Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 4. Episode 19.

8 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Person of Interest

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 4. Episode 19.

Person of Interest // Saison 4. Episode 19. Search & Destroy.


Dans Person of Interest, Samaritan est un élément très important et pourtant, on ne le voit pas toujours surgir. Surtout que ces derniers temps, Person of Interest a souvent tendance à nous offrir des cas de la semaine qui ne sont pas vraiment relié à la Machine ou encore à Samaritan, ces numéros quelconques pour des affaires quelconques. Cette semaine avec « Search & Destroy » les choses sont bien différentes. En effet, cet épisode était brillant, à la fois pour la performance de chacun mais également dans sa façon de redistribuer les enjeux de l’histoire au fil de l’épisode. On apprend donc que Samaritan cherche simplement la Machine afin de la détruire et il se trouve qu’ils ont besoin de l’aide de tout un tas de personnes, notamment un expert en informatique qui a créé un logiciel surpuissant. L’épisode a beau fonctionner sur tout un tas de mystères, sur la présence de Root d’un côté et de Greer de l’autre mais c’est aussi un épisode bourré d’action qui n’a pas peur de nous plonger dans de très jolies scènes d’explosion, de faces à faces armés et musclés, afin de ne jamais nous ennuyer. Tous les détails servent le récit et cela faisait un petit bout de temps que je n’avais pas été aussi excité après avoir vu un épisode de Person of Interest. C’est donc une très bonne nouvelle.

Cet épisode est aussi très intelligent dans sa façon d’orchestrer et de faire évoluer son histoire. J’ai beaucoup aimé l’histoire, la façon de la développer, les acteurs, la mise en scène, tout ce qui fait de cet épisode un épisode aussi réussi en somme. C’est exécuté de façon tellement minutieux à chaque minute que l’on n’a jamais l’impression de voir une série mais le morceau d’un film beaucoup plus grand. Person of Interest prouve aussi qu’elle n’a pas oublié d’être cocasse car c’est un élément très important de cette série les petites références humoristiques (que cela soit Root avec son masque à gaz, prenant le soin d’être très très drôle ou encore Reese qui sort d’une voiture qui vient d’avoir un accident avec Root qui débarque « Hey John, need a ride ? »). Sans Root et Reese, je pense que Person of Interest ne serait pas une bonne série. Disons que depuis que Root a été introduite, cette dernière a su imposer une certaine charme aux personnages et je trouve que c’est tout simplement parfait. Il n’y a rien à redire là dedans. Ce n’est pas la première fois que Person of Interest nous raconte une histoire de ce genre là et pourtant, l’épisode parvient à faire en sorte que l’on ait l’impression de voir quelque chose de complètement différent et de nouveau.

C’est fou mine de rien. Le numéro de la semaine c’est Kahn, un personnage dont la vie va aller de mal en pis. Il va se retrouver face à Samaritan et le pauvre, il ne va pas comprendre ce qui se passe : il va perdre le contrôle de sa société, voir sa vie privée cachée tomber dans la presse à scandale, etc. En tout cas, Kahn est le genre de personnages que j’apprécie énormément. Je trouve que la façon dont l’histoire évolue autour de ce personnage est une façon comme une autre pour Person of Interest de nous rappeler qu’elle peut faire des cas de la semaine tout en faisant évoluer sa dynamique, sa mythologie car cet épisode nous permet d’entrer petit à petit dans la phase terminale de l’histoire de la série. Ce que l’on comprend donc c’est que le but de Greer avec Samaritan c’est de trouver où se cache la Machine afin de pouvoir la détruire car il ne peut y avoir qu’un « Dieu » et c’est Samaritan (enfin, pour Greer mais pas pour la Team Machine bien entendu). C’est un épisode malicieux aussi dans sa façon de redéfinir l’histoire de la série. On avait l’impression que cela ne bougeait pas vraiment ces derniers temps, la faute à la disparition de Shaw qui à mon humble avis était presque la mauvaise idée (même si Person of Interest ne pouvait malheureusement pas trop faire autrement selon les désirs de l’actrice face à sa grossesse).

Note : 10/10. En bref, brillant.

Commenter cet article