Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Last Man Standing. Saison 4. BILAN.

24 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Last Man Standing

Critiques Séries : Last Man Standing. Saison 4. BILAN.

Last Man Standing // Saison 4. 22 épisodes.
BILAN


Je ne parle pas souvent de Last Man Standing. Je reviens chaque année vous parler de cette comédie afin de faire le bilan de la saison et cette année est passée étrangement vite. Je n’ai jamais trouvé Last Man Standing exceptionnelle et pourtant, je suis toujours présent pour regarder de nouveaux épisodes chaque semaine. Je me suis attaché à cette famille Baxter. Je ne sais pas vraiment pourquoi, surtout que cette famille est une famille vraiment sympathique mais les épisodes ont des intrigues assez étranges. Je pense que le succès de cette série vient probablement du fait justement ces personnages sont attachants. Last Man Standing est une comédie qui a appris aussi à évoluer avec ses personnages et je trouve très intéressant la façon dont elle parvient très justement à nous intégrer à leur destin sans pour autant que celui-ci ne soit particulièrement novateur. Il y a eu des épisodes assez étonnants cette année dans le bon sens du terme. Je ne sais pas forcément ce que le film veut faire et où est-ce qu’il veut aller mais sincèrement, cela me passionne. En grande partie car la série sait pertinemment ce qu’elle veut faire. Je me demande cependant si au fond le but de Last Man Standing n’est pas de rester statique parfois. En effet, si les personnages connaissent des évolutions certaines, on sent que le but n’est pas toujours de tout faire évoluer.

Il y a une direction intéressante qui est prise avec certains personnages mais cette année, j’ai surtout été touché par la réunion Papa Bricole qui a eu lieu (et dont j’avais déjà pu voir parler). La première partie de la saison se construit autour des mêmes personnages, des mêmes aventures, et la routine qui s’est installée dans la série n’a rien de mauvais. Au contraire, même s’il n’y a rien d’original là dedans, je trouve que les scénaristes ont réussi à créer une certaine forme de nostalgie. On sait déjà que ces personnages nous manque dès qu’on les quitte. La saison dans sa globalité n’est pas forcément ce qui se fait de mieux. Disons que j’avais déjà pu voir pas mal de choses bien plus intéressantes ailleurs et c’est dommage car après une saison 3 souvent étrange, la série n’a pas été chercher à faire quelque chose de différent cette année. Elle s’est alors retrouvée à faire encore et encore les mêmes choses. Cela n’a rien de méchant et/ou de mauvais mais finalement j’aurais peut-être préféré qu’ils aillent dans une toute autre direction. Quoi qu’il en soit, cette saison 4 permet également de retrouver certains personnages et de développer des relations familiales assez stables. Le côté statique de certaines partie de la saison permet justement de se pencher un peu mieux sur le relationnel.

Et les relations entre les personnages c’est très important. Nous avons même droit à Jere Burns (Justified) dans le dernier épisode de la saison sous les traits du père de Ryan. Je trouve dommage qu’il n’ait pas été beaucoup plus exploité par la série, peut-être sur une série d’épisodes et dans un arc narratif. Surtout que Ryan est un personnage qui a beaucoup évolué au fil de la saison et le mariage est donc forcément ce qui vient plus ou moins conclure une partie de l’histoire de la série. Mais j’aurais apprécié que la rencontre avec Victor soit un peu mieux encadrée dans l’épisode. En tout cas, Last Man Standing n’a pas développé que cette histoire. Il y a encore énormément de choses à découvrir tout au long de cette saison, ne serait-ce que d’un point de vue purement relationnel. Les relations sont plus ou moins restées les mêmes tout au long de la saison mais justement, la série a pu prendre le temps de mieux les construire et je trouve ça intelligent de leur part. Je ne m’attendais pas à ce qu’il y a un épisode réunion de Papa Bricole, probablement l’épisode le plus marquant de la saison à mes yeux. Pas forcément le plus drôle ou le plus efficace mais le plus marquant car je me souviens encore de Papa Bricole et qu’il y a une certaine forme de nostalgie, que Last Man Standing connaît bien et a su installer que la série exploite merveilleusement bien.

Mandy a elle aussi de quoi être mise en avant alors qu’elle va avoir son stage d’été à DKNY à New York jusqu’à ce qu’elle apprenne que finalement elle a perdu tout cela à cause du fait qu’elle a refusé la GPA. Toute l’histoire de The Outdoor Man Grill est une autre occasion de développer les relations entre les personnages à la fois d’un point de vue purement personnel mais également professionnel. Last Man Standing a toujours été une série familiale dans tous les sens du terme. Cela peut être d’un point de vue purement familial mais aussi professionnel car tout le monde a le droit à ses petites évolutions du genre. Le pire ? C’est ce que cela fonctionne régulièrement très bien. Le seul problème dont je pourrais parler avec cette saison c’est qu’elle a fait aussi des trucs qui donnaient l’impression d’une sorte de déjà vu. C’est dommage car je suis persuadé qu’ils auraient justement pu pousser le bouchon plus loin. A l’heure qu’il est quand j’écris ces lignes on ne sait pas ce que ABC compte faire de la série. Une saison 5 est-elle possible ? Je dirais que oui si le producteur, 20th Century Fox sait se montrer généreux.

Note : 5.5/10. En bref, une saison routinière qui sait aussi exploiter les relations entre ses personnages de façon judicieuse.

Commenter cet article