Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Girlfriend’s Guide to Divorce. Saison 1. Episodes 12 et 13.

29 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Girlfriends Guide to Divorce

Critiques Séries : Girlfriend’s Guide to Divorce. Saison 1. Episodes 12 et 13.

Girlfriend’s Guide to Divorce // Saison 1. Episodes 12 et 13. Rule #92: Don't Do the Crime If You Can't Do the Time / Rule #101: Know When It's Time To Move On.
SEASON FINALE


Je suis tout de même content que Girlfriend’s Guide to Divorce soit renouvelée pour une saison 2. Il y a des moments assez drôles, ne serait-ce que pour voir un personnage se déguiser en Crazy Eyes de Orange is the New Black dans cet épisode, ou encore une autre en Kill Bill. « Rule 92 » est donc pile poil le genre d’épisodes que j’aime dans une série car le but est de garder les bases de cette série tout en nous offrant des moments assez drôles et d’autres plus tendres. Depuis le début, Girlfriend’s Guide to Divorce nous offre ce genre de choses et cela fonctionne correctement assez souvent. Il y a eu de mauvais épisodes, je ne vais pas le nier, mais aussi une vraie ambiance mélancolique qui a offert à la série l’occasion de réellement nous émouvoir. Il y a des moments assez cocasses, comme Abby qui se bat pour une histoire de dons. J’ai trouvé ça assez hilarant car Lisa Edelstein qui s’énerve c’est le genre de choses que j’aime dans cette série. Elle a un petit truc qui change énormément de ce que l’on avait déjà pu voir de l’actrice dans House. Le fait est qu’ici elle est différente. Si je lui en veux toujours d’être sauvagement parti de la série qui l’a nourri pendant autant d’années, je trouve qu’ici elle s’est trouvée un rôle à la mesure de son talent. Un rôle plus personnel.

Abby et Jake vont dans cet épisode apporter les dernières touches à leur divorce. Il y a donc des faces à faces assez bien menés dans cet épisode, notamment celui lors de la soirée de charité. C’était touchant car l’on sent qu’ils s’aiment toujours plus ou moins, que quelque chose s’est brisé et qu’ils ne pourront tout simplement pas retrouver ce qu’ils ont perdu. C’est terrible mais c’est le constat que fait cet épisode de façon assez étonnante. Car Girlfriend’s Guide to Divorce fait les choses avec une telle simplicité que forcément, quand on regarde ça on a l’impression de ressentir ce que les personnages ressentent. C’est simple mais dans le bon sens. Delia de son côté n’est pas mon personnage préféré. J’apprécie son évolution qui est assez logique compte tenue de ce qu’elle a vécu au fil des épisodes mais Delia tente de gagner des points tout au long de l’épisode. Sans parler de Phoebe dont le passé va être enfin révéler. Là aussi cela permet de comprendre un peu mieux ce que la série voulait bien nous raconter toute la saison. Zooey était bien évidemment trop bonne pour être vraie. Mais là aussi ce n’est pas ce qui m’intéresse le plus dans Girlfriend’s Guide to Divorce. La scène finale entre Jake et Abby par exemple fait partie des moments attendus et pourtant, qui fonctionnent. Les émotions sont présentes, elles sont fortes et l’on n’a pas envie de les voir se séparer.

Je m’attendais à ce que de toute façon il arrive quelque chose de ce genre là, qu’en allant au bout de la saison et en ne se laissant pas avoir par tous les mauvais épisodes, que j’allais tomber et que j’allais être touché et donc que j’aurais envie d’aller voir la prochaine saison. Je suis comme ça, dès que l’on m’agrippe émotionnellement quelque chose se passe. La saison a beau avoir séparé Abby et Jake, elle a finalement presque tout fait pour qu’ils ne divorcent pas. Les deux personnages ont tentés des relations de leur côté sans grand succès (même si pour Abby cela a mieux fonctionné que pour Jake). Ce n’est donc pas une surprise que ces petites scènes viennent afin de nous émouvoir. Cela va s’en dire, l’histoire de Phoebe va mérité développer dans la prochaine saison. Je ne suis pas contre car Phoebe est un personnage qui curieusement m’intéresse. Elle est devenue intéressante grâce à son passé dévoilé dans cet épisode. Tout d’un coup le personnage s’illumine à mes yeux. Le dernier épisode, « Rule 101 » était quant à lui assez complémentaire. Dès que Lisa Edelstein et Paul Adelstein apparaissent à l’écran, quelque chose se produit. C’est là que l’on se dit que finalement pourquoi ces deux là ne se sont pas trouvés plus tôt car il y a une alchimie que l’on ne retrouve nulle part ailleurs dans Girlfriend’s Guide to Divorce.

La série parvient à nous emmener ailleurs dès qu’elle se concentre sur ces deux personnages. La scène de négociation avec les avocats au sujet du divorce dans le dernier épisode fait partie de ces moments même si ce n’est pas le moment le plus émouvant. Il y a une vraie dose de bonne humeur, de sourires, ce qui change de l’issue de l’épisode précédent. Qui l’eu cru que Girlfriend’s Guide to Divorce puisse être une série avec l’une des histoires d’amour les plus belles de ces dernières années. Car oui, Abby et Jake c’est l’une des plus belles histoires d’amour que j’ai pu voir à la télévision depuis un bout de temps. Et cela se fait dans une série qui a pour sujet… le divorce. C’est un comble. Bien évidemment que l’on n’a jamais aucune idée de ce que le futur nous réserve et cette série met un point d’honneur à nous le démontrer. Ce que je regrette presque dans ce dernier épisode c’est qu’ils ne prennent pas suffisamment de temps pour donner aux autres personnages une place. Il y a tellement de personnages dans Girlfriend’s Guide to Divorce que dès qu’elle tente de se concentrer sur quelqu’un d’autre que Abby ou Jake les choses sont assez étonnantes mais pas dénuée d’intérêt ou de sens. Finalement, cette saison s’achève de la plus belle façon qu’il soit, avec Abby et Jake. J’ai presque hâte de voir la prochaine saison.

Note : 7/10. En bref, c’est beau et touchant.

Commenter cet article