Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 5. Episodes 18 et 19.

21 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blue Bloods

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 5. Episodes 18 et 19.

Blue Bloods // Saison 5. Episodes 18 et 19. Bad Company / Through the Looking Glass.


J’avais laissé de côté cet épisode, peut-être que c’était une mauvaise idée en tout cas, je préfère consommer Blue Bloods par paire de deux épisodes. C’est un peu bête comme manière de penser mais cela me permet aussi de pouvoir mieux gérer mes emplois du temps. Car ce n’est pas facile d’avoir autant de série à regarder et de parfois devoir n’en voir qu’un seul épisode. En regardant deux épisodes me parvient à mieux gérer mes visionnages. « Bad Company » était un bon épisode de Blue Bloods avec tout ce que la série peut faire de plus intéressant quand elle veut nous plonger dans un univers que l’on ne connaît pas forcément. L’histoire de Sarah était tout de même terrifiante. Un homme a tué toute sa famille quand elle était enfant et Frank a décrit cette histoire comme l’une des pires affaires qu’il ait pu voir de sa carrière. Pour quelqu’un qui a été flic pendant trois décennies, c’est quelque chose d’assez important, vous ne pensez pas ? Forcément, quand l’historie prend une forme totalement différente dans cet épisode, on se doute bien que tout ne va pas forcément se dérouler comme prévu et/ou de la meilleure façon pour Sarah. Car pour le téléspectateur, c’est une excellente idée. Je trouve que Blue Bloods parvient à parler de sujet assez difficiles d’un point de vue purement policier entre les membres de la famille Reagan et c’est le vrai point fort de la série.

Car les réactions de la famille sont plus intéressantes dans cet épisode que l’affaire en elle-même. L’utilité de Sarah permet donc de faire interagir tout le monde autour d’un sujet qui est particulièrement difficile à traiter. Ce n’est pas facile de parler d’une affaire qui a été la pire affaire de Frank au fil de ses années de flic. La présence de Frank aux côtés de Sarah permet aussi à l’épisode de nous offrir de jolis moments et de nous embarquer dans ce que Blue Bloods fait souvent de mieux. Frank est quelqu’un qui a vraiment gagné sa place cette année. Il a toujours eu une importance dans cette série mais Tom Selleck était souvent effacé, notamment l’an dernier. C’est une erreur car le personnage de Frank est justement l’un des plus intéressants de la série. Cette saison parvient à le démontrer d’épisodes en épisodes, développant petit à petit diverses intrigues complètement différentes autour de lui (même dans l’épisode suivant, « Through the Looking Glass » avec Leslie Hope qui a une place toute trouvée). « Bad Company » est donc une occasion comme une autre de revenir sur le passé de Frank en tant que flic, générer quelques petites (et belles) scènes en tout genre. L’épisode ne permet pas forcément à Jamie et Eddie de prendre leur envol même s’ils ont de quoi discuter ensemble. Il en va de même pour Danny et Baez d’ailleurs.

On ne retient donc pas du tout ce que cet épisode tente de faire avec ces quatre personnages (même s’ils font évoluer de façon intelligente l’enquête de la semaine), mais plutôt le point de vue de Frank sur cette affaire. Avec « Through the Looking Glass », Blue Bloods développe encore la relation que la série et le téléspectateur entretient avec Frank. J’aime beaucoup ce que la série fait avec ce personnage dans ces deux épisodes. On sent que c’est simplement une tentative de nous rappeler que Tom Selleck est toujours au casting de la série. Par contre, je trouve presque dommage que l’acteur soit enfermé dans une telle série, il aurait été parfait dans tout un tas d’autres registres. Je ne dis pas qu’il n’aurait pas dû accepter le rôle, il a bien fait de l’accepter, mais disons qu’il aurait probablement pu faire des séries encore plus intéressantes sur le câble par exemple. En guise de héros bien entendu. La relation entre Frank et Leslie Hope dans cet épisode était une idée judicieuse, qui permet de rappeler, ne serait-ce que lors de la scène dans le bar, que Frank est presque seule dans sa vie (sauf quand sa famille est là pour l’entourer chez lui). Mais Frank a aussi besoin de se changer un peu les idées et cet épisode est là pour jouer cette carte.

Cet épisode joue aussi dans la même cour que l’épisode précédent : une nouvelle histoire d’affaire non classée (celle de Sarah dans un premier temps dans l’épisode précédent et dans cet épisode celle de la mère d’Alex qui a été poignardée jusqu’à ce que mort s’en suive il y a 20 ans de ça). J’aime bien aussi ce que cet épisode fait avec Ann. Cette dernière, apparue dans seulement 4 épisodes de la saison (avant ces deux ci) tente de prouver ici qu’elle a une place nous négligeable dans l’univers de Blue Bloods. Finalement, encore une fois la série parvient à nous surprendre et à nous faire des propositions originales et efficaces. Que demander de mieux !

Note : 6.5/10. En bref, deux épisodes qui donnent à Frank l’occasion de démontrer qu’il a une place importante dans l’univers de Blue Bloods.

Commenter cet article