Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fortitude. Saison 1. Episodes 6 et 7.

3 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Fortitude

Critiques Séries : Fortitude. Saison 1. Episodes 6 et 7.

Fortitude // Saison 1. Episodes 6 et 7. Episode Six / Episode Seven.


Au fil des épisodes, les choses se délient et la série fait des révélations. Après avoir vu ces deux épisodes, je retiens surtout les deux cliffanghers. Celui de l’épisode 1.06 qui laisse DCI Morton avec une petite découverte intéressante pour son enquête et celui de l’épisode 1.07 avec son meurtre sauvage à la fourchette. D’ailleurs, la scène finale de l’épisode 1.07 est vraiment terrible. Il y a quelque chose d’horrifiant là dedans, entre le coup de la fourchette afin de couper le ventre et le vomi qui vient remplir ce dernier. Ce que je trouve d’assez intéressant avec Fortitude c’est la façon petit à petit, la série parvient à nous embarquer sur quelque chose de complètement de différent. Elle se concentre assez souvent sur la psychologie et l’horreur que le scénario peut en tirer. Ce qu’il y a de brillant dans Fortitude c’est que l’on ne sait pas ce qu’il y a de réellement important là dedans. Car elle nous offre tout un tas de choses et c’est ensuite à nous de faire des déductions la plupart du temps en déliant tout ce que la série peut nous présenter. Car les personnages ont quelque chose à cacher et c’est justement ce qui rend le jeu encore plus intéressant et ce qui nous emmène petit à petit vers ces cliffanghers tous plus surprenants les uns que les autres.

Sans que l’on ne s’en rende réellement compte, la série fait évoluer ses personnages et son histoire. La mort de Charlie est toujours quelque chose qui intrigue et qui a forcément tout son intérêt car l’épisode utilise très bien tout ce que l’on a appris précédemment pour faire de solides épisodes par la suite. Le corps de Charlie n’a pas fini de faire ses révélations, même six épisodes plus tard alors qu’un morceau d’ongles a été retrouvé dans le corps de Charlie. Cela va permettre à Morton, Dan et le gouverneur de chercher dans une toute nouvelle direction. Ils veulent parler à Liam afin de savoir ce qui s’est réellement passé ce soir là. Frank de son côté est relâché de prison alors que ce qu’il a raconté au sujet de son t-shirt recouvert de sang tient la route. L’histoire est tout de même terrifiante car ce que Fortitude a pu faire au fil des épisodes c’est installer un climat d’horreur psychologique. On veut nous faire peur, nous terrifier, nous raconter des choses horribles et rien que le coup des mains dans le corps de Charlie. Surtout quand on est en train de déguster son goûter devant un tel épisode, franchement on a tout de suite envie de passer à autre chose. Mais Fortitude veut nous torturer l’esprit avec ses séquences décrites.

C’est très graphique quand on a un peu d’imagination. Et encore plus quand on le voit à l’écran, ne serait-ce que pour la scène finale de l’épisode 1.07 par exemple qui reste encore gravée dans mon esprit comme l’une des scènes de meurtre les plus édifiantes de ces dernières années dans les séries policières de ce genre là. La nouvelle de Liam l’écorcheur va se répondre comme une fumée de poudre dans tout Fortitude car on est à Fortitude et qu’il s’agit d’une petite ville donc tout se sait très rapidement. J’aime bien le fait que cela soit une si petite ville et que les gens discutent, commèrent ensemble, etc. Cela permet aussi de renforcer à la fois les liens qu’il y a entre les membres de cette ville mais de rendre le toute encore plus étrange pour les personnages extérieurs comme Morton qui ne sont pas vraiment les bienvenus. Après tout Morton a bousculé pas mal de choses dans la vie des habitants de Fortitude et a secoué tellement de secrets. Il est donc difficile de savoir d’où l’information est partie au départ mais peu importe, maintenant que tout le monde sait tout sur Liam… les choses sont complètement différentes.

Du point de vue de Morton, ce dernier a rapidement pris ses aises. Au départ ce n’était pas lui le héros de la série car c’était Fortitude. C’est encore plus ou moins le cas même si petit à petit on sent que Morton est là pour prendre la place des autres et apparaître comme le seul héros de cette histoire de meurtre. Morton n’est pas le plus apprécié à Fortitude, mais c’est aussi ce qui rend sa quête de réponse parfois en solo un peu plus intrigante. On a envie de voir jusqu’où il va bien pouvoir aller mine de rien. Dans l’épisode 1.07, la série permet à l’horreur de monter d’un cran et pas seulement pour la scène finale qui sera probablement la plus dégoutante de toute l’histoire de la série, mais aussi pour tout ce que les dialogues font pour nous dégouter. Je pense que regarder un épisode de Fortitude est un bon coupe faim mine de rien. Ce qu’il y a d’intéressant avec Fortitude c’est le fait que la série ait passé une grande partie du temps à décrire l’horreur plutôt qu’à nous la montrer à l’écran. Dans le pilote Billy est semble t-il attaqué par un ours sauf qu’il n’y a pas de gros plan fixe sur cette scène, mais cet épisode tente de changer la donne et de nous prouver qu’elle peut aussi être une série très graphique.

Visuellement, c’est très âpre, très sobre, ce qui rend le tout encore plus réaliste et encore plus terrifiant. Bien évidemment que même si cet épisode donne l’impression que Fortitude abandonne le côté suggéré de l’horreur et donc pas montré, elle garde malgré tout certains petits mystères bienvenus. Les révélations trouvées dans la chambre noire par exemple permettent encore une fois de plus d’engager Fortitude à nous surprendre visuellement et à nous donner envie d’aller au bout de son histoire. Car la complexité de Fortitude se trouve aussi dans ses dialogues, dans les relations qu’il y a entre les divers personnages, tout ce que l’on cache à Morton mais que ce dernier parvient malgré tout à découvrir petit à petit grâce à ses déductions les plus perspicaces. Si Fortitude était une série intelligente (elle l’est pour le moment, je vous rassure), elle achèverait la saison sur la mort de Morton, tué sauvagement comme Charlie, Billy ou encore Shirley qui tue sa mère sauvagement avec une fourchette avant de vomir dans son ventre.

Note : 8.5/10. En bref, l’horreur prend de plus en plus forme. Brillant.

Commenter cet article

Mamadou 03/04/2015 16:05

"la série faire évoluer" => "la série fait évoluer" ;)

Sinon le reste de la série est bon.