Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Marvel's Daredevil. Saison 1. Episode 5. World on Fire.

16 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Daredevil

Critiques Séries : Marvel's Daredevil. Saison 1. Episode 5. World on Fire.

Marvel’s Daredevil // Saison 1. Episode 5. World on Fire.


Je trouve que cet épisode est intéressant par rapport à la façon dont il justifie les va-et-vient de Matt sans que l’on ait l’impression qu’il soit aveugle. Au début de l’épisode on nous montre ce qu’il voit ce qui nous permet donc de comprendre ce qui se passe dans la tête de notre héros. En tout cas, je trouve cet épisode assez intéressant et pas seulement pour ce qu’il apporte de ce point de vue là car ce n’est qu’une petite référence au personnage dans un épisode de 50 minutes. Luke Kalteux nous a écrit ici un épisode qui est sensé faire monter la pression petit à petit. Successivement on va nous emmener vers des étapes dans cet épisode où la mafia russe et plus particulièrement Vladimir qui va petit à petit se rendre compte qu’il s’est peut-être fait manipulé depuis le début. J’ai donc beaucoup aimé la façon dont cet épisode articule autour de Vladimir un sentiment de vengeance qui ne peut pas se faire sans certaines découvertes. Au début de l’épisode il va découvrir le corps de son frère, décapité et bien évidemment, toutes les preuves (un masque) accable l’homme au masque noir. Sincèrement, je dois avouer que j’ai adoré la façon dont Vladimir évolue tout au long de l’épisode. La mafia russe n’était pas forcément ce qu’il y avait de plus passionnant au départ mais rapidement cela a pris son envol et c’est devenu l’une des intrigues les plus intéressantes au fil des épisodes.

« Wold on Fire » permet aussi de donner une place encore plus importante à Fisk même si ce dernier passe plus son temps avec Vanessa qu’avec d’autres personnages. Ce qui fait la force de Fisk dans cet épisode c’est tout ce que la série tente de construire autour de lui afin de nous raconter que finalement c’est bel et bien le grand méchant de la série. Tout ce que j’espère cependant c’est que Daredevil ne tombe pas dans les mêmes pièges que Arrow (ou encore The Flash) pour ce qui est des relations amoureuses entre les personnages. La scène entre Claire et Matt où elle lui dit qu’elle ne peut pas tomber amoureuse d’un homme qui pourrait devenir ce qu’il tente de ne pas devenir est quelque chose que Arrow aurait très bien pu faire. Cet épisode était donc très axé sur la romance alors que les scènes entre Matt et Claire vont justement dans ce sens mais pas seulement. Le but est de développer cette relation afin de nous attacher aux personnages. Plus le temps passe et plus j’ai envie de les voir partager plus de choses mine de rien. Jusqu’à ce cliffangher de final qui laisse Matt dans une bien mauvaise posture. Va t-il se faire découvrir ? Se faire arrêter ?

Je me demande bien ce qui va se passer dans le prochain épisode car c’est probablement le premier vrai cliffangher de Daredevil. C’est en tout cas la première fois (en dehors de l’introduction de Fisk à l’issue du second épisode) que la série prend le soin de nous convier à un besoin de revenir pour savoir ce qu’il advient du héros. On sait qu’il ne va pas mourir, on se doute qu’il ne va pas être démasqué mais alors que va t-il se passer, comment peut-il s’en sortir, pas facile de trouver une réponse. Par ailleurs, alors que les russes aient découvert la relation entre Claire et Matt, ce dernier va décider de la faire déménager dans son appartement en attendant que les choses soient réglées. Après 5 épisodes je ne suis pas surpris que Matt et Claire sont au centre des relations dans Daredevil. Surtout qu’il y a une alchimie intéressante entre Rosario Dawson et Charlie Cox. Je pense que le seul truc qui m’a choqué dans cet épisode c’est Karen et Foggy. Je ne sais pas du tout ce que la série veut nous faire de ce point de vue là mais je suis tout de même assez septique car bien que la série soit prête pour délivrer de bonnes surprises, j’ai peur qu’elle n’aille pas au bout des choses.

Et ce serait dommage. La relation entre Vanessa et Fisk est l’une de ces autres relations importantes dans cet épisode. Vanessa a une vision de la vraie nature de Fisk qui me plaît car au fond cela prouve qu’elle n’est pas complètement dupe non plus. L’explosion à l’issue de l’épisode permet de nous offrir un très joli moment, une bien bonne surprise en somme. C’est pile poil le genre de séquences dont Daredevil a besoin pour nous maintenir en éveil, avec l’envie d’en découvrir encore un peu plus.

Note : 8/10. En bref, Daredevil n’est peut-être pas une série de super-héros comme on peut en voir des tas. Daredevil est avant tout une série de relations romantiques entre les personnages, avant même de creuser quoi que ce soit qui peut les engager dans diverses batailles.

Commenter cet article

4evaheroesf 16/04/2015 23:12

Points positifs
- Fisk et Vanessa.
- La fin de l'épisode.

Points négatifs
- Matt et Claire.
- Foggy et Karen.

Bilan : bon épisode.

Pascal 16/04/2015 17:23

Pour Karen je peux me tromper mais étant donné les question qu'elle pose à Foggy sur Matt elle semble plus s'intéresser à ce dernier qu'à Foggy ;)