Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Falco. Saison 3. Episodes 1 et 2.

2 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Falco

Critiques Séries : Falco. Saison 3. Episodes 1 et 2.

Falco // Saison 3. Episodes 1 et 2. Chaos (1/2) / Chaos (2/2).


Après deux saisons sympathiques (enfin, surtout la première), il fallait que Falco ne rate pas sa saison 3. Ces deux premiers épisodes sont plutôt bons dans leur ensemble alors que l’histoire se découpe à cheval sur les deux épisodes. Présentés au dernier Festival de la Rochelle, ces deux premiers épisodes avaient reçu un assez bon accueil de la part des critiques et je dois avouer qu’ils avaient raison. En effet, « Chaos » permet surtout de reprendre la série de la bonne façon. On a un Falco à l’écart, qui s’est installé en forêt afin de vivre une vie paisible, loin de tout ce qui s’est passé avec son meilleur ami dans les deux premiers saisons (et qui était tout de même sacrément horrible pour lui). La première saison était tout de même mieux gérée que la seconde mais globalement le tout a réussi à se tenir dans le bon sens. Le petit souci que j’ai eu avec cette reprise c’est le départ. C’est un peu long à nous remettre dans le bain et pourtant j’ai adoré le côté bucolique des aventures de Falco en forêt. C’est quelque chose qui permet aussi de voir que le personnage est à nouveau en paix ou presque avec lui-même et qu’il tente donc d’aller de l’avant. Il va devoir reprendre du service alors qu’un tueur en série sévit dans Paris.

Il semblerait que ce tueur tue pour le compte d’un certain Michel Drouet, tueur d’enfants qui est en prison depuis près de 20 ans et apparemment seul Falco est capable d’arrêter tout ça. Le premier épisode permet surtout de chercher la petite bête. Cela m’a fait penser à un épisode de la saison 2 d’Esprits Criminels alors que Gideon tente de faire cracher la valda à un prisonnier au sujet d’une future attaque. C’était un épisode intense malgré le peu de lieux utilisés et le fait que l’on nous conditionne à moitié dans une sorte de huis clos. C’est un peu la même chose avec Michel et Falco qui vont former un duo assez perspicace. Les scènes sont très réussies car elles permettent de voir à quel point Falco a changé sa vision des choses sans pour autant changer sa personnalité. Car il reste le même personnage, c’est juste qu’il a un poids en moins sur les épaules. Michel Drouet est un personnage machiavélique qui délivre la tension nécessaire et permet également à la seconde partie de l’épisode d’être beaucoup plus palpitante que la première. Car la première sert de mise en oeuvre, d’apéritif avant de nous mettre vraiment dans le bain. C’est pour ça que j’aime bien cette série, car elle sait quand est-ce qu’elle doit prendre son temps pour nous permettre de comprendre où nous en somme.

Ce qui est assez amusant avec Michel Drouet c’est qu’il est incarné par le père de Sagamore Stévenin (qui incarne Falco) : Jean François Stévenin. Si son fils a une tête de jeune premier de la classe que l’on a envie de serrer dans ses bras, c’est le contraire de son père qui ressemble vraiment à un monstre. En tout cas dans cet épisode de Falco. L’autre personnage important de ce début de saison c’est Chevallier. Ce dernier a complètement perdu pied dans sa propre vie et est en pleine dépression. Il est incapable d’aller au boulot et il faudra attendre la fin du second épisode pour que Falco parvienne à le convaincre de potentiellement revenir. C’est peut-être un peu facile mais mine de rien la série a mis deux épisodes avant de nous permettre de retrouver la dynamique que l’on connaît déjà avec ce personnage. La relation que Falco et Chevallier entretenait dans les deux premières saisons aide beaucoup et permet aussi de voir dans cette scène finale quelque chose de réellement efficace. Un retour qui se fait donc sous haute tension marqué par un esprit criminel torturé et complètement cinglé (que l’on nous proposera de retrouver tout au long de la saison puisqu’il ne meurt pas et n’est pas arrêté à la fin). Le fait qu’il soit aussi machiavélique me plaît énormément.

D’une part car Drouet est un vilain suffisamment intéressant à mes yeux pour que l’on ait envie d’en voir encore un peu plus et d’autre part car Falco a su développer des fils rouges par le passé qui ont des liens directs avec son héros. Ce qui est donc encore une fois le cas avec cet épisode. A l’issue du dernier épisode de la saison 2, Chavallier était attaché dans une pièce avec une bombe autour du torse, ce qui a donc de quoi créer un véritable traumatisme et l’on peut comprendre la réaction du personnage. Le fait qu’il soit éloigné en grande partie de l’intrigue principale de ce double épisode permet aussi de laisser le personnage se poser les bonnes questions, comme ce qu’ils peuvent plus ou moins tenter de faire avec Falco dans la forêt.

Note : 6.5/10 et 7/10. En bref, retour réussi pour Falco en espérant que cela soit aussi bon tout au long de la saison qui est composée de 10 épisodes (contrairement aux deux saisons précédentes composées de 6 épisodes).

Commenter cet article

hugant 03/04/2015 21:21

Alors par contre je pense que Drouet est mort après les 4 coups de couteau qu'il s'est pris ;)
Falco va d'ailleurs en prison à cause de cela