Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D.. Saison 2. Episode 16.

9 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Agents of S.H.I.E.L.D.

Critiques Séries : Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D.. Saison 2. Episode 16.

Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. // Saison 2. Episode 16. Afterlife.


Skye est devenue cette année l’un des personnages les plus importants de l’histoire de Agents of S.H.I.E.L.D.. Elle était déjà un personnage important dans la première saison mais disons que son histoire personnelle n’était pas aussi intéressant que ce que la série fait d’elle cette année. J’aime beaucoup la façon dont elle a été intégrée à l’univers des Inhumans (et je suppose donc qu’elle devrait faire partie du film qui sera tirée des Inhumans prévu pour 2019). Agents of S.H.I.E.L.D. nous délivre donc cette semaine un épisode centré sur Skye avec une petite leçon sur les Inhumans au passage. Cet épisode est là pour nous faire comprendre les enjeux de ces personnages même si la narration de l’épisode se veut parfois trop explicative et pas assez passionnée. Cet épisode est également l’occasion de mettre en scène les personnages dans leurs nouvelles configurations et notamment Skye. J’aime bien ce qu’elle est devenue et ce que cet épisode tente de faire avec elle même si ce n’est pas toujours fait de la bonne façon. Skye se retrouve alors dans une société secrète, apprenant à contrôler ses pouvoirs mais également à les comprendre. Elle reçoit alors l’aide d’un certain Lincoln incarné par Luke Mitchell (The Tomorrow People) qui va lui expliquer tout ce qu’elle doit savoir et la convaincre qu’elle doit embrasser sa condition.

Cet épisode nous offre donc énormément d’informations. Mais peut-être que le seul problème est que tout cela n’est pas révélé de façon suffisamment rythmé. Le rythme est une part très importante de Agents of S.H.I.E.L.D. mine de rien et cet épisode est clairement là pour nous le rappeler. Sans le rythme, la série a perdu l’un de ses atouts maître. Ce n’est pas pour dire que cet épisode est mauvais, au contraire je trouve qu’il est passionnant et qu’il y a suffisamment de bons éléments pour en faire un très bon épisode mais il aurait été intéressant d’ajouter une bonne dose d’autres choses. J’ai beaucoup aimé la scène de combat avec le retour de Mike Peterson aka Deathlok. Ce dernier n’est pas indispensable mais il permet de faire écho à des choses que Agents of S.H.I.E.L.D. a réussi à faire en bien l’an dernier. L’action n’est cependant que de courte durée car le but de cet épisode n’est pas de nous assommer de scènes d’action mais de moyens de comprendre où nous en somme dans cette histoire. L’épisode tente de rappeler la place de Coulson (de façon peut-être un peu lâche parfois mais globalement cela reste intéressant) et permet aussi de nous délivrer des informations sur la culture Inhumans (car cela reste très important pour l’univers cinétique de Marvel).

Skye va également faire la rencontre de Jiaying (incarnée par Dichen Lachman, ancienne actrice de Dollhouse qui était une série de Joss Whedon et Agents of S.H.I.E.L.D. est une série de qui ? En partie de Joss Whedon). L’intégration de plus de choses autour des Inhumans permet à la série et surtout à ses équipes de nous développer un peu plus l’univers visuel de la série. On a besoin de choses graphiques et la scène finale avec Skye est l’une des réussites de cet épisode. « Afterlife » m’a semblé par ailleurs être une sorte de référence à ciel ouvert de Dollhouse. On retrouve les éléments de décoration qui faisaient la série de Joss Whedon (et c’est à mon humble avis une très bonne chose, encore plus sur la référence est avérée). Cela permet de créer une atmosphère de tranquillité, de calme et de paix, alors qu’au fond se prépare bien plus de choses. Surtout que ce qui se prépare avec Jiaying ne se fait pas sans la présence en fin d’un Calvin Zabo que Agents of S.H.I.E.L.D. n’est pas prête d’abandonner (et quelle excellente nouvelle car personnellement, j’adore ce personnage et je pense que Agents of S.H.I.E.L.D. ne serait pas aussi intéressante cette année sans lui).

Ce que je comprends avec les Inhumans c’est qu’il s’agit probablement de la réponse de Disney aux X-Men (qu’elle n’a pas parmi le catalogue Marvel, dommage pour eux). La relation que développe cet épisode entre Lincoln et Skye est l’une des choses les plus intéressantes de cet épisode. Je ne m’y attendais pas du tout mais c’est une vraie réussite. Tout de suite Lincoln parvient à être passionnant et envoûtant. Tout ce que la série met en place du point de vue de Gonzales et Coulson permet par ailleurs de développer d’autres idées. Ce n’est pas forcément ce que Agents of S.H.I.E.L.D. a fait de plus intelligent dans cet épisode. Disons que j’ai l’impression que l’on est en train de créer deux S.H.I.E.L.D. qui sont voués à s’affronter et la clé de tout ça est finalement d’éliminer Coulson. Je me demande bien comment la série compte venir à bout de cette intrigue qui sera probablement l’arc final de la saison (pendant que les Inhumans vont évoluer petit à petit afin d’exploser dans la prochaine saison).

Note : 6.5/10. En bref, les Inhumans restent l’élément le plus intéressant de Agents of S.H.I.E.L.D..

Commenter cet article