déjà vu dans la saison 1), Salli Richardson, Kyle Massey ou encore Gary Dourdan. Mine de rien, BET sait attirer de jolies scènes quand la série est bonne. Les projets de Mary Jane ne sont pas toujours les meilleurs, notamment quand elle décide de tomber enceinte dans l’épisode 6. Ce n’est pas vraiment ce qu’il y a de mieux pour elle.

Même si elle veut aller de l’avant dans sa propre vie. Les deux derniers épisodes sont assez étonnantes. Notamment avec toute cette histoire qui va permettre à Mary Jane de devenir une vraie star aux autres des autres. « Ugly Back Woman » c’était tout de même quelque chose de drôle mais qui permet aussi de rappeler que Being Mary Jane n’est pas une série comme les autres, qu’elle peut se permettre de faire tout un tas d’autres choses. Mary Jane va donc surtout évoluer professionnellement parlant dans cet épisode après avoir évolué d’un point de vue beaucoup plus personnel. Au début de la saison la série semble perdre un peu Mary Jane, la laisser vaquer à ses propres problèmes personnels. Elle a du gérer tout un tas de problèmes d’un coup et je dois avouer que c’était beaucoup plus profond et creusé que le triangle amoureux de la première saison. Nous avons même le droit à de l’homosexualité dans l’air, des histoires avec Andre qui ne sont pas toujours très passionnantes (mais le souci aussi c’est que entre la première et la seconde saison, il y a énormément de changement). En tout cas la structure même de la série semble être complètement différente ce qui au fond n’est pas une mauvaise idée mais qui n’est pas toujours une bonne chose non plus. Trop chambouler ce que les téléspectateurs ont pu voir peut avoir de mauvais effets.

Les audiences de Being Mary Jane ont énormément chuté cette année, passant sous la barre des 2 millions de téléspectateurs. Ce n’est pas alarmant d’un point de vue qualitatif car personnellement j’ai largement préféré cette seconde saison à la première. On voit que Being Mary Jane cherche à aborder des thématiques un poil plus sérieuses et moins centrées sur les romances de la série. Car ce n’était pas une faiblesse de la première saison mais ce n’était pas toujours ce que j’avais préféré dans la série.

Note : 7/10. En bref, une saison mieux maîtrisée que la première.

Commenter cet article

Naabu 19/04/2015 19:29

Qui sont Andre et Patrick ??? vous voulez dire David et

Naabu 19/04/2015 19:33

Sheldon ...