Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Falco. Saison 3. Episodes 5 et 6.

19 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Falco

Critiques Séries : Falco. Saison 3. Episodes 5 et 6.

Falco // Saison 3. Episodes 5 et 6. Sans pitié / Sacrifices.


Le problème de Falco cette année c’est de tenter de trouver un moyen de rebondir après le fil rouge des deux premières saisons et cela ne s’avère pas si simple que ça. Ces épisodes nous démontrent même à quel point c’est drôlement compliqué. Entre un épisode ultra conventionnel que peut l’être « Sacrifices » et un épisode qui tente de jouer la carte de l’émotionnel avec « Sans pitié », Falco vaut encore une fois surtout pour la composition de Sagamore Stévenin qui est véritablement le point fort de cette série. Il parvient à incarner son personnage avec beaucoup de simplicité mais aussi à nous délivrer des émotions fortes. Dans « Sans pitié », Falco et Romain sont sous le choc à cause de l’affaire de la semaine alors qu’une femme d’une soixantaine d’années est agressée en pleine rue. Cette aventure ne manque pas de jolies émotions et d’un suspense savamment entretenu mais à quoi bon avoir un suspense bien entendu si le reste ne fonctionne pas du tout. Car c’est aussi pour cela que j’ai un peu de mal à cerner Falco par moment. La série a beau faire des tas de choses intéressantes, elle ne peut pas toujours les faire dans bon sens. Les erreurs faites avec cet épisode sont très classiques pour une série policière mais peut-être pas une série de cette trempe. Cette année, Falco a énormément de mal à redémarrer.

Mais cela ne veut pas pour autant dire que je ne retrouve pas suffisamment de bons ingrédients pour passer de bons moments car il y a largement de quoi passer de bons moments, comme avec le double épisode qui a ouvert la saison. Malgré son côté ultra classique et peut être aussi conventionnel que « Sacrifices », la série avait alors réussi à imposer une vraie dynamique, un vrai rythme plaisant. Tout cela est vraiment ce que j’apprécie dans cette série, quand elle sort un peu des clous afin de revenir à ce qui fait son succès : ses personnages. C’est peut-être aussi pour cela que « Sans pitié » est à la fois réussi et peut-être un peu faible. L’épisode donne parfois l’impression que l’on a déjà tout vu, tout entendu avec ces personnages et c’est le problème. Ils ont du mal à nous proposer de nouvelles choses, à sortir un peu tout le monde de la torpeur dans laquelle la série a installer ses personnages. J’ai bien aimé malgré tout « Sacrifices », surtout car Falco se retrouve infiltré et que c’est quelque chose qui fonctionne souvent dans une série policière. C’est cependant très classique et la narration ne nous offre pas grand chose de nouveau. En effet, la BRI intervient dans le pavillon d’un collectionneur, victime d’un cambriolage.

Si la DPJ va pouvoir enquêter, ce sera sans l’aide de la BRI et forcément quoi de mieux que de lancer Falco sur la trace de ces cambrioleurs. C’est simple comme bonjour ce genre d’épisodes mais j’ai toujours apprécié les histoires de gentlemans cambrioleurs même si pour le coup ils ne sont pas du tout gentlemen dans cet épisode. Au contraire, j’ai l’impression que Falco préfère avant tout nous balancer tout un tas de choses d’un coup d’un seul histoire que l’on prenne du plaisir de façon instantanée, sans trop chercher à réfléchir. Car si l’on commence à réfléchir à ce que la série veut nous proposer, la déception est réellement de mise. Et ce n’est pas du tout ce que j’ai envie de voir. Bien au contraire. Finalement, ce nouvel épisode de Falco n’est pas ce que la saison a fait de plus futé. C’est pour cela que le précédent épisode était bien meilleur, plus axé sur les personnages, le relationnel et moins sur des choses superflues que l’on retrouve dans ces cas de la semaine qui ne sont pas forcément les mieux travaillés au monde. Après tout, je n’ai pas besoin d’un grand cas de la semaine, juste que Falco fasse évoluer ses personnages dans des intrigues diverses et variées. Car c’est aussi ça qui fait le succès de cette série. On ne se serait jamais autant attaché à Falco si ce dernier n’avait pas d’histoire aussi personnelle à nous faire partager, il en va de même avec Chevallier cette année qui gère les conséquences de ce qui s’est passé l’an dernier.

Note : 6/10 et 5/10. En bref, la série déçoit cette année par son manque cruel d’ambition et de volonté de se renouveler.

Commenter cet article