Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Justified. Saison 6. Episodes 10 et 11.

3 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Justified

Critiques Séries : Justified. Saison 6. Episodes 10 et 11.

Justified // Saison 6. Episodes 10 et 11. Trust / Fugitive Number One.


Quelque chose m’énerve avec cette saison 6 car je n’ai rien à redire. Ces deux épisodes étaient parfaits du début à la fin, sans accrocs et n’ont eu de cesse de nous proposer des moments surprenants où la mort de certains personnages se fait de façon assez épique. En tout cas, Justified nous fait ici une nouvelle proposition intelligente, ce qu’elle sait faire de mieux. Après une saison légèrement décevante, on sent que les scénaristes ont réussi à regarder la confiance des téléspectateurs et ce n’était pourtant pas gagné d’avance. « Trust » est probablement l’un des épisodes les plus surprenants de la saison. Ce qu’il y a de plus surprenant c’est probablement la scène finale de l’épisode alors que Ava tire sur Boyd et s’enfuit avec les 10 millions de dollars. Ava tire sur Boyd dans hésiter et c’est quelque chose qui ne m’étonne pas du tout car l’on sait de toute façon qu’elle n’est pas avec Boyd par envie mais plutôt par stratégie. Mais le fait que Boyd puisse se faire tirer dessus est une façon pour Justified de nous démontrer que personne n’est à l’abris jusqu’à la fin de la saison et que l’on peut donc mourir avant la fin de la saison. Même quand on est Boyd Crowder. L’une des des choses les plus importantes dans cet épisode c’est justement le personnage qu’est Boyd.

Boyd accepte enfin d’être le grand méchant de la saison et de la série, et celui qui va faire face à Raylan à la fin de la saison. Ce dernier va convaincre Wynn de dire à Katherine au sujet du plan de Boyd dans le but qu’elle demande à Avery où est-ce que l’argent est réellement. Sauf que Boyd n’est pas bête, démontrant encore une fois le fait que ce n’est pas un personnage que l’on peut avoir si facilement. Boyd ne tombe pas dans le piège de Raylan, mais ce dernier est lui aussi intelligent, lui permettant de se rendre compte que Boyd n’était pas tombé dans le piège. Ce petit jeu qu’il y a entre ces deux personnages. Cela va donner envie à Boyd de kidnapper Katherine afin de convaincre Avery de lui amener l’argent en échange. C’est tout de même sacrément drôle ce jeu de chaises musicales qu’il y a entre les personnages où Avery et Katherine deviennent les pantins d’une histoire bien plus importante. Car c’est tout simplement ce que sont ces deux personnages pendant que Boyd et Raylan tentent d’utiliser au mieux les armes qu’ils ont l’un contre l’autre (et Katherine et Avery sont malheureusement ceux qui en font les frais). Par ailleurs, Wynn continue de petit à petit nous conduire à sa perte. Je trouve tout de même merveilleux la façon dont tout cela est mis en scène.

Wynn aurait pu mourir plus tôt dans Justified, mais je pense que c’est une bonne idée que de l’avoir gardé en vie aussi longtemps comme je le disais déjà dans les épisodes précédents. L’ingéniosité des personnages de cette série reste sans égale. Car les scénaristes n’ont pas une vision d’épisodes à épisodes mais d’une saison de façon globale. On a donc des choses qui sont au départ des détails et qui petit à petit prennent place dans quelque chose de beaucoup plus global. Ce que l’on peut comprendre par ailleurs c’est la façon dont Ava va se rebeller et donc tirer sur Boyd. C’est sa seule façon de s’en sortir. Puis il y a Boon (incarné par un Jonathan Tucker particulièrement jouissif dont la composition est tout simplement bluffante). Ce n’est pas la première fois que je suis surpris dans le bon sens par un personnage anecdotique de Justified et ici c’est le cas. La série m’a bluffé par sa façon d’exploiter le personnage. Il tente donc de nous faire oublier le personnage de Garrett Dillahunt disparu un épisode plus tôt sauf que ce n’est pas facile. Le truc c’est qu’il va parvenir à nous le faire oublier en faisant quelque chose de diamétralement opposé. C’est ça aussi le génie de Justified, de pouvoir contrebalancer certaines trucs avec d’autres complètement différents. Le choc des deux ou même l’un dans l’autre, les choses évoluent de façon tellement différentes que cela en devient assez jouissif.

Cet épisode se permet de se concentrer sur des personnages un peu plus subtiles comme Boon, s’éloignant du coeur de la saison (Avery, Katherine, Raylan, Boyd, Ava) afin de voir que finalement il y a d’autres personnages à suivre encore et que Justified n’a pas encore envie de nous dire au revoir tout de suite. Raylan et Ava ont à côté de ça une relation complètement différente, à la fois car les deux ont un passé romantique partagé mais également car Ava peut potentiellement s’en sortir. Elle va demander si elle peut tenter de faire en sorte que Boyd avoue avoir tué Dewey. Elle veut faire un contrat, montrer sa valeur et ce qu’elle peut apporter sur la table en échange d’une certaine protection. Avec « Fugitive Number One », les choses sont encore une fois différentes mais ingénieuses. Du point de vue de Boyd, Raylan ou encore Wynn, Justified tente ici de nous apporter un peu plus d’informations et cela fonctionne à la perfection. Dans un premier temps car Ava et Zachariah sont des fugitifs. Ce n’est cependant pas la partie la plus intéressante de cet épisode car l’on voit plus ou moins que Justified a déjà laissé de côté Ava. Raylan et ses copains des U.S. Marshals ont leur carrière en jeu après que leur affaire contre Boyd ait plus ou moins coulé. Mais forcément que Ava ne peut pas revenir trop rapidement dans le jeu. Ce serait trop facile.

Le but est maintenant de revenir sur Boyd. Avery aimerait bien que ce dernier soit mort et il sait bien comment s’y prendre. Boyd va même se permettre de tuer sans limite. La scène à l’hôpital était donc un grand moment qui permet de nous démontrer une fois de plus que la tension que Justified tente d’installer n’a pas de fin. Boyd prouve une fois de plus qu’il est malin même si Justified continue de nous démontrer qu’il a ses faiblesses. C’est pour cela que j’aime bien cette série, car elle n’a pas froid aux yeux. Raylan de son côté est un peu au milieu d’une problème même si Art tente de le raisonner et de le ramener dans la course. Ce n’est pas facile mais Raylan est un personnage dont Justified a énormément besoin et le fait que le scénario complexifie son histoire fait du bien, car à trois épisodes de la fin de la saison il fallait bien quelque chose de ce genre là. Par ailleurs, Katherine se prépare à aller tuer Wynn quand Mikey tente de la convaincre de le pas le faire. J’ai adoré la scène où les deux vont s’entretuer et où seul Mikey va s’en sortir. C’était un excellent moment dans cet épisode mine de rien, surtout par rapport à la musique qui est employée. La scène est l’une des scènes de face à face musclée les plus folles de toute l’histoire de la série. Justified prouve encore une fois qu’elle sait où est-ce qu’elle va et surtout comment elle compte s’y prendre pour nous emmener à la fin de la saison.

Note : 10/10. En bref, brillant.

Commenter cet article