Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Elementary. Saison 3. Episodes 20 et 21.

26 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Elementary

Critiques Séries : Elementary. Saison 3. Episodes 20 et 21.

Elementary // Saison 3. Episodes 20 et 21. A Stitch in Time / Under my Skin.


J’ai du mal à voir où est-ce que Elementary veut en venir avec ces deux épisodes alors que l’on s’approche petit à petit de la fin de la saison. Disons que j’ai l’impression que la série veut faire disparaître certaines choses, tenter de nous embarquer dans de nouvelles aventures et le retour d’Hannah Gregson dans « A Stitch in Time », qui a un cas de la semaine pour Joan, aurait pu être une bonne chose sauf que ce n’est qu’une intrigue secondaire que la série n’exploite pas vraiment de la façon la plus judicieuse qu’il soit. La faute à un scénario qui ne sait pas trop quoi faire d’Hannah Gregson, comme si son retour était motivé pour faire plaisir au public, ni plus ni moins. J’aurais aimé que cela permette d’utiliser Joan de façon différente et beaucoup plus judicieuse mais non, la série continue de faire des siennes et de ne pas aller dans la bonne direction. Comme beaucoup d’intrigues secondaires dans cette série, celle-ci est une nouvelle occasion de donner à Sherlock et Joan quelque chose à faire, mais aussi à se dire dans le sens où Elementary ne semble pas trop savoir quoi faire. La série a beau tenter de faire des choses, j’ai l’impression que cet épisode est dans une lignée d’épisodes un peu ronronnant où la série a énormément de mal à faire de nouvelles propositions.

Je ne dis pas que Elementary est une série qui ne peut pas faire de bonnes propositions, surtout que je n’ai de cesse de la défendre mais je suis forcé de constater que cet épisode j’ai juste pas su quoi faire d’une idée de départ qui était pourtant excellente. Joan va devoir faire face à un problème qui va lui permettre de se poser de bonnes questions et plutôt que d’exploiter le tout de façon judicieuse, j’ai comme l’impression que Elementary fait tout le contraire. Je ne dis pas que je n’ai pas apprécié la présence d’Hannah, surtout qu’elle a ses bons moments avec Joan et que ce n’est donc pas une mauvaise idée que de l’avoir fait revenir. Le seul problème c’est la justification de son retour qui tombe un peu à plat. J’aurais apprécié que la série puisse faire des choses complètement différentes à ce sujet, qu’elle nous embarque dans des aventures passionnantes et intéressantes mais non, elle n’a de cesse de faire tout ce que je n’aime pas dans cette série en somme. Tout ce que je n’ai pas envie de voir : des intrigues secondaires qui ne servent à rien. Car les secondaires c’est souvent ce qui développe l’histoire des personnages, la relation qu’ils entretiennent et pas seulement. Du coup, quand on voit ce que fait cet épisode, on se rend compte que cela ne sert pas à grand chose et j’en suis vraiment déçu.

Du coup, où est-ce que l’épisode veut aller ? Avec son intrigue principale, Elementary ne prend pas le bon chemin. Elle nous offre un meurtre qui, au premier abord, semble être calculé de toute pièce et va finalement se transformer en une sordide histoire de terrorisme. Sauf que voilà, si l’épisode tente de jouer de ce twist, cela ne fonctionne qu’au moment de twist alors que j’aurais apprécié que cela prenne une vraie ampleur, que l’on ne s’ennuie pas du tout. C’est un cas de la semaine qui débute comme un cas de la semaine, qui se termine comme un cas de la semaine et malgré la surprise du twist, tout ce qui enrobe le tout manque cruellement de surprises. Mais si cet épisode tente de faire revenir des têtes connues, tente de faire des tas de choses avec afin de nous donner l’impression que cet épisode est une sorte de suite, ou en tout cas qu’il est différent des autres, c’est râpé. « Under My Skin » était cependant un poil plus efficace, en grande partie car les scénaristes se sont sortie de leur idée de l’épisode précédent. Cet épisode permet de mettre en avant de façon un peu plus intéressante la relation entre Joan et Sherlock et c’est l’un des points les plus importants de Elementary. Surtout que cette année cette relation a été au coeur des débats durant une bonne partie de la saison.

Maintenant, si la relation a de nouveau évolué, elle n’en reste pas moins une relation très importante et surtout passionnante. Au delà de ça, cet épisode tente aussi de développer le côté personnel de chacun alors que Sherlock vire Alfredo, son sponsor, afin de pouvoir devenir son ami et qu’il puisse juger ses décisions. C’est un évènement important dans la vie de quelqu’un qui a des addictions je suppose. En tout cas, je le ressens comme ça. L’épisode choisi de ne pas en faire des tonnes mais justement de nous offrir de jolis moments moments. Alfredo est un personnage que j’aime bien dans cet épisode car il a une place qui ne veut pas prendre ni celle des collègues, ni celle de Joan. Il est là pour prendre une place que personne n’a encore dans la série. C’est certes le sponsor de Sherlock mais pas seulement, c’est aussi quelqu’un à qui Sherlock peut finalement se confier. Mais je pense que le problème de cet épisode (et qui était déjà le problème de l’épisode précédent), c’est que l’épisode secondaire supplante dans l’idée l’intrigue principale sauf que dans l’épisode, c’est bien trop secondaire et le temps accordé à cette partie de la série vient cruellement à manquer. J’aurais bien aimé voir les choses différemment mais apparemment, ce n’est pas prévu.

Le cas de la semaine est donc encore une fois la faiblesse de l’épisode. Ce n’est pas qu’il est mauvais mais il n’est pas suffisamment ambitieux pour coller avec ce que l’on nous propose à côté. Les personnages de Elementary sont souvent bien exploités dans des tas de petits trucs sauf que la série ne veut pas donner suffisamment de temps à ces petits trucs pour grandir et faire de belles choses. C’est l’erreur que font de toute façon beaucoup de séries policières dans le sens où il faut privilégier le cas de la semaine pour ne pas trop embrouiller les téléspectateurs alors que je rêve de séries policières de ce genre là qui sortent de la mécanique cas de la semaine pour se concentrer uniquement sur les états d’âme de chacun ou l’état de leurs relations. Pas coincé au milieu d’une affaire qui pourrait impliquer un membre d’une équipe car c’est apparemment ça la réponse des séries policières à mon envie personnelle.

Note : 5/10. En bref, je suis déçu de voir que de bonnes petites intrigues passent au second plan quand au premier on retrouve du cas de la semaine assez classique et pas très surprenant.

Commenter cet article