Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Eye Candy. Saison 1. Episode 7. SOS.

21 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Eye Candy

Critiques Séries : Eye Candy. Saison 1. Episode 7. SOS.

Eye Candy // Saison 1. Episode 7. SOS.


Bien évidemment que l’alchimie qu’il y a depuis le début entre Lindy et Tommy devait être consommée mais je ne m’attendais pas à ce que cela soit fait dans cet épisode. C’est presque un peu trop tôt. Après tout il reste encore trois épisodes et j’aurais apprécié que cela soit fait un peu plus tard. Mais j’apprécie malgré tout ce que cet épisode fait de ces deux là. J’avais trouvé intéressant l’alchimie que Lindy et Jake pouvaient partager mais étant donné que l’on n’a pas vraiment eu le temps d’en profiter, on se rend compte que ce n’est pas bien grave que l’on passe à l’étape supérieur dès maintenant. Elle est tout de même chanceuse Lindy d’avoir deux hommes qui lui tournent autour quand on sait qu’elle est en danger constant, que tous ses précédents rendez-vous galants et petits amis ont été retrouvé mort, etc. Mais Tommy et Jake se sont accrochés à elle malgré tout ça. C’est une vraie preuve d’amour ou alors du masochisme pur et simple. Je me demande cependant si finalement l’intérêt de Eye Candy n’est pas d’aller ailleurs désormais car depuis plusieurs épisodes le plus n’est plus de jouer au slasher mais simplement de nous raconter des histoires indépendantes.

… qui peuvent parfois être connectées au reste de la saison. Je pense au jeu dans le bar qui était un bon épisode et cette semaine au coup de Beth. Alors que l’on croyait avoir tout vu dans Eye Candy, on se rend compte qu’il y a encore pire alors que l’on nous introduit à la Dolls House. Je pense que je ne vais plus regarder aucun hôtel ou ailleurs que chez moi de la même façon désormais quand on voit toutes les horreurs qui peuvent se passer. Le monde de Eye Candy est tout de même très tordu mais c’est pour cela que je suis encore là à regarder cette série. Le truc avec Eye Candy c’est que cette série peut osciller entre le bon et le très mauvais d’un épisode à l’autre, d’une scène à l’autre, sans véritablement nous prévenir. C’est divertissant et parfois terriblement mauvais. Je ne sais pas comment les scénaristes ont réussi à passer de l’épisode précédent et ses défauts à cet épisode plutôt sympathique dans son ensemble. Car mine de rien cet épisode fonctionne correctement. Si l’issue de cet épisode tente de nous convaincre qu’il y a des choses intéressantes que l’on n’a pas encore découvert sur l’univers d’Eye Candy, j’ai l’impression que ce n’est qu’une sorte de leurre.

C’est en tout cas ce que je ressens. Babylon est plein de promesse et un univers réellement intéressant. En tout cas je pense que c’est quelque chose que Eye Candy exploite de façon assez judicieuse pour le moment. Le but n’est ni de trop en faire d’un coup, ni de ne rien nous dire non plus. Car l’on nous pose des questions et l’on nous propose également des réponses. C’est écrit avec beaucoup de grosses ficelles. Le souci avec le scénario de Eye Candy c’est que l’on a l’impression qu’il mélange trop de choses à la fois. Cela se veut un peu adolescent sur les bords mais pas trop, cela se veut un peu romancé mais pas trop non plus, cela se veut un peut thriller horrifique mais pas trop. Elle oscille donc entre tout un tas de genre sans jamais pousser aux extrêmes ce qui à mon sens est un véritable problème. Dans l’attente de plus, il faut donc savoir se contenter de ce que la série nous offre pour le moment, à mi chemin entre la série qui a énormément de potentiel et la série qui ne sait pas comment utiliser ce potentiel. L’apparition de Tessa de son côté apporte forcément un petit plus, sans parler qu’il ne faut pas croire qui que ce soit. Ce serait trop facile de croire tout le monde alors que le vilain de l’histoire est probablement parmi les personnages que l’on connaît déjà. Et si c’était Jake ?

Note : 5/10. En bref, bien que palpitant par moment, l’épisode ne va pas au bout de ses idées.

Commenter cet article