Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fresh Off the Boat. Saison 1. BILAN.

27 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Fresh Off the Boat

Critiques Séries : Fresh Off the Boat. Saison 1. BILAN.

Fresh Off the Boat // Saison 1. 13 épisodes.
BILAN


Cette année, ABC a été la chaîne de la diversité. Elle a délivré des séries avec des personnages d’origines complètement différentes, ouvert aussi la voie aux femmes, et à bien d’autres personnalités. Mais Fresh Off the Boat est l’une des rares séries qui met en avant la communauté asiatique américaine. Elle est donc en grande partie intéressante pour ça, pour dépeindre une communauté complètement différente sous un angle bien évidemment familial plus que communautaire histoire de montrer que l’on peut avoir une couleur différente ou une culture différente mais vivre comme n’importe quelle famille. Si les deux premiers épisodes de Fresh Off the Boat n’étaient pas toujours brillants, ils étaient avant tout intéressant pour leur façon de raconter l’histoire de cette famille en plus de faire une reconstitution historique des années 90 plutôt intéressante. L’ancienne créatrice de Don’t Trust the Bitch in Apartment 23 abandonne ici la comédie de potes afin de nous offrir quelque chose de plus familial. Elle a probablement dû s’inspirer de choses qu’elle a connu quand elle était plus jeune, un peu comme Adam F. Goldberg a dû le faire avec The Goldbergs car il y a tellement de choses réalistes que l’on peut retrouver dans notre propre famille. C’est une façon de rappeler là aussi que les asiatiques vivent comme n’importe quelle famille.

Petit à petit, Fresh Off the Boat va réussir à gagner des points en exploitant de façon judicieuse ses personnages et notamment les enfants. Car ce sont les enfants qui sont forcément les moteurs de la série, un peu comme dans beaucoup de comédies familiales chez ABC : Black-ish a beau s’appuyer énormément sur Bow et Dre, les enfants sont pourtant souvent les éléments les plus drôles, Trophy Wife avait une bonne dynamique familiale mais c’est les enfants et notamment Bert qui sont devenus les personnages les plus importants, etc. On pourrait aussi dire la même chez de The Goldbergs (même si mon personnage préféré dans chacune de ces comédies familiales est souvent la mère). C’est aussi le cas dans Fresh Off the Boat où la femme est souvent celle qui porte la culotte, celle qui dit à son mari qu’elle en a marre de telle ou telle chose, qui décide de tout sans que son mari ne s’en rende compte, etc. Alors certes, tout n’est pas fait pour aller dans ce sens là pour autant. En étant diffusée souvent par deux épisodes, Fresh Off the Boat avait alors réussi à nous imprégner un peu mieux de chacun des personnages. Il y a des épisodes brillants (« Very Superstitious » ou encore « Showdown At the Golden Saddle ») et des épisodes assez médiocres (« Blind Spot » ou encore « Lincense to Sell ») mais c’est le caractère de toute comédie qui fait une bonne comédie.

Et Fresh Off the Boat a du caractère, en plus d’avoir du coeur. Oui, Fresh Off the Boat arrive parfois à être mignonne et touchante tout en restant drôle. Le but est de nous démontrer que cette série reste elle-même et qu’elle peut nous attacher. Car l’on s’attache plus facilement à une série qui peut nous toucher. Fresh Off the Boat reste une comédie inoffensive qui brille rarement par ses impertinences. Le but est de créer des quiproquos familiaux assez classiques et l’aspect le plus classique de cette série peut aussi être l’un de ses atouts. C’est en tout cas ce que viennent démontrer certains épisodes comme « Dribbling Tiger, Bounce Pass Dragon » l’avant dernier épisode de la saison, ou même le dernier où la petite leçon des uns fait le bonheur des autres. Fresh Off the Boat ne passe pas non plus à côté de la petite morale familiale que toute comédie qui se respecte se doit de délivrer. Finalement, cette série qui ne payait pas de mine au départ s’est révélée être une excellente surprise. Je l’avais déjà repérée lors des upfronts comme l’une des séries les plus prometteuses dans mon esprit, en espérant retrouver la future Trophy Wife dans mon coeur et même si cela n’a pas été totalement le cas, elle reste une bonne comédie.

Note : 6/10. En bref, une bonne petite comédie légère et attachante qui ne renouvelle pas le genre mais nous propose malgré tout quelque chose de sympathique.

Commenter cet article