Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Gotham. Saison 1. Episode 21. The Anvil or the Hammer.

29 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Gotham

Critiques Séries : Gotham. Saison 1. Episode 21. The Anvil or the Hammer.

Gotham // Saison 1. Episode 21. The Anvil or the Hammer.


A un épisode de la fin de la saison j’ai l’impression que la série en fait déjà trop et qu’elle ne va pas du tout dans le bon sens. En effet, ce nouvel épisode s’inscrit dans la lignée des précédents même si certains efforts sont fait. Le problème actuel de la série c’est que l’on s’ennuie terriblement et que le seul intérêt de cet épisode est l’aspect mafieux. Cela a d’ailleurs toujours été l’un des atouts de cette série. La chasse à l’homme pour retrouver l’Ogre s’est donc développée au travers de trois épisodes et c’est une bonne chose dans le sens où cela brise le côté cas de la semaine de la série sauf que ce n’est pas très bien fait car Ogre n’était pas un bon vilain et que Milo Ventimiglia était mauvais comme un pou dans ce rôle. Mais peu importe, j’ai l’impression que c’est le premier vilain que la série a réellement réussi à nous présenter de façon intelligente afin de le transformer en quelqu’un d’assez réaliste. La série a abandonné ici un peu ce qui la transformait en véritable cartoon policier jusqu’à présent et je crois que je préférais quand la série tombait dans le cartoon policier car c’est là où j’ai été le plus enjoué. Je ne retrouve donc pas forcément tout ce que je peux apprécier dans la série avec cet épisode même si le rythme est plus ou moins là. Ce qui fait que cet épisode n’est pas réussi c’est en grande partie car l’Ogre n’est pas un bon vilain. Il a beau avoir bien été présenté, ce que l’on nous a raconté de lui n’a pas d’intérêt.

Et c’est encore plus ridicule quand on voit la fin de l’épisode et la façon dont l’Ogre nous quitte car c’est tout simplement fait dans une séquence plus ridicule que les autres. Si seulement Ogre avait une bonne scène de fin, épique comme toute bonne série de super-héros peut en délivrer, alors cela serait intéressant mais il n’en est rien. On sent que le créateur a également voulu nous raconter quelque chose avec l’histoire de son personnage, que Ogre n’était donc pas là que pour remplir trois épisodes, sauf que le passé n’est pas forcément plus passionnant que celui du Dr. qui a enfermé Fish il y a quelques épisodes ou encore que le Penguin, j’en passe et des meilleurs. Le fait que cette intrigue se conclue à un épisode de la fin de la saison est aussi dommage dans le sens où la série ne se laisse qu’un épisode pour conclure l’histoire de la saison, comme s’il n’y avait plus rien à faire. Heureusement que la mafia est là et c’est peut-être justement elle que l’on va retrouver dans le dernier épisode de la saison. Dommage qu’ils n’aient pas voulu présenter un peu mieux l’histoire de la mafia deux épisodes avant la fin de la saison afin de nous donner une impression bien plus globale de ce qui se passe et surtout de ce que Gotham peut bien pouvoir devenir.

Je pense aussi que tout cela arrive un peu trop tard dans la saison car la série n’avait pas parlé de la mafia depuis tellement de temps que j’avais l’impression qu’ils avaient oublié. J’y ai pensé la semaine dernière quand je vous parlais de l’épisode précédent car la mafia était justement l’un des atouts de la série. Maroni, Falcone et Cobblepot est donc l’intrigue de l’épisode qui a le plus d’intérêt et qui apporte aussi le plus de palpitations au téléspectateur et pourtant c’est tout ce qu’il y a de plus rasoir et surtout cliché. La série tombe dans le cliché des films mafieux. On retrouve notamment ce que Michael Mann avait eux énormément de mal à faire dans Public Enemies (même si ce dernier n’est pas ce qui se fait de pire dans le genre pour autant). Je reste persuadé que le dernier épisode peut relever le niveau mais de toute façon, je pense que Gotham est complètement perdue et qu’elle s’en ira rejoindre les oubliettes à l’issue de la prochaine saison. Quand on voit à quel point cette série est déjà en train d’être complètement oubliée par les téléspectateurs américains, je ne serais pas surpris que l’année prochaine elle ne ressemble plus à rien. Même en introduisant un peu mieux le Joker (puisque c’est la carte que Gotham semble garder dans sa poche au moment où le feu va commencer à se déclarer). Et cela urge !

Note : 4/10. En bref, tout n’est pas raté mais l’épisode laisse une impression d’urgence et d’ennui à la fois. Dommage.

Commenter cet article