Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Eye Candy. Saison 1. Episode 10. A4U.

23 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Eye Candy

Critiques Séries : Eye Candy. Saison 1. Episode 10. A4U.

Eye Candy // Saison 1. Episode 10. A4U.
SERIES FINALE


L’issue de cette première saison est tout de même légèrement facile. Jake aurait pu être le méchant dont tout le monde rêvait mais la série n’a pas réussi à le transformer en ce méchant réellement intéressant. Le problème c’est que « A4U » nous trimbale un peu dans tous les sens. On a donc l’histoire de Jake quand il était enfant. On va comprendre qui était ses parents et ce qui l’a transformé en cinglé. Les facilités de ce dernier épisode sont un peu déconcertantes car je m’attendais vraiment à ce que la série nous embarque dans une direction complètement différente. Je m’attendais à ce que ses références horrifiques aillent beaucoup plus loin. Eye Candy a toujours été plus ou moins une sorte de slasher sauf que cela s’est rapidement transformé en quelque chose d’autre. J’aurais bien aimé que les références que Eye Candy avait justement prise sur des thrillers et slashers restent. Malheureusement, les ambitions de Eye Candy se sont rapidement retrouvées face à un mur car l’histoire de Jake n’est malheureusement pas suffisamment bonne pour justifier la série et surtout tout ce qui s’est passé dans cette première saison. Malgré toute mon envie d’être indulgent, ce n’est tout simplement pas possible de l’être. C’est malheureux ce qui est arrivé aux parents de Jake et l’on peut comprendre que c’est ce qui l’a transformé en véritable cinglé.

Sauf que voilà, ce n’est peut-être pas le méchant que j’espérais. La révélation tombait presque comme trop sous le sens. Tommy et Connor de leur côté vont retrouver le corps de Tessa dans l’appartement de Lindy avec le téléphone de Sophia encastré dans son crâne. Le téléphone va les avertir que Lindy et Sophia vont mourir s’ils ne suivent pas les instructions : ne pas en parler à la police. Ils vont donc devoir les retrouver tout seul avec l’aide de George. Ce dernier a parfois eu du mal à décoder certains trucs mais dans cet épisode il parvient à tout faire de façon assez facile. Peut-être un peu trop simple à mon goût. Je n’ai jamais attendu grand chose de la part de Eye Candy si ce n’est de me divertir comme il se doit et malheureusement, avec tout ce qu’ils ont mis en oeuvre au fil de la saison, je me rends compte que ces 10 épisodes n’étaient pas suffisamment bons pour justifier la commande de la série (une commande qui a subit aussi des modifications puisque presque l’intégralité du casting a été modifié avant le tournage de la première saison). Lindy de son côté commence enfin à comprendre ce qui se passe et réalise que Jake est… Flirtual. Elle va alors le confronter, ce qui va l’effrayer et il va alors décidé de l’embarquer enfin dans la suite de l’aventure.

La série évolue de façon tellement facile que l’issue de la saison était forcément logique. On savait pertinemment que Lindy n’allait pas rester dans les parages et que l’histoire de la disparition de sa soeur allait reprendre le dessus. A l’issue de la saison, en guise de cliffangher, les scénaristes nous offrent donc l’occasion de voir que Sara n’a jamais été kidnappée, que ce n’était qu’un faux et qu’elle a fait tout cela simplement pour protéger Lindy. Sauf que la disparition de Sara est ce qui a transformé Lindy en ce qu’elle est aujourd’hui. Au fond, je me demande ce que tout cela cache réellement car Sara n’est pas le personnage qui m’ait le plus intrigué dans cette série. Bien au contraire et avec cette intrigue pour une hypothétique saison 2 que MTV ne va probablement jamais commander (à l’heure où j’écris ces lignes, la chaîne ne s’est pas encore prononcé), cela me donne de plus en plus l’impression de voir une version MTV-esque de Pretty Little Liars. Car si l’histoire n’est ici pas inspirée de livres, c’est plus ou moins le succès de la série de ABC Family qui a probablement donné l’idée à MTV de commander une série de ce genre là. En espérant que la série adaptée de Scream soit de meilleur acabit dans le registre du slasher…

Note : 2/10. En bref, fin décevante et un peu facile.

Commenter cet article