Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Marvel's Daredevil. Saison 1. Episode 11. The Path of the Righteous.

22 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Daredevil

Critiques Séries : Marvel's Daredevil. Saison 1. Episode 11. The Path of the Righteous.

Marvel’s Daredevil // Saison 1. Episode 11. The Path of the Righteous.


Je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à ce que Karen se retrouve dans cette situation mais pourquoi pas, surtout que cela va permettre de développer les choses autour de ce personnage de façon drastique dans les prochains épisodes. Je vois mal Fisk ne pas vouloir se venger de la mort de son bras droit. C’était d’ailleurs un personnage tellement important, avec une vraie influence sur l’univers de Daredevil, certes dans l’ombre, que je me demande comment la série va pouvoir rebondir. Certes en mettant plus Fisk en avant mais il faisait aussi partie intégrante de la personnalité de Fisk. Wesley va donc probablement me manquer mais ce n’est peut-être ce qu’il y a de plus dramatique pour le moment. Je dis bien peut-être car Fisk a de toute façon d’autres chats à fouetter dans cet épisode. Dès l’ouverture, Douglas Petrie et Steven S. DeKnight déjà responsables de deux très bons épisodes de Daredevil (« Stick » et « Shadows in the Glass » respectivement) permettent aussi d’apporter un peu plus de nuance à Fisk. Ce dernier a besoin de nuance, notamment car ce n’est pas le vilain le plus facile à cerner. Au contraire, c’est l’un des plus complexe. Vincent d’Onofrio est en plus de ça tellement bon dans le rôle de Fisk qu’il est parfois même difficile de voir l’acteur incarner un personnage. Ce serait bête de le snober lors des prochains Emmy tout de même.

Même si je sais très bien que c’est ce qui va se dérouler. Quoi qu’il en soit, cet épisode donne aussi une place à Wesley qui se retrouve face Karen. La série avait besoin d’une scène comme celle-ci afin d’avancer mais Karen a une place très importante dans cet épisode en filigrane. Elle est là, pose de bonnes questions (notamment après ce qui s’est passé dans l’épisode précédent, subissant la séparation de la relation entre Foggy et Matt, une amitié qui était pourtant solide en apparence). En tout cas, la série a toujours besoin d’un bon personnage et elle parvient à les utiliser de façon judicieuse. C’est ce que je vois une fois de plus avec ce tout nouvel épisode. La santé de Vanessa est une préoccupation importante de cet épisode, en grande partie car Fisk en est raide dingue et qu’il n’a pas envie de la perdre. Vanessa est la seule à entrevoir quelque chose chez Fisk que les autres ne voient pas. C’est forcément très intéressant vous ne trouvez pas ? En tout cas, Daredevil exploite cela dès le début de l’épisode quand notre pauvre Fisk emmène Vanessa à l’hôpital. La série vient d’être renouvelée pour une saison 2 par Netflix qui sera disponible l’année prochaine et je dois avouer que j’ai déjà hâte de la commencer avant même d’avoir terminé la première.

Mais cet épisode permet également à Matt et Potter de se retrouver. C’est là aussi quelque chose de très important que la série tente d’exploiter avec une certaine forme de minutie. Car la série sait très bien ce dont elle a besoin, tout simplement. En tout cas, Matt et Potter ne sont pas les personnages les plus importants cette semaine même si le face à face est électrique et délivre la dose d’arts martiaux de la semaine. Karen et Ben vont de leur côté continuer leur petite enquête ce qui permet forcément de développer un peu plus l’histoire de la mère de Fisk, Marlene, à laquelle ils vont rendre une petite visite. C’est là qu’ils découvrent que Fisk a tué son père quand il était enfant ce qui forcément nous permet de revenir à Wesley une fois de plus. Je suis fasciné par la façon dont tous les personnages sont liés par une intrigue dans cette série. La saison est vraiment un tout et pas quelque chose avec tout un tas de pions dans tous les sens. Non, tout le monde va dans le même sens et se rejoint à certains moments très importants. Cet épisode est l’un des plus jolis d’un point de mélancolique mais aussi émotionnel. Sans compter qu’il installe une vraie tension, à la fois vis-à-vis de Matt (même si Potter n’est pas très visible dans l’épisode) mais aussi d’autres personnages comme Karen, Ben et ses découvertes, Fisk et ses émotions, etc.

Note : 10/10. En bref, Daredevil continue d’être l’une des séries les plus nuancées sur les super-héros, supérieur même à bon nombre de films Marvel.

Commenter cet article

4evaheroesf 22/04/2015 17:39

Points positifs
- Chaque personnage atteint ses limites.
- Matt et le couturier.
- Karen ne lâche pas l'affaire.

Point négatif
La fin assez ridicule de Wesley.

Bilan : bon épisode.

Comparer à un film, c'est pas très judicieux.