Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mad Men. Saison 7. Episode 10. The Forecast.

21 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Mad Men

Critiques Séries : Mad Men. Saison 7. Episode 10. The Forecast.

Mad Men // Saison 7. Episode 10. The Forecast.


Dans cette dernière ligne droite, tout le monde se demande quelle est la direction que veut prendre notre très cher ami Don Draper. J’ai du mal à voir où est-ce que la série va bien pouvoir réellement aller mais c’est aussi ça qu’il y a d’intéressant dans cet épisode. Roger donne à Don une tâche : faire une ébauche du futur de l’agence. Don se demande forcément ce que son futur peut avoir à faire là dedans. C’est donc avant tout une façon pour Don de se poser des questions sur son propre futur. Et la série pose les questions de façon assez judicieuse finalement car c’est une certaine forme d’introspection sur lui-même, au travers du regard des autres aussi, que Mad Men nous propose. Dans sa façon de fonctionner, cet épisode permet une fois de plus de voir les choses un peu différemment. Roger est important dans le futur de Don et probablement ce dont il va se rendre compte prochainement. La série a besoin de cette histoire pour faire avancer son personnage, pour qu’il se pose les bonnes questions même si cela manque du coup de subtilité. Car Don a besoin qu’on lui dise quoi faire à chaque fois et pour se remettre en question, il a besoin qu’on vienne lui poser les bonnes questions.

L’histoire d’Hilton est donc importante elle aussi dans cet épisode et permet à celle-ci d’aller dans une direction assez intéressante. Je ne m’attendais pas du tout à ce que Mad Men utilise les personnages de cette façon mais je suis forcé de constater que cela fonctionne. J’ai beaucoup aimé la façon dont chacun des personnages tente aussi de parler de son futur et commencer à évoluer. Mad Men tente aussi de donner à Peggy l’occasion de montrer qu’elle n’est pas un personnage annexe. La façon dont la série exploite toujours la relation entre Peggy et Don me fascine car c’est une relation tellement différente des autres. Il y a quelque chose de vraiment touchant chez eux et ce malgré tout ce qui a pu se passer en bien ou en mal. Elle a des ambitions et elle n’hésite pas à le partager. Je trouve que cela permet de vraiment se plonger au coeur de l’histoire et ce de façon très intelligente. Cela change de tout ce que l’on a pu voir précédemment dans la série et peut-être aussi même la vision que l’on a de Peggy. Certes, elle a toujours montré qu’elle était une femme ambitieuse, mais cela se voit encore plus. Elle demande des choses, mais elle a aussi envie d’être reconnue, et pas seulement de se retrouver à un endroit confortable. C’est quelqu’un d’intéressant mine de rien cette petite Peggy mais ça, on le sait depuis le début de la série.

La façon dont Don la pousse est là aussi intéressant. Il veut démontrer au fond qu’elle a du talent et qu’elle peut réellement l’exploiter. La série s’en sort très bien dans ce sens là et je ne pouvais pas en attendre moins de la part de la série. Au contraire, elle m’a tout bonnement subjugué. Au delà de tout ça, c’est sur Don une fois de plus que Mad Men pose son regard et notamment la relation qu’il a avec sa fille. J’ai adoré la remarque de cette dernière. C’est pertinent et cela permet aussi à Don de se prendre une vraie claque dans sa figure. Il en a besoin de toute façon, même si l’épisode précédent en était déjà une bien bonne alors que toutes les femmes de sa vie, les trois, ont déjà réussi à aller de l’avant sans lui. Il a tenté de les retenir mais aussi de les aider sans toujours y parvenir. Ce qu’il y a de plus frappant dans l’épisode précédent c’est peut-être l’histoire de Betty et la façon dont cette dernière s’est très bien reconstruire et semble bien plus épanouie maintenant qu’elle ne l’était avec Don. Cet épisode ne contemple pas Don avec la même finesse. Il faut dire que cet épisode préfère avant tout se concentrer sur des choses plus nuancées, des réactions différentes et aussi des réflexions sur ce qui devrait être le futur. Mais si Mad Men se concentre autant sur le futur, elle n’oublie pas non plus d’utiliser le passé comme une forme soit de nostalgie soit de réelle envie de ne plus faire les mêmes erreurs.

Note : 8.5/10. En bref, une belle réflexion sur le futur tout en pensant aussi que le passé a ses problèmes à résoudre.

Commenter cet article