Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Black-Ish. Saison 1. Episode 19. The Real World.

16 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blackish

Critiques Séries : Black-Ish. Saison 1. Episode 19. The Real World.

Black-ish // Saison 1. Episode 19. The Real World.


Cet épisode de Black-ish est probablement l’un des épisodes les plus faibles de la série que l’on ait pu voir depuis un petit bout de temps. Mais c’est un problème que Black-ish semble avoir depuis quelques temps alors que la série semble avoir énormément de mal à retourner à ses racines, à retrouver ce qui faisait son intérêt durant la première partie de la saison. Tous les épisodes ne sont pas mauvais mais celui-ci est médiocre, un peu rabougris, comme si tout d’un coup la série avait décidé de ne plus vraiment être dans une forme olympique. De toute façon, Dre et Rainbow ont une relation qu’il est très intéressant d’explorer et que la série parvient à exploiter de façon assez intelligente. C’est en tout cas comme ça que je le ressens et que je n’ai toujours ressenti dans cette série. Ce que j’apprécie dans cette comédie familiale c’est sa façon de rester très classique tout en abordant des sujets un peu plus modernes (la crise de la quarantaine, les problèmes de différence entre les races d’un point de vue afro-américain, la dynamique d’une famille afro-américaine avec les traditions et les non traditions, etc.). La série a délivré un véritable éventail de choses. Cet épisode a un peu de mal car il n’utilise aucun des atouts de la série.

En effet, Black-ish se contente de faire de la comédie familiale tout ce qu’il y a de plus basique et donc pas forcément très original. Dans son ensemble, je trouve vraiment dommage que Dre et Rainbow n’aient pas été exploitée de façon un peu plus judicieuse. J’ai donc eu l’impression légère que les scénaristes parviennent à faire des choses plus intéressantes avec les enfants qu’avec notre couple vedette et pourtant cela a souvent été l’un des atouts de la série lors des premiers épisodes pendant que les enfants n’étaient que des accessoires qui permettaient de faire des choses drôles mais pas beaucoup plus que ça. Cet épisode donne l’impression que Rainbow est désespérée et bien qu’elle tente de sortir un peu de cette désignation dans le dernier acte de l’épisode, je trouve que l’histoire n’était pas suffisamment pertinente pour remplir un épisode. Et c’est justement le véritable problème de cet épisode à mon humble avis. L’histoire de Bow n’est pas suffisamment passionnante finalement car elle n’apporte pas vraiment d’intérêt au couple, à la famille et encore moins à Bow. L’intégration de Facebook dans l’idée n’est pas bête mais cela aurait été bien d’en faire un accessoire intéressant et pas quelque chose que j’ai eu l’impression de voir des dizaines de fois.

Pendant ce temps, Dre passe tout l’épisode à tenter de savoir combien d’hommes ont largué Rainbow quand elle était à la fac, ce qui est tout de même assez étrange et délivre une combinaison entre l’insécurité (alors que ce couple ne nous a jamais démontré qu’ils pouvaient douter l’un de l’autre et surtout des sentiments de chacun). J’ai ici eu l’impression que Dre ressemblait à ce qu’il n’est pas. L’idée d’en faire un personnage qui a de l’égard pour ce genre de choses est un peu étrange à mon goût. Sa fixation sur la vie amoureuse de Bow n’est pas la meilleure idée que Black-ish ait pu avoir. C’est en tout cas comme ça que je l’ai malheureusement ressenti. Cet épisode a cependant quelques éléments assez amusants grâce à Jerry Minor et Lindsay Price qui apportent un certain vend de fraîcheur dans une série qui a tendance à tourner encore et toujours avec les mêmes personnages. C’est une prise de risque aussi de tenter d’introduire de nouveaux personnages car cela ne peut pas toujours se solder par une réussite. Par chance, Bow et Dre ne sont pas suffisamment intéressant cette semaine ce qui laisse de la place pour les autres. Il en fait de même pour les enfants et The Real Wold : Old People Eating Cheese, un truc que je n’aurais probablement jamais pensé drôle sur le papier.

Note : 5/10. En bref, je suis déçu par un épisode qui fait avec Dre et Bow des choses qui vont presque aux antipodes de ce que j’attends des personnages.

Commenter cet article